Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

La Bulgarie demandera une analyse approfondie des sanctions contre de la Russie…

Il existe un risque pour la sécurité nationale de la Bulgarie mais « il n’y a pas de menace militaire directe pour notre pays en ce moment ». C’est ce qu’a déclaré à la RNB le premier ministre intérimaire Galab Donev, commentant ainsi l’escalade du conflit militaire en Ukraine. La Bulgarie ne reconnaîtra pas les résultats des référendums qui se tiennent dans les quatre régions ukrainiennes dans la mesure où ils enfreignent le droit international. Donev a souligné que les positions de notre pays sont synchronisées avec celles de nos partenaires de l’UE et de l’OTAN.

A ses dires, notre pays soutient les sanctions de l’UE à l’encontre de la Russie mais « l’UE doit bien les analyser afin qu’elles ne se retournent pas contre les pays membres. Toutes les sanctions supplémentaires que l’UE envisage d'instaurer à partir de maintenant devront être analysées en profondeur pour peser le pour et le contre ».

A sujet des événements en Ukraine la semaine prochaine sera convoqué le Conseil de sécurité auprès du premier ministre.


Tous les articles

Lukoil Neftohim sous tutelle de l’Etat ?

La mise de la raffinerie Lukoil Neftohim Burgas sous tutelle de l’Etat fait l’objet de débats après que le gouvernement italien a placé sous tutelle la raffinerie de Lukoil en Italie pour répondre aux intérêts stratégiques du pays. Aux dires de Yordan..

Publié le 02/12/22 à 16:44

Un grand constructeur automobile crée des emplois pour 100 ingénieurs bulgares

Un nouveau centre de recherche et développement d'un des grands constructeurs automobiles japonais a ouvert ses portes à Sofia. La compagnie produit des équipements électroniques pour automobiles et possède plus de 300 succursales dans plus de 40..

Modifié le 02/12/22 à 16:20

La liste des armements à envoyer en Ukraine est prête...

Établie par le ministère de la Défense, la liste des armements que la Bulgarie est en mesure de livrer à l'Ukraine est prête. L'information est publiée sur le site du Conseil des ministres. La balle est à présent dans le camp des parlementaires qui..

Modifié le 02/12/22 à 14:18