Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

Même après la fermeture des centrales, les régions auront besoin de main-d'oeuvre...

Youlian Popov
Photo: BGNES

Selon le ministre de l’Écologie, Youlian Popov, le gros problème n'est pas l'emploi, car mineurs et énergéticiens trouveront toujours du travail dans leurs régions. La question est de savoir s'ils pourront rester dans ces régions pour qu'elles puissent connaître un rebond économique, car s'ils quittaient les lieux, il y aura une grande pénurie de main-d’œuvre alors que l'expansion économique sera en cours. Le ministre a tenu à préciser qu'il est faux de dire que l'UE n'accordera pas de fonds pour la fermeture des centrales à charbon. De toute façon, le processus est irréversible et concrètement pour la Bulgarie, il accuse un sérieux retard.

"Nous ne pouvons pas demander ce qui ne pourra être accompli. Loin de nous l'idée de mener des combats, des joutes et des confrontations. Nous avons besoin d'un travail stable et durable, que les salariés exercent leur métier et soient rémunérés en conséquence", a indiqué de son côté Alexandre Zagorov, secrétaire du syndicat "Podkrépa", à propos des revendications des mineurs et énergéticiens. "Cette transition ne pourrait pas être aussi intense et destructrice. Elle ne nous fera pas disparaître de la carte des territoires", a ajouté Zagorov.




Tous les articles

"Lettres de la guerre" : nouvelle série documentaire consacrée à l’Ukraine

Déclenchée après l’invasion du 24 février 2022, la guerre menée par la Russie en Ukraine dure déjà deux ans. Le bilan rapporté par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, à la fin de 2023, dépasse les 10 000 civils tués en Ukraine,..

Publié le 23/02/24 à 09:00

Météo : Douceur et ciel chaotique…

La semaine se termine en douceur avec une alternance de soleil et de nuages. Les températures minimales seront comprises entre 0° et 5°C, 2 degrés à Sofia. Les valeurs maximales varieront entre 14° et 19°C. A Sofia, le mercure indiquera 16..

Publié le 22/02/24 à 20:00

L'architecte Anéta Slavova et une autre conception de l'architecture

« Les premiers maîtres qui influencent un enfant sont ses parents, sa famille. Les deuxièmes sont les instituteurs, les pédagogues. Le troisième est l’architecture qui l’environne. » Si nous prêtons attention à ces paroles, qui parviennent à..

Publié le 22/02/24 à 13:00