Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

COVID-19: Mesures urgentes du gouvernement contre le chômage

La file devant la Sécu...
Photo: BTA

Après deux jours de difficiles négociations entre le gouvernement, d’une part, et les partenaires sociaux en la personne des patrons et des syndicats, d’autre part, le gouvernement a adopté un paquet de mesures pour compenser les pertes du business dues au coronavirus et pour limiter l’envergure de la vague de licenciements. Il coûtera a la société 500-750 millions EUR qui selon le premier ministre Boyko Borissov ne seront pas suffisants. De toute façon, ce financement n’a pas été prévu dans le budget du pays pour cette année et c’est pour cette raison que le gouvernement a décidé de le rectifier d’urgence. Le projet de loi de rectification de la Loi de finances envisage une augmentation des fonds de la Sécurité sociale de l’ordre de 700 millions EUR. Le déficit attendu est de l’ordre de 1.79 milliard EUR, soit 2.9% du PIB. On envisage aussi d’augmenter la dette du pays à hauteur de 5.113 milliards EUR si la crise s’avèrait plus grave que prévu.

En vertu du plan du gouvernement contre le chômage connu déjà comme le “plan 60/40”, l’Etat versera durant 3 mois 60% des salaires officiels des employés de firmes des secteurs économiques les plus sérieusement touchés par la crise. Il s’agit notamment du commerce de détail, les transports terrestres, les transports de voyageurs et les transports aériens, l’hôtellerie et la restauration, les agences touristiques et les tour-opérateurs, les écoles maternelles (dans le privé), les activités artistiques et les sports récréatifs. Des entreprises d’autres secteurs de l’économie ayant enregistré une chute des revenus nets d’au moins 20% par rapport au mois de mars 2019 bénéficieront également de cette aide de l’Etat. On estime qu’au total quelque 300 00 personnes seront concernées par ces mesures. Les 40% restant des salaires seront à la charge des employeurs, tout comme les charges sociales sur les salaires. Des employeurs opérant dans des agglomérations durement touchées par les mesures restrictives du gouvernement pourront également toucher des aides. Étant donné que le « plan 60/40 » représente en réalité une aide de l’Etat, il devra être approuvé par la Commission européenne et ceci est attendu dans les 24 prochaines heures, selon le premier ministre Boyko Borissov.


Le vice-premier ministre Tomislav Donchev a mis en garde les milieux d’affaires contre des comportements inadmissibles de certaines compagnies qui permettent de supprimer à l’heure actuelle leurs effectifs, car le retour au travail après la fin de la crise sera très lent. „Nous voulons éviter ce choc. Nous sommes à l’écoute des employeurs mais nous sommes avant tout préoccupés pour les salariés“, a dit Donchev. Le business a accepté le « plan 60/40 » avec beaucoup de critiques et de réserves, persuadé que le plan n’est pas capable d’éviter la hausse du chômage. Selon l’ex-vice-ministre des Finances Lubomir Datsov il n’y aura pas d’effets sur le business réel et le chômage.

Le paquet de mesures de sauvetage envisage également des prêts express à taux d’intérêt 0 de 750 euros pour des personnes physiques qui sont en congé sans solde imposé. On estime qu’environ 130 mille personnes profiteront de cette opportunité.

La fermeture d’entreprises, les licenciements, le chômage technique, les réductions des rémunérations sont des phénomènes qu’on observe maintenant au quotidien. Chaque jour les bureaux de l’emploi enregistrent 1 300 nouveaux chômeurs, a annoncé le site Money.bg en ajoutant que le nombre des nouveaux chômeurs enregistrés avant la crise a été deux fois moins important. Le ministre des Finances n’a pas caché qu’il est possible de voir une montée de 2% du taux de chômage dans le pays. "Nous sommes prêts, grâce au programme européen “Développement des ressources humaines”, à apporter notre soutien pour les aides sociales aux chômeurs”, a assuré la ministre du Travail et de la politique sociale Denitsa Sacheva. Rappelons qu'avant la pandémie, on était en Bulgarie à court de main d’œuvre et les employeurs offraient des salaires alléchants assortis de bonus et de bonnes conditions de travail. Le chômage à la fin de l’année dernière a chuté jusqu’à un niveau record de 4.1%. Au 4e trimestre de 2019 le nombre des chômeurs a été de 138 500 contre 213 700 à l’heure actuelle. Depuis l'instauration de l’état d’urgence le 13 mars dernier 9 909 Bulgares ont perdu leurs emplois.Et c'est pas fini...

Photos: BTA et BGNES


Tous les articles

Plus de 1,5 milliards d’euros pour la crise sanitaire en 2021

Selon le ministre des finances Kiril Ananiev, le budget 2021 est un budget  “antipandémique”. “On y voit nettement formulées les priorités, ciblées sur des mesures qui permettraient de surmonter les impacts de la crise”, a-t-il dit pour la RNB et a..

Publié le 25/10/20 à 12:13

Le budget “ne combat pas” les problèmes, estime Latchezar Bogdanov

“La loi des finances n’accentue pas suffisamment sur le bien-fondé des dépenses et sur la manière d’atteindre des buts concrets en politique”, a dit pour la RNB l’analyste économique Latchézar Bogdanov, de l’Institut d’économie de marché. Selon lui, le..

Publié le 25/10/20 à 11:55

Lubomir Kutchoukov: "L’accord sur le libre-échange entre l’Union européenne et le Royaume-Uni est loin d’être finalisé…"

La Bulgarie doit être active dans la renégociation de ses relations avec la Grande-Bretagne après le BREXIT, tout en tenant compte des intérêts communs de l’Union européenne. Tel est l’avis du diplomate bulgare Lubomir Kutchoukov dans..

Publié le 20/10/20 à 13:41