Podcast en français
Размер на шрифта
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Kaléidoscope des Balkans

La Turquie renforce sa présence militaire en Chypre du Nord


La Turquie va renforcer sa présence militaire en Chypre et fournira à la partie nord de l’île les armements nécessaires à la défense des Chypriotes turcs, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu devant des étudiants de l’université Pamukkale à Denizli, annonce l’agence Anadolu. "J’ai proposé à Blinken d’envoyer une aide financière aux Grecs chypriotes s’il veut, mais de ne pas leur fournir d’armes et je lui ai directement demandé : contre qui armez-vous (Nicosie)", a-t-il relaté son entretien avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken. Ce mois-ci le Département d’État des États-Unis a annoncé que Blinken avait levé les restrictions sur le commerce de produits du domaine de la défense avec Chypre pour l’année fiscale 2023.

"Il n’y a pas d’explication pourquoi les États-Unis ont levé l’embargo sur les armes. Cela va entraîner une course aux armements sur l’île", a commenté le président turc Recep Tayyip Erdoğan sur la chaîne CNN TÜRK.

Les États-Unis avaient imposé cet embargo en 1987 afin d’encourager la réunification de Chypre, mais les négociations à ce sujet piétinent depuis des décennies. Les restrictions avaient été partiellement levées en 2020, rappelle "Dnevnik".

Le Monténégro expulse six diplomates russes


Le Monténégro a déclaré six diplomates russes persona non grata, a annoncé son ministère des Affaires étrangères, cité par l’agence BTA. La décision est motivée par des actes de ces diplomates enfreignant la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques et le respect mutuel entre les deux pays. Jeudi les médias monténégrins avaient parlé d’une opération des forces de l’ordre contre un vaste réseau travaillant pour les services de renseignement russes comprenant deux citoyens du Monténégro, six diplomates russes et une trentaine de citoyens russes résidant au Monténégro.

Les États-Unis sont le principal partenaire commercial de la Roumanie en-dehors de l’UE


Le volume des échanges commerciaux entre la Roumanie et les États-Unis a atteint 5,4 milliards de dollars en 2021 comparé à 2,4 milliards en 2011, indique une étude de la Chambre de commerce et d’industrie américaine présentée durant le Forum économique américano-roumain, annonce Radio Roumanie International. Les investissements américains directs et indirects en Roumanie ont augmenté de 6,5 milliards de dollars en 2019 à 7,5 milliards de dollars en 2020. Les États-Unis sont le cinquième partenaire commercial de la Roumanie et son principal partenaire en-dehors de l’UE. Les plus gros investissements américains en Roumanie sont dans l’agriculture et la santé. Le pays compte 900 entreprises avec des capitaux américains.

La Serbie ne reconnaîtra pas les référendums en Ukraine


Le ministre des Affaires étrangères de la Serbie Nikola Selaković a déclaré que Belgrade ne pouvait pas accepter les résultats des référendums dans les régions ukrainiennes contrôlées par la Russie, annonce BTA. "Une telle acceptation serait en contradiction totale avec nos intérêts nationaux, en contradiction totale avec notre politique de préservation de la souveraineté et l’intégrité territoriale et notre engagement quant au principe d’inviolabilité des frontières", a fait valoir Selaković.

L’ancienne province serbe du Kosovo a déclaré son indépendance de Belgrade en 2008. Cependant, de nombreux pays outre la Serbie ne reconnaissent pas cette indépendance, notamment la Russie, l’Inde et la Chine, ainsi que plusieurs États membres de l’Union européenne (Chypre, Espagne, Grèce, Roumanie et Slovaquie). Le Kosovo n’est de ce fait pas reconnu par l’ONU, ni par l’UE.

Mobilisation en Grèce en soutien des femmes en Iran


Un cocktail "Molotov" a été lancé contre l’ambassade d’Iran à Athènes sans faire de blessés, annonce la correspondante de la RNB en Grèce Katya Pééva, citant un communiqué de la police. L’incident s’est produit pendant une manifestation en centre-ville de la capitale grecque en soutien des femmes en Iran. Les manifestants portaient des portraits de Mahsa Amini, morte après avoir été arrêtée par la police des mœurs à Téhéran pour "port de vêtements inappropriés", et ont brûlé des hijabs. Des centaines de Grecques membres d’organisations de soutien aux femmes ont pris part à la mobilisation, ainsi que des Iraniens qui résident et travaillent en Grèce.

Edition : Migléna Ivanova

Version française : Christo Popov

Photos : IHA, archives, EPA/BGNES

Tous les articles

"Bulgarie démocratique" et le PS ne soutiendront pas un gouvernement GERB

Le professeur Nikolay Gabrovski, nommé par GERB pour le poste de premier ministre doit rencontrer ce jeudi des représentants du PS et de "Bulgarie démocratique" dans une tentative de trouver des soutiens pour son projet de gouvernement. Sauf que les..

Publié le 08/12/22 à 08:00

"Essor bulgare" : "La Bulgarie doit boycotter les Pays-Bas au sein des institutions européennes"

Le parti “Essor bulgare” a déposé un projet de résolution, insistant pour que l'Assemblée nationale oblige le premier ministre et les membres de son gouvernement à voter contre toutes les propositions et initiatives émanant des Pays-Bas dans le cadre du..

Publié le 07/12/22 à 17:23

Iliyana Yotova : "La Bulgarie n’est pas admise à l’espace Schengen pour des raisons politiques"

"La décision sur la non-adhésion de la Bulgarie à l’espace Schengen est de nouveau politique", a déclaré la vice-présidente Iliyana Yotova depuis l’Université de Véliko Tarnovo à l’occasion du veto anticipé des Pays-Bas et de l’Autriche sur..

Publié le 07/12/22 à 16:03