Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

En dépit de la guerre et de la crise, les Bulgares ne renoncent pas aux voyages à l’étranger

Photo: Vénéta Nikolova

Cet été les Bulgares ont cherché à rattraper les voyages et les vacances à l’étranger mis en suspens pendant les deux années de pandémie et de restrictions sanitaires. Soucieux d'anticiper de nouvelles restrictions éventuelles anti-Covid, ils se pressent à faire des réservations pour des voyages à courte et à longue distance même après la fin de la saison estivale.


Au cours des derniers mois, beaucoup ont préféré les plages méditerranéennes aux stations à la mer Noire, les destinations les plus sollicitées étant une fois de plus la Grèce et la Turquie. “Certes, d’autres pays maritimes tels l’Italie et l’Espagne jouissaient aussi d’un grand intérêt touristique, mais la demande était moindre à cause des services plus coûteux,” explique Dimitrina Goranova, voyagiste et présidente de l’Association des voyagistes et tour-opérateurs bulgares. 


D’autres destinations populaires étaient l’Allemagne et les pays voisins de la Bulgarie : la Roumanie, la Macédoine du Nord et la Serbie. Selon les données de l’Institut national de la Statistique, le nombre des voyages internationaux a augmenté de 19 % en août par rapport à la même période de 2021.


Ni le conflit militaire à nos portes, ni la crise économique et alimentaire et l’inflation galopante qui fait fondre inexorablement nos économies, ne peuvent nous faire renoncer à notre rêve de voyager à l’étranger. Tout au contraire, on est pris d’un désir frénétique de voyager qui semble s’accentuer avec l’aggravation de la situation. 

“Contrairement aux Occidentaux, les consommateurs bulgares n’ont pas encore essayé de restreindre leur budget voyages en faisant attention à ne pas trop dépenser en raison de l’inflation et la crise économique,” considère Dimitrina Goranova. Toutefois, nous anticipons que l’effet de la crise se fera ressentir lors de la prochaine saison hivernale. D’ailleurs, les Bulgares ne font pas preuve d’une telle parcimonie quant à leurs dépenses à la différence des consommateurs allemands qui dès le mois d’août se sont mis à limiter leurs dépenses, y compris les voyages. Qui plus est, les Bulgares n’aiment pas qu’on leur pose des limites. Après ces deux ans de restrictions, ils ont besoin de voyager et de se sentir libres.” 


La Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam sont les destinations exotiques préféréesindique Dimitrina Goranova. Cependant, l’Europe jouit encore d’un grand intérêt touristique en dépit du coût élevé des vols, leurs prix ayant augmenté de 13% en moyen selon une grande plateforme internationale de vente de billets d’avions.


“Malheureusement, la hausse des prix des vols est beaucoup plus importante  que ces 13% et il s’agit d’un processus irréversible. Leurs prix continueront de grimper et cela aura un impact sur les vacances en avion. Pour le moment, il n’y a pas de réorientation vers les distances plus courtes ou un reflux des voyageurs, toutefois je m’attends à ce que les destinations pour lesquels le coût du vol est essentiel pour la formation du prix du forfait, deviennent moins accessibles. Probablement, la demande de ces voyages diminuera chez les moins aisés.”


Est-ce que la fin des voyages low cost se profile à l’horizon ? Selon Goranova, elle est déjà là. Elle est conditionnée par une tendance irréversible du secteur aéronautique. “Les voyages low cost ne seront qu’un souvenir,” déclare-t-elle en ajoutant que les Bulgares ne renonceront pas aux voyages car voyager fait partie de la mondialisation.

Version française : Maria Stoéva

Photos : Vénéta Nikolova

Tous les articles

Quoi de neuf en 2023 à l’unique musée ethnographique en plein air "Etara" ?

L’agenda de l’unique musée ethnographique en plein air en Bulgarie, "Etara" pour la nouvelle année 2023 prévoit une série d’expositions, festivals et toutes sortes de manifestations liées au folklore, aux artisanats et à l’ethnographie. Outre les..

Publié le 28/01/23 à 10:45

Le ministre du Tourisme d’Israël Haim Katz est en visite en Bulgarie...

Un accord de coopération dans le domaine du tourisme entre la Bulgarie et Israël a été signé à Sofia par les ministres du Tourisme des deux pays Ilin Dimitrov et Haim Katz. Celui-ci prévoit l’échange d’expérience pour les formes spécifiques de tourisme..

Publié le 23/01/23 à 18:15

La Bulgarie participe au Salon du Tourisme FITUR…

Du 18 au 22 janvier, la Bulgarie sera représentée au Salon international du Tourisme FITUR à Madrid. La capitale espagnole accueille par tradition ce genre de forums, dédiés au tourisme de masse.  La Bulgarie a un stand d’information animé par des..

Publié le 21/01/23 à 11:25