Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Collection "Radio Bulgarie"

Le 24 mai à Mikulčice...

| Modifié le 25/05/20 à 08:01
Le monument des saints frères Cyrille et Méthode à Mikulčice

Chaque année, le 24 mai, des Bulgares de République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Autriche et Allemagne se donnent rendez-vous à Mikulčice, une commune en Moravie-du-Sud, pour célébrer la Journée de l’écriture slave et de la culture bulgare, aux côtés des nombreux étrangers issus de communautés slaves et orthodoxes du monde entier. Mais pourquoi donc Mikulčice ? La réponse est toute simple, depuis 2009, c’est dans cette commune tchèque de la Moravie du Sud que se dresse le monument des Saints frères Cyrille et Méthode, et l’on en apprend plus à la lecture d’un opuscule titré „Le secret du tombeau de Méthode, archevêque de Moravie“, écrit par le professeur et archéologue tchèque Zdeněk Klanica, qui avance des hypothèses intéressantes sur les liens de Méthode avec l’histoire du village Mikulčice. D’après les chroniqueurs, Mikulčice aurait été la capitale de la Grande Moravie, rebaptisé par la suite en Veligrad ou Velehrad, qui signifie « grand château ». Or, c’est justement à cet endroit que les frères Cyrille et Méthode accomplissent  en 863-867 leur mission historique, introduisant le prêche en langue slave et inventant l’alphabet slave.

Velehrad, reconstitution du site d'après les découvertes archéologiques

Depuis 1954, les archéologues se livrent à des fouilles méthodiques qui 38 ans plus tard aboutissent à la découverte d’une cité antique qui couvre 10 hectares, répartis sur 3 ilots, en suivant la voie fluviale appelée « Morava ». On y trouve les vestiges d’un grand palais, de 12 églises, trois ponts, deux ports et plus de 2500 sépultures. Une grande basilique se trouve sur le site du palais.

La grande basilique lors des fouilles en 1968

En travaillant sur les sépultures, Zdeněk Klanica est attiré par le tombeau N°590, et il lance une hypothèse assez audacieuse, à savoir que c’est ici, en 885, qu’a été inhumé Saint Méthode. Une hypothèse qui depuis lors est souvent remise en question et l’on peut dire que malgré les recherches menées depuis 2 siècles, l’emplacement exact du tombeau de Saint Méthode reste toujours entouré de mystère…Pour en revenir à Zdeněk Klanica, il pense que la région dont Mikulčice fait partie portait le nom de Morava, avis que d’autres explorateurs ne partagent pas.

La messe du 24 mai en la grande basilique près de la tombe supposée de l'archevêque Méthode

Et pourtant, catholiques comme orthodoxes de l’actuel territoire de la République tchèque vouent une grande piété aux deux saints frères et missionnaires de Byzance, dont l’existence et l’œuvre se retrouvent toujours au cœur de discussions politiques, culturelles et religieuses en Slovaquie et en République tchèque. Quant au monument érigé depuis 2009 à Mikulčice, le mérite en revient à un diplomate bulgare, Zdravko Popov, ancien ambassadeur de la Bulgarie à Prague. La sculpture est l’oeuvre d’un autre bulgare vivant en Slovaquie, Emile Venkov.

L'église "Sainte Marguerite d'Antioche" près de la rivière Morava  /  Animation: Pétko Yakimov

Que ce soit à l’occasion du 24 mai ou un autre jour, la visite de Mikulčice est toujours agréable. De nos jours, la rivière Morava  sépare la République tchèque et la Slovaquie sans entraver le passage. Et si nous avons attiré votre attention sur le monument des frères Cyrille et Méthode, il y a aussi une église qui mérite le détour, celle de Sainte Marguerite d’Antioche, près du village Kopčany. Sinon, le culte de Sainte Marina ou Marguerite a des origines byzantines. Elle ne commence à être célébrée en Europe occidentale qu’au 9e siècle, sous le nom de Marguerite. Peut-on dire que les deux saints frères y sont pour quelque chose ? Une chose est sûre, Saint Méthode a officié en cette église et on dit même que son esprit habite toujours les lieux…

Récit : Sonia Vasséva

Photos: Ivo Ivanov

Tous les articles

Un catalogue sur les broderies traditionnelles bulgares du temps de la Renaissance

Des broderies bulgares uniques confectionnées à l’époque de la Renaissance figurent au catalogue du musée d’histoire « Iskra » de Kazanlak. L’édition de luxe avec de riches illustrations porte le nom de « Couleurs et fils » et elle est un..

Publié le 19/06/21 à 11:10

Christo Botev: un homme, un hymne, une révolution...

Chaque année, le 2 juin, la Bulgarie rend hommage à Christo Botev, poète et révolutionnaire de talent, un des grands noms dans l’histoire de la Bulgarie dont la contribution est essentielle pour les guerres de libération de notre pays du joug..

Publié le 02/06/21 à 10:22

Bienvenue dans la Vallée des Roses en pleine floraison…

S’il est une chose qui symbolise la Bulgarie à l’étranger, c’est bien sûr le yaourt, mais c’est aussi la fameuse rose oléifère. L’importance de cette plante fragile dans la tradition bulgare lui a même valu de figurer sur le logo touristique de..

Publié le 28/05/21 à 09:25