Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

Que signifie le partenariat stratégique entre la Bulgarie et la Roumanie ?

Photo: BGNES

La couverture médiatique de la récente visite du président roumain Klaus Iohannis à Sofia n’a été en rien surprenante. Comme d’habitude, la présidence roumaine a mis l’accent sur les discussions relatives à la sécurité, alors que côté bulgare on a mis en avant la coopération économique entre les deux pays. Notons que la nouvelle sur l’élévation des relations bulgaro-roumaines au niveau de partenariat stratégique n’a pas attiré d’attention particulière de la part des médias.


Que pensent du partenariat stratégique entre la Bulgarie et la Roumanie les experts bulgares en sécurité et relations internationales ?

Selon Vesséla Tchernéva du Conseil européen de politique étrangère la Bulgarie et la Roumanie continuent de cohabiter comme des îles avec peu d’interactions. Un véritable partenariat stratégique supposerait une intensification de tous les types de contacts et la construction de toutes sortes d’infrastructures, pas seulement des ponts physiques, mais aussi des ponts entre les gens, entre les organisations, dit-elle.

Vesséla Tchernéva

« Le partenariat stratégique est une étiquette qu’on peut emplir de contenu par divers mécanismes. Il y a les rencontres régulières des deux gouvernements, que la Bulgarie pratique et qui demandent une étroite coordination entre les ministres et les ministères », indique Tchernéva au micro de Radio Bulgarie. « Le deuxième type de mécanismes sont les consultations périodiques dans les préparatifs de conseils européens, sommets, etc. Ce n’est pas une pratique courante en Bulgarie, mais elle devrait selon moi exister dans un partenariat stratégique avec un autre pays membre de l’UE. Le troisième type de mécanismes ont trait au commerce, à l’infrastructure et à la sécurité et un partenariat stratégique signifierait dans ce cas une entente commune et une coordination à moyen et long terme. Je trouve donc un peu bizarre qu’on parle de partenariat stratégique maintenant, étant donné que nous n’avons ni parlement, ni gouvernement régulier, donc pas de vision sur les quatre ans à venir qui pourrait servir de base à un tel partenariat stratégique avec un pays comme la Roumanie. La visite du président roumain est bien sûr une très bonne chose, il devrait y avoir bien plus de visites mutuelles. Mais pour un partenariat stratégique il faut un pouvoir législatif et exécutif travaillant sur une vision à long terme », résume Vesséla Tchernéva.

Yordan Bojilov du Forum de sécurité de Sofia est optimiste sur l’évolution actuelle des relations bulgaro-roumaines. Une telle visite n’a pas eu lieu depuis 2016 et elle apportera certainement du changement, pense-t-il.

Yordan Bojilov

En quoi pourrait consister la coopération dans le domaine de la sécurité ?

« La question majeure, pas seulement pour la région et l’Europe, mais pour la paix mondiale, pour le système de sécurité mondial, est la guerre en Ukraine. Cette guerre est menée pratiquement à nos frontières », dit Yordan Bojilov. « Nous devons renforcer la coopération dans plusieurs domaines. En premier lieu accroître les capacités des forces armées bulgares et roumaines. Cela peut se faire par l’acquisition conjointe d’armements et équipements militaires, ainsi qu’un renforcement de la coopération en matière de formation avec davantage d’exercices conjoints. Nous devons aussi donner la possibilité à d’autres pays de l’OTAN de partager leur expérience en basant des unités et moyens militaires sur les territoires de la Bulgarie et la Roumanie. Cela se fait déjà, nous avons des forces armées de pays alliés en territoire bulgare et roumain. Tout cela doit résulter en une présence plus marquée de l’OTAN sur son flanc Est. L’OTAN pourra ainsi garantir la sécurité de chaque pays, comme prévu dans le Traité de Washington. »

Version française : Christo Popov

Photos : BGNES


Последвайте ни и в Google News Showcase, за да научите най-важното от деня!

Tous les articles

PLC-BD demande une remise différée du second mandat présidentiel

A l’occasion d’un entretien avec le président Roumen Radev, PLC-BD a demandé que la remise du second mandat présidentiel pour la formation d’un gouvernement soit différée  pour que le parti ait le temps de trouver un soutien plus large en vue des..

Publié le 15/07/24 à 18:02

Près de la moitié des jeunes en Bulgarie ont voté aux élections européennes

Quelque 45% des jeunes majeurs ont voté aux élections européennes le 9 juin. C’est ce qui a été établi dans le cadre du projet "Participation des jeunes à la vie démocratique" en partenariat avec le Centre de développement des ressources humaines et..

Publié le 15/07/24 à 16:36

Roumen Radev recevra PlC-BD dans la journée..

Le président Roumen Radev a accepté de rencontrer le groupe parlementaire de "Poursuivons le changement-Bulgarie" démocratique" /PlC-BD/, comme annoncé par le service de presse de la présidence, qui précisé que le rendez-vous est à 16H00 ce lundi, 15..

Publié le 15/07/24 à 11:12