Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Guerre en Ukraine : Le G7 condamne fermement les faux référendums d'annexion..

Photo: Pixabay

Les leaders du G7 ont "fortement condamné" les "faux référendums" d'annexion organisés par la Russie dans les territoires qu'elle occupe en Ukraine, ajoutant qu'ils ne reconnaîtront "jamais" ces scrutins "illégitimes". "Nous ne reconnaîtrons jamais ces référendums qui semblent être un pas vers une annexion russe", ni "une prétendue annexion si elle a lieu", ont-ils affirmé dans un communiqué diffusé par l'Allemagne qui assure la présidence du G7 /Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni/ cette année. Moscou veut "créer un faux prétexte pour changer le statut du territoire souverain ukrainien, qui fait l'objet d'une agression russe en cours" et "ces actions violent clairement la Charte des Nations Unies et le droit international", selon eux.

Pour le G7, "ces simulacres de référendums n'ont ni effet juridique ni légitimité, comme en témoignent les méthodes d'organisation hâtives de la Russie, qui ne respectent en rien les normes démocratiques, et son intimidation flagrante des populations locales". "Ces référendums dans des zones placées de force sous le contrôle temporaire de la Russie ne représentent en aucun cas une expression légitime de la volonté du peuple ukrainien, qui a constamment résisté aux efforts russes visant à modifier les frontières par la force", ont encore dénoncé les leaders du G7.

De son côté, le président ukrainien Volodymyr Zelensky  a encouragé les Russes à descendre dans la rue, assurant que "manifester est toujours plus sûr que la guerre, et c'est nécessaire, c'est comme ça que fonctionne une démocratie". Dans tous les cas, "Vladimir Poutine ne pourra pas arrêter tout le monde", a-t-il ajouté, précisant que les Russes "ne comprennent pas ce qui peut leur arriver s'ils viennent en Ukraine".

Les États-Unis "vont travailler avec leurs alliés et partenaires pour infliger des mesures économiques supplémentaires rapides et sévères à la Russie" si celle-ci annexe des territoires en Ukraine, a prévenu Joe Biden dans un communiqué.

Un civil a été tué vendredi dans une attaque russe réalisée à l'aide de drones iraniens sur la ville portuaire d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine, a annoncé l'armée ukrainienne.

"Odessa a été attaquée par des drones kamikazes depuis la mer. Deux drones ont détruit le bâtiment de l'administration dans le port", a indiqué sur Telegram le commandement Sud de l'armée, précisant qu'un civil avait été tué et qu'un drone iranien Shahed-136 avait été abattu au-dessus de la mer.


Tous les articles

Des ministres bulgares ont plaidé pour l'adhésion de Sofia à Schengen devant le parlement néerlandais

Les ministres des Affaires étrangères Nikolay Milkov, de l'Intérieur Ivan Démerdjiev et de la Justice Kroum Zarkov ont exposé des arguments pour l'adhésion de la Bulgarie à l'espace Schengen durant une rencontre en ligne avec les membres des commissions aux..

Publié le 01/12/22 à 18:31

La Suède soutiendra l'entrée de la Bulgarie dans l'espace Schengen...

"La Bulgarie poursuit ses efforts diplomatiques en vue de son adhésion à l'espace Schengen d'ici la fin de l'année". C'est ce qu'a assuré le vice-ministre des Affaires étrangères, Kostadin Kodjabachev. "Nous avons de bonnes nouvelles de la Suède. Nous..

Publié le 01/12/22 à 13:47

Guerre en Ukraine : Sergueï Lavrov privé d'assister à la réunion de l'OSCE en Pologne...

Les ministres des Affaires étrangères de l'OSCE se réunissent à Lodz en Pologne sans Sergueï Lavrov, la Pologne ayant pris une décision sans précédent de ne pas inviter le chef de la diplomatie russe à cause de la guerre en Ukraine. La Russie a dénoncé une..

Publié le 01/12/22 à 09:23