Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

L’estuaire de la rivière Kamtchia cache des mystères vieux de plusieurs millénaires

7
Photo: Musée national d'Histoire

Les études et fouilles des zones aquatiques entre le cap Kilik et le cap Ilandjik au nord de l’estuaire de la rivière Kamtchia ont été fructueuses. Dans le passé leurs baies abritaient les bateaux antiques pendant les tempêtes qui faisaient rage en mer Noire. Il s’avère que cette partie de notre littoral est parsemée de vestiges archéologiques, y compris des tumulus de nécropoles ou des villages antiques. Près de là ont été découvertes des traces d’une forteresse antique et d’un relais de voyageurs.

L'équipe de l'expédition

Lors d’une expédition sous-marine multidisciplinaire cet automne, une équipe d’hommes-grenouilles conduite par le professeur Ivan Hristov, vice-directeur du Musée national d’Histoire, fait toute une série de découvertes passionnantes. Leur trouvaille la plus ancienne est une amphore du Ve siècle av. J.-C. venant de l’île Chios et demeurée presque intacte jusqu’à nos jours. Et aussi :

Il y a des trouvailles extrêmement intéressantes de l’époque romaine, raconte Ivan Hristov au micro de Radio Bulgarie. La chance m’a souri dès le mois de septembre, quand j’ai pu découvrir dans des conditions de très faible visibilité un lingot d’étain d’une pureté de 98% datant de l’époque romaine. 

Lingot d'étain antique

C’est la première découverte de ce type au fond de notre mer Noire et je n’ai d’ailleurs pas entendu parler d’une telle découverte sur la terre ferme. Les lingots ressemblant le plus à celui-ci, qui pèse près de 5,4 kg, proviennent de Cornouailles en Angleterre d’un four à étain. L’étain était utilisé dans l’Antiquité pour la confection d’objets en bronze, y compris pour des pièces de monnaie. Il a été transporté par voie maritime jusqu'à nos terres, et plus précisément jusqu’aux cités romaines de notre littoral de la mer Noire.

Récipient rituel en pierre - perirrhanterion

Une autre découverte majeure est un perrirhanterion, un récipient de la Grèce antique utilisé dans des rituels païens comme réservoir d’eau bénite. Il pèse 60 kg et est presque entièrement conservé. Il a été découvert à une faible profondeur près du cap Kilik, un endroit qui n’était pas sous l’eau par le passé.

Repêchage d'un récipient en pierre antique

Mon hypothèse est qu’il existait dans le passé à cet endroit un temple où l’on vénérait les dieux marins, dit le professeur Hristov. Les marins qui passaient au large de ce cap et cette baie faisaient des offrandes. Cette hypothèse est confirmée par la découverte d’un jas en pierre d’une ancre en bois, qui n’avait pas de fonction précise, mais servait d’objet symbolique, une offrande des marins qui passaient au large de ce cap.

Découverte d'une ancre antique

Et dans la petite baie du cap Ilandjik l’équipe des plongeurs sous-marins a localisé un bateau englouti de la période ottomane avec une quille en bois parfaitement préservée. Les études géophysiques ont détecté les frontières d’une petite île près de l’estuaire de la rivière Kamtchia qui était répertoriée sur des cartes d’Europe occidentale de la période 1452 – 1750, comme d’autres îles qui n’existent plus de nos jours. Selon des experts le niveau de la mer Noire était plus bas au cours du Moyen-âge, avec un littoral plus différent comportant plusieurs îles. C’est probablement le cas de cette île mystérieuse au fond de l’eau devant l’estuaire de la Kamtchia que les habitants locaux appellent « le roc de Kamtchia ».

L'île devant l'estuaire de la Kamtchia sur une carte du XVIIIe siècle

Lire aussi :

·  La mer Noire dévoile peu à peu ses secrets

·  La plongée sous-marine dans la baie de Sozopol livre ses secrets

·  L’archéologie sous-marine bulgare souffle ses 60 bougies

·  Chapelle peuplée de poissons et sirène au fond de la mer : aventures sous-marines à Primorsko

·  Deux canons marins du XVIIIe siècle ont été retirés de la mer Noire



Crédit photos: Musée national d'Histoire

Version française : Christo Popov



Tous les articles

La Bulgarie rend hommage à Vassil Levski...

En ce 19 février, date de la pendaison de l'Apôtre de la liberté bulgare, Vassil Levski, des commémorations sont organisées partout dans le pays pour rendre hommage au symbole de la lutte de libération du peuple bulgare. Un office religieux sera..

Modifié le 19/02/24 à 16:11
Monument de Levski à Karlovo

La Bulgarie rend hommage à Vassil Levski...

En ce 19 février, date de la pendaison de l'Apôtre de la liberté bulgare, Vassil Levski, des commémorations sont organisées partout dans le pays pour rendre hommage au symbole de la lutte de libération du peuple bulgare. Un office religieux sera célébré en..

Publié le 19/02/24 à 08:00

Dormition de Saint Cyrille le Philosophe

Le 14 février l’Eglise orthodoxe commémore la dormition de saint Cyrille.  Selon l'hagiographie de Constantin-le-Philosophe, connu comme le moine Cyrille, il serait originaire d'une famille de notables. Enfant aux multiples talents, il reçut une..

Publié le 14/02/24 à 17:54