Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Combien gagnent et dépensent les ménages bulgares?

Photo: BGNES

Les Bulgares ne gagnent et ne dépensent pas beaucoup. Ils sont à la dernière place au classement européen pour la consommation par habitant avec 56% de la valeur moyenne. Le niveau des revenus et des dépenses des ménages bulgares indique que la situation n’est pas très rose, mais qu’elle évolue dans la bonne direction et que les choses s’améliorent. Ce qui est dû en premier lieu à la revalorisation permanente et durable des revenus des Bulgares qui leur permettent de consommer davantage.

Le revenu moyen total d’une personne du ménage a atteint au 2e trimestre de l’année les 791 euros ce qui fait une hausse de 4.9% par rapport à l’année dernière, annonce l’Institut national de la Statistique (INS). Les revenus des Bulgares viennent avant tout des salaires et beaucoup moins sont assurés par les pensions de retraite, les aides sociales, les loyers, le business et autres investissements dans des titres. Dans le même temps les dépenses moyennes totales se chiffrent pour un membre du ménage à 706 euros, soit 5.3% de plus que l’année précédente. Les Bulgares dépensent le plus d’argent pour la nourriture (31.4%), pour le logement (15.5%), pour les impôts et les cotisations à la Sécu et les assurances maladie (14.2%) et pour les transports et communications (11.7%).

Pour comprendre la véritable signification de ces chiffres, il serait bon de comparer ces indicateurs avec ceux des autres pays de l’Union européenne car cela désignera la place qu’occupe la Bulgarie sur la carte économique européenne. Dans ce cas également, le tableau n’est pas très réjouissant mais les perspectives semblent, encore une fois, bonnes. En parlant des revenus du Bulgare moyen on devrait les comparer avec ceux de l’européen moyen par rapport à leur pouvoir d’achat réel. Cette approche est justifiée car, bien que moins élevées qu’en Europe, très souvent les rémunérations bulgares ont un pouvoir d’achat inattendu en raison des prix plus bas pratiqués souvent en Bulgarie. Ici il s’agit du PPS –  le standard de pouvoir d’achat. Cet indice est calculé pour le pays à 50% de la moyenne européenne, des pays comme la Croatie, la Roumanie et la Hongrie étant bien avant dans le classement que la Bulgarie. En tête de la liste on retrouve le Luxembourg avec 254% du niveau européen moyen.

Tout cela permet de conclure qu’en termes de statistique, la consommation en Bulgarie est grosso modo la moitié de celle des autres pays de l’Union. Dans le même temps, cette modeste consommation est le moteur principal de la croissance du Produit intérieur brut (PIB) qui augmente au deuxième trimestre de l’année de 3.3% comparé au même trimestre de l’année précédente. C’est du moins ce qu’annoncent les chiffres publiés par l’INS. La part de la consommation dans cette croissance est la plus élevée – 76.3%, soit 11 milliards d’euros.

Les données sur la croissance des revenus de la population permettent un certain optimisme au niveau de la consommation. Ces revenus augmentent ces dernières 10 années constamment de 5-10% par an suivant les différents secteurs économiques. Vers le milieu de l’année en cours, la rémunération mensuelle brute s’est chiffrée à Sofia à plus de 884 euros contre 644 euros dans le pays en général, indiquent les données de l’INS. Ceci représente un bond de 12% en comparaison du mois de juin 2018. C’est une bonne performance et si on arrive à la maintenir à l’avenir, les Bulgares et le pays gagneront des positions dans les classements européens en matière de revenus et de consommation en se rapprochant encore plus près des conditions de vie européennes, ce qui sera une bonne chose pour les Bulgares et pour le pays en tant que membre de l’UE et candidat à la zone euro.



Tous les articles

Le projet de loi de Finances, d’importantes dépenses et plusieurs inconnues

Le projet de loi de Finances 2021 soumis à l’Assemblée nationale pour des débats, a provoqué des réactions contrastées et une certaine perplexité parmi les experts financiers dans le pays. L’ex-ministre de l’Economie Nikolay Vassilev est..

Publié le 26/10/20 à 09:23

Plus de 1,5 milliard d’euros pour la crise sanitaire en 2021

Selon le ministre des finances Kiril Ananiev, le budget 2021 est un budget  “antipandémique”. “On y voit nettement formulées les priorités, ciblées sur des mesures qui permettraient de surmonter les impacts de la crise”, a-t-il dit pour la RNB et a..

Publié le 25/10/20 à 12:13

Le budget “ne combat pas” les problèmes, estime Latchezar Bogdanov

“La loi des finances n’accentue pas suffisamment sur le bien-fondé des dépenses et sur la manière d’atteindre des buts concrets en politique”, a dit pour la RNB l’analyste économique Latchézar Bogdanov, de l’Institut d’économie de marché. Selon lui, le..

Publié le 25/10/20 à 11:55