Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Ouvrons la „Grande encyclopédie des us et coutumes bulgares“…

| Modifié le 22/05/20 à 12:20
Photo: spisanie8.bg

C’est un ouvrage qu’on attendait depuis longtemps et qui est signé de deux expertes en ethnologie et folklore, Vihra Baéva et Vesselka Tonchéva de l’Académie bulgare des Sciences, connues pour leurs études sur les traditions et particularités du calendrier des fêtes religieuses et laïques des Bulgares, avec tous les rituels, attributs et symboles qui s’y rapportent.

L’encyclopédie est destinée aux public le plus hétéroclite, pour peu qu’il souhaite mieux connaître les coutumes et les usages du peuple bulgare au fil des époques. Vesselka Tonchéva nous en dit plus sur cet ouvrage d’exception :

C’est en effet un travail de longue haleine qui trouve dans cette encyclopédie son couronnement. Nous avons consulté un grand nombre d’archives, d’éditions anciennes, mais nous avons aussi travaillé sur le terrain, en interrogeant les habitants des différentes régions qui nous ont livré des informations inédites. Et je suis sûre que les lecteurs feront de nombreuses découvertes en feuilletant l’encyclopédie. Nous avons classé les fêtes votives en fonction du calendrier et des 12 mois de l’année. Encore une fois, l’information est très accessible, quel que soit l’âge du lecteur. Que ce soient des traditions, des symboles, rituels ou autres mythes, la description est toute simple. Comme par exemple le chapitre consacré aux nymphes des bois, ou encore les articles sur la peste ou encore la symbolique de l’œuf ou des oiseaux et des animaux de la ferme – les abeilles, le bœuf, la vache, le cheval ou la truie. Nous évoquons aussi la puissance de l’eau et du feu, et le rôle des femmes âgées, de vrais puits de science, dans les coutumes bulgares. Sans oublier la croix, présente dans toutes les traditions bulgares… Car finalement, ces récits sont l’illustration de l’exception culturelle bulgare qui reste vivante et qui se renouvelle sans cesse, notre travail sur le terrain est là pour le confirmer ! Et j’espère que notre ouvrage facilitera aussi les reconstitutions des anciennes coutumes et pratiques que connaissent toutes les régions. Et c’est l’occasion aussi d’enrichir ses connaissances sur l’esprit national bulgare au fil des siècles. Un retour aux sources en quelque sorte…Nous avons aussi essayé de démontrer que notre culture tient compte à la fois de la religion, mais aussi des pratiques laïques quotidiennes et des usages imposés par nos anciens. A la fin de notre ouvrage, nous adressons un appel aux lecteurs à ne pas oublier leur passé et à puiser dans l’expérience de ceux que nous appelons les passeurs de mémoire…Les fêtes traditionnelles sont utiles et nécessaires. C’est une émotion collective et une belle énergie qui se dégage…

Vihra Baéva et Vesselka Tonchéva

La „Grande encyclopédie des us et coutumes bulgares“ sera officiellement présentée ce 24 septembre à 18H00 à l’Académie bulgare des Sciences, même si elle est sorti en librairie en juillet. Pour sa promotion officielle, ses deux auteurs ont souhaité attendre la rentrée scolaire et universitaire, pour être au plus près de leurs lecteurs.


Récit : Sonia Vasséva

Photo: archives personnelles

Tous les articles

La danse sur la braise, il faut la vivre pour y croire…

C’est une coutume païenne qui vient de la nuit des temps, mais qui est ressuscitée tous les 3 juin dans la région de la montagne Strandja /Sud-Est de la Bulgarie/. Et chaque année, des centaines de visiteurs se précipitent pour assister à la danse sur la..

Publié le 03/06/20 à 10:19
Les gouttes de pluie à la Saint Spas valent cher, autant qu'une pièce en or. Selon la croyance populaire, plus il pleut à la Saint Spas, plus la récole sera abondante...

Le Jeudi de l’Ascension, les Bulgares rendent hommage à Saint Spas…

40 jours après Pâques, les chrétiens orthodoxes célèbrent le Jeudi de l’Ascension, qui marque l’élévation au ciel de Jésus Christ après sa résurrection et la fin de sa présence sur terre. L’Ascension du Seigneur désigne dans la mythologie..

Publié le 28/05/20 à 11:36

La Saint Lazare : l’espoir du renouveau par temps de confinement…

La couronne fleurie d’une lazarine, jetée dans la rivière – c’est par ces mots que nous pouvons décrire une des plus jolies coutumes du printemps, que les Bulgares affectionnent tout particulièrement et qui est célébrée la veille..

Publié le 11/04/20 à 06:35