Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Hausse du nombre des emplois et des revenus dans les petites municipalités bulgares

Tomislav Dontchev à la conférence "Le business et les régions"
Photo: BTA

Le vice-premier ministre Tomislav Dontchev est catégorique pour dire que les zones industrielles jouent un rôle clé dans le développement des régions. Une analyse de l’Institut d’économie de marché montre pour sa part que les rémunérations les plus importantes sont perçues dans les régions dans lesquelles la création de nouveaux emplois est la plus importante.

Les infrastructures des transports, la connectivité dans les milieux d’affaires, le lien optimal existant entre les municipalités et le pouvoir centrale, l’amélioration des services administratifs et l’adaptation du marché éducatif au marché de travail – ce sont les sujets sur lesquels se sont penchés les ministres, les maires et les hommes d’affaires qui ont participé à la conférence intitulée « Le business et les régions » organisée par le magazine « The Economist » et la Chambre économique bulgare. 86% de la production globale, 81% des investissements directs et 75% des emplois sont concentrés sur un tiers du territoire du pays mais des changements importants dans cette direction sont toutefois intervenus au cours des quelques dernières années. Ceux-ci s’expliquent dans une grande mesure par le le fait que les grandes villes n’attirent plus forcément le capital humain des localités adjacentes. Au contraire – un transvasement vers la périphérie est souvent constaté. Ainsi les petites municipalités dans des régions relativement actives deviennent également attractives car y est aussi constatée une hausse des rémunérations et du nombre des emplois. C’est ce qu’a annoncé Svetla Kostadinova, directrice exécutive de l’Institut d’économie de marché, alors que sur la carte établie par ce dernier il est également bien visible qu’une constante augmentation du nombre des emplois est enregistrée dans des municipalités comme Rouen, Mezdra, Eline Péline, Kouklen et Maritsa au cours des deux dernières années et qui est de loin plus importante que le nombre des personnes nouvellement recrutées à Sofia, Plovdiv ou Bourgas. Selon l’analyse effectuée par cet Institut, les salaires moyens les plus élevés ne sont enregistrés ni dans les chefs lieu de départements ni dans les plus grandes municipalités, mais dans les régions dans lesquelles le nombre des emplois est le plus important. Raison pour laquelle des villes comme Godetch, Devnia, Radnévo et Galabovo se rangent parmi les villes avec des revenus moyens des plus élevés, ce qui est également dû à la perspicacité du patronat. L’analyse met également l’accent sur un autre aspect lié au marché du travail – l’éducation des effectifs pour lesquels la demande des milieux d’affaires est la plus importante. Pour que soient surmontées les différences régionales, il est nécessaire d’accorder une attention particulière à l’éducation des jeunes dans les petites localités où les lycéens ne bénéficient pas obligatoirement d’une formation suffisante qui leur permette de se réaliser correctement sur le marché du travail.

Il est bien vrai que le business a besoin d’effectifs qui possèdent des compétences autres que celles dont ils bénéficient habituellement dans les écoles normales, a déclaré le maire de Vratsa Kalin Kaménov et ajouté que l’une des bonnes pratiques réalisées dans la ville était notamment liée à la réouverture des écoles professionnelle. Le maire a donné en exemple de coopération réussie entre la municipalité et les milieux d’affaires locaux le Bazar de Noël et la patinoire traditionnellement organisés dans la ville et qui attirent aussi bien les parents que les enfants de toute la Bulgarie du nord-ouest.

Le plus important c’est d’inciter les gens à s’activer plus et à bien comprendre que ce que nous faisons représente une cause et non pas quelque chose dont on pourrait cumuler des bénéfices – a déclaré Kaménov. – Les gens finissent par comprendre que la plupart de ces manifestations sont organisées également grâce à leurs employeurs. Il reste cependant à convaincre les employés que tout ceci leur profite également. Le rôle de la municipalité et du secteur non gouvernemental consiste par ailleurs à créer une atmosphère qui soit à même de rendre les gens heureux.

Outre l’éducation sont aussi importants pour le développement des régions la connectivité et les possibilités de mobilité des travailleurs, ainsi que le recyclage des chômeurs. Selon le vice-premier ministre Tomislav Dontchev les zones industrielles sont d’une importance clé pour le développement des régions.

Je suis également convaincu que le développement des zones industrielles devrait être étroitement lié aux programmes de développement économique du pays. Nous sommes en mesure de donner beaucoup d’exemples concernant l’existence de zones industrielles publiques, municipales et privées mais sur la base d’amendements qui pourraient être apportés à la législation respective, ainsi que suite à des entretiens que nous devrions avoir à ce sujet avec les autorités locales, nous pourrions être beaucoup plus audacieux et avoir l’ambition sur les 4 à 5 prochaines années à favoriser l’inauguration d’au moins 7 à 8 nouvelles zones industrielles.

Les difficultés auxquelles doit faire face le business ne peuvent pas toujours être surmontées au niveau républicain ou municipal. Les raisons pourraient être aussi bien d’ordre financier que se rapporter aux effectifs. Le règlement de ce problème selon Dontchev ne réside pas uniquement dans la création de normes institutionnelles mais plutôt dans la révision des modèles existants de financement. Ceux-ci devraient être établis de manière à encourager les investissements au niveau régional.


Version française : Nina Kounova


Tous les articles

L’Etat part à la conquête des stations-service

D’ici un an, l’Etat construira et mettra en service 100 stations-service dans les grandes villes et sur les autoroutes du pays, a décidé le gouvernement. Jusque-là, le marché des carburants pour les voitures était entièrement contrôlé par..

Publié le 27/05/20 à 13:10

L'importation de travailleurs de l'étranger peut sauver l’agriculture bulgare

La crise provoquée par le coronavirus a dressé les exploitants agricoles face à des problèmes qui menacent leur existence. Ils ont beaucoup de peine à réorganiser le fonctionnement de leurs fermes et souffrent de pénurie de moyens financiers et..

Publié le 19/05/20 à 10:25

Toujours pas d'indicateurs clairs du ralentissement exact de l'économie bulgare

En pleine pandémie de Covid-19, les experts éconmiques et les analystes ont lancé l’avertissement que le monde est au seuil de la plus grave crise économique, qui rappelle à plus d'un titre la Grande dépression des années 30 du siècle passé. Selon..

Publié le 18/05/20 à 15:05