Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

GERB-UFD et PlC-BD en conflit à cause des nouveaux chefs des institutions de régulation...

Photo: BTA

Après avoir boycotté la séance du parlement, PlC-BD ont donné un point presse. Hristo Ivanov, coprésident de la coalition a accusé GERB de ne pas respecter les engagements pris pour une concertation sur le choix des chefs des régulateurs publics et la mise en place d'un calendrier précis de la réforme judiciaire. PlC-BD sont mécontents de voir que grâce aux voix de l'opposition, GERB réussira à mettre à la tête de la Banque nationale de Bulgarie /BNB/, la Cour des Comptes et la Caisse nationale d'Assurance maladie /CNAM/, des fonctionnaires dont les candidatures ne sont pas élevées par la majorité parlementaire. Le gouvernement reste en place, mais nous devons clairement dire s'il a une vocation réformiste", a ajouté Ivanov.

De son côté, le leader de GERB, Boyko Borissov a déclaré que son parti n'avait pas l'intention de débarquer le gouvernement, mais qu'il doutait de la rotation convenue dans 8 mois, avec la formation d'un gouvernement avec des ministres de GERB. Il a accusé "Poursuivons le changement" de vouloir gouverner seul, sans se soucier des autres.

Tous les articles

Roumen Radev

Roumen Radev : "Il ne faut pas risquer l'extension du conflit en Ukraine"

Le chef de l’Etat bulgare Roumen Radev participe au Forum de la diplomatie d'Antalya à l’invitation de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Le Forum se tient dans la ville méditerranéenne d'Antalya en Turquie sur le thème "Élever la diplomatie au..

Publié le 01/03/24 à 17:55

Commission anti-corruption : PLC-BD tend la main à GERB

"Poursuivons le changement" - "Bulgarie Démocratique" (PLC-BD) ont invité les députés GERB à soumettre au parlement avec eux les règles de nomination des membres de la commission anti-corruption le 5 mars. La commission devait entrer en fonction ce 1..

Publié le 01/03/24 à 16:33
Kornélia Ninova

Ambiance électrique à l'Assemblée nationale...

L'information diffusée par le groupe parlementaire du PS sur l'arrivée de 23 migrants en provenance de Munich a suscité de vives tensions à l'Assemblée nationale. Selon les socialistes, 6 des migrants rapatriés auraient écopé de condamnations pour..

Publié le 01/03/24 à 13:57