Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

Guerre en Ukraine : Joe Biden prêt à rencontrer Vladimir Poutine "sous certaines conditions"...

Photo: EPA/BGNES

Le président des États-Unis Joe Biden s'est dit prêt à rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine, en réponse à l'escalade dans l'Est de l'Ukraine. Selon le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, "qu'importe le format si cela permet d'éviter une guerre". De son côté, Emmanuel Macron a assuré qu’il ne « pousserait jamais les Ukrainiens à accepter un compromis qui serait inacceptable pour eux », parce que cela ne permettrait pas de construire « une paix durable ». A l’issue de la visite du président français aux Etats-Unis, Joe Biden et Emmanuel Macron ont réaffirmé « le soutien continu de leurs pays à l’Ukraine ». Les deux pays s’engagent notamment à lui fournir « une aide politique, sécuritaire, humanitaire et économique aussi longtemps qu’il le faudra ». « Il nous faut savoir redevenir frères d'armes. ». Ce jeudi à Washington, Emmanuel Macron et Joe Biden ont dénoncé la « guerre brutale » et « l'ambition de conquête » de Moscou en Ukraine.

Les présidents des deux « nations sœurs dans leur défense de la liberté » ont rappelé qu'ils sont d'accord sur le fond : avec leur amitié historique, leur solidarité éprouvée « des tranchées de la Somme aux plages de Normandie », et des valeurs partagées, « notre destin commun est de répondre ensemble » aux « défis du monde ». Ils s'accordent toujours pour dire que l'issue de la guerre en Ukraine se trouvera autour d'une table de négociation, et que Kiev reste souverain pour en définir le moment et les conditions. « Je suis prêt à parler avec M. Poutine », s'il cherche « un moyen de mettre fin à la guerre », a toutefois indiqué Joe Biden, lors de la conférence de presse après un entretien de plus d'une heure trente avec Emmanuel Macron. Mais Vladimir Poutine « ne l'a pas encore fait », a-t-il noté. « La Crimée est ukrainienne », avait de son côté rappelé l’Élysée au cours du déplacement, pour expliquer que le retour de la région dans le giron ukrainien n'était pas illégitime dans les revendications du pays agressé. Et les deux présidents s'engagent toujours à soutenir l'Ukraine « aussi longtemps qu'il le faudra ».

De leur côté, les pays de l'Union européenne sont proches d'un accord pour plafonner le prix du pétrole russe, comme annoncé par l'AFP. La Commission européenne a mis une proposition sur la table avec un prix plafond à 60 euros flexible en fonction de l'évolution du marché. L'accord de la Pologne est attendu pour valider l'accord avant la fin de la semaine.








Tous les articles

Une Alliance des communautés et partis démocratiques pour remporter les législatives anticipées...

“Les premiers pas d'un grand processus”. C'est en ces termes que le coprésident de “Poursuivons le changement” Kiril Pétkov a qualifié l'union de son parti avec la coalition "Bulgarie démocratique" pour participer ensemble aux prochaines législatives du 2..

Publié le 28/01/23 à 14:27

Roumen Radev : L’incident avec Christian Pendikov est un crime provoqué par la haine…

Il est extrêmement important que les autorités en République de Macédoine du Nord déclarent cette fois-ci tout à fait clairement que l’incident avec Christian Pendikov ne provient pas d’un simple scandale mais constitue un crime provoqué par la haine, en..

Publié le 27/01/23 à 18:59

„Poursuivons le changement“ et „La Bulgarie démocratique“ ont saisi la Cour constitutionnelle sur les amendements au Code électoral…

Les groupes parlementaires de « Poursuivons le changement » et de la « Bulgarie démocratique » ont déposé une plainte à la Cour constitutionnelle en raison des amendements apportés au Code électoral. « Dans un premier temps nous contestons le choix que..

Publié le 27/01/23 à 16:50