Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

Vague de contestation sociale contre les bas revenus et l’inflation galopante

Mobilisation nationale des syndicats qui exigent l’augmentation du SMIC de toute urgence et des revenus garantis par le budget 2023

Photo: freepik.com

A l’appel des syndicats, une grève générale a paralysé toute la Belgique le 9 novembre alors qu’à Athènes les transports en commun, les taxis et les ferries ont été mis à l’arrêt. Des milliers de manifestants en Grèce ont demandé une hausse du SMIC qui est de 713 euros. L’inflation de 12% sur un an a provoqué ce mécontentement général.

En Bulgarie, une telle mobilisation nationale aux revendications sociales n’a pas eu lieu depuis des années. Et pourtant, l’inflation galopante et les bas revenus des employés ont poussé les plus grands syndicats bulgares la Confédération du Travail “Podkrepa” et la Confédération des syndicats indépendants de Bulgarie (CSIB) à appeler à la mobilisation générale ce vendredi 11 novembre. La contestation s’étendra sur plus de 25 villes. A Sofia, les travailleurs se sont donnés rendez-vous à 10 heures devant le parlement.

Les bas revenus sont la cause principale de la tension sociale. On ignore les revendications des syndicats qui réclament une hausse des revenus avec l’adoption du budget 2023,” a déclaré Todor Kapitanov, secrétaire national de la CSIB.

Todor Kapitanov
“Pour le moment il n’y a aucune indication d’une hausse du SMIC prochainement ou bien de l’introduction d’un revenu minimum imposable à partir de 2023. Les travailleurs font face à une situation où les prix s’envolent et l’inflation frôle les 20% alors que le salaire de la plupart des employés n’a pas augmenté d’un centime. C’est cela qui préoccupe les Bulgares : les revenus et la question de savoir comment passer le dur hiver qui se profile et qui inquiète tous les travailleurs. Nous sommes mobilisés dans l’ensemble du pays depuis le 19 septembre quand nous avons prévenu qu’en défaut d’un changement nous allions agir de manière plus décisive.”  

Lors de la campagne électorale en octobre la CSIB a mené une série d’entretiens avec les leaders des groupes parlementaires et des plus importants partis politiques en vue de leur faire connaître ses revendications. “ Nous avons délibérément lancé notre mouvement contestataire avant les élections pour que tout le monde sache que nous n’attendrons pas 100 jours pour voir changer les choses. C’est la raison pour laquelle nous nous mobilisons maintenant, dès que possible. Nous demandons que les partis prennent leur responsabilité en satisfaisant les revendications de la CSIB et de la CT "Podkrepa",” a encore souligné Todor Kapitanov.

“Le taux d’inflation officiel est de 18,7%, néanmoins le prix des produits et des services essentiels a augmenté de 40, même 50%. On sait bien que nous autres Bulgares nous sommes des travailleurs pauvres depuis des années et pourtant nous sommes plus que des travailleurs pauvres. A présent, nous sommes ceux qui travaillons le plus tout en étant les plus pauvres. Les départs chez le personnel sont fréquents à cause des salaires trop bas dans l’ensemble du pays. Souvent les employés quittent le pays, or le travail à faire ne diminue pas et ce sont leurs collègues qui en sont chargés à leur tour. Cela explique les infractions impliquant des heures de travail supplémentaires qui sont de plus en plus fréquentes. Il y a plein de problèmes pressants associés aux droits des travailleurs et aux revenus bien entendu. “


Si les patrons d’entreprise sont prêts à contrebalancer l’inflation en augmentant les salaires des employés, comme le budget 2023 n’est pas adopté, tout le personnel des administrations publiques est menacé, indique Todor Kapitanov :

“Il s’agit des enseignants, des bibliothécaires, des fonctionnaires des agences de l’Etat, du secteur de la sécurité : les agents de police, les pompiers, et de l’administration pour qui la rémunération dépend de ce qui est prévu par le budget. Leurs salaires doivent être augmentés sous peine d’une mobilisation générale. Les gens ne se laisseront pas humilier par ces payes dérisoires que l’on leur a réservées.

Version française : Maria Stoéva

Photos : freepik.com, BGNES

Tous les articles

Météo : Froid sec et glacial…

Le temps restera froid malgré le soleil qui brillera sur l’ensemble du pays. Les températures minimales seront comprises entre -10° et -5°C°, -8 degrés à Sofia. Les valeurs maximales varieront entre -2 et 3 degrés. A Sofia le mercure indiquera -1..

Publié le 08/02/23 à 20:00

39% des Bulgares ont toujours la nostalgie du socialisme...

Les années 80 du XXe siècle ont été la meilleure décennie pour 25% des participants à un sondage de "Gallup International Balkan", sur commande du journal "Capital". Pour 13.9%, ce sont les années 70 du siècle dernier qui ont été les plus prospères. Les..

Publié le 08/02/23 à 13:51

Tous les Bulgares compatissent aux souffrances de leurs voisins en Turquie

Aux premières heures suivant la tragédie en Turquie le 6 février, la Bulgarie a été parmi les premiers États à envoyer de l’aide à destination de notre voisine du sud ayant grandement souffert du fort séisme. Quand il s’agit de tragédie de telle..

Publié le 08/02/23 à 13:37