Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Nos compatriotes de l'étranger revendiquent le respect de la suprématie de la loi en Bulgarie

La mobilisation civile se poursuit malgré les remaniements ministériels

Photo: EPA/BGNES

Des milliers de Bulgares résidant à l’étranger se sont solidarisés avec les revendications des contestataires manifestant à Sofia et dans plusieurs autres villes provinciales. En témoignent les manifestations pacifiques organisées dans les capitales et autres villes de différents pays par lesquelles ceux-ci expriment leur désaccord avec les événements se produisant sur la scène politique bulgare.

Le prix que nous payons quotidiennement est incomparable aux éventuels impacts d’une déstabilisation de l’Etat en cas de législatives anticipées – est d’avis Iva Borissova, une Bulgare qui habite en Nouvelle Zélande.

Je suis venue dans ce pays lointain avec la conviction catégorique de revenir en Bulgarie un jour, indépendamment de la situation dans laquelle se trouve mon pays. C’est pourquoi je me sens aujourd’hui encouragée par le fait que les jeunes Bulgares se soient éveillés et je pense que leur mobilisation contre les atrocités et les crimes perpétrés au niveau national prouve clairement que le moment est venu pour procéder à des changements cardinaux sans pour autant devenir des otages de principes partisans et sans qu’il y ait besoin de nous tourner vers le passé, a expliqué Iva au micro de la chaîne info « Horizon » de la RNB.

Les études en Allemagne ont semblé attractives pour Dilyana Vélitchkova qui après les avoir terminées a décidé de s’y installer en permanence. Aujourd’hui elle fait partie des organisateurs des manifestations de Bulgares résidant à Berlin. 

Nous n’avons toujours pas renoncé à revenir un jour vivre en Bulgarie mais nous attendons tout simplement l’arrivée de temps meilleurs qui nous permettent d’’élever tranquillement nos enfants là-bas – souligne Dilyana sur Radio Bulgarie.

Si pourtant on essaye d’avoir un regard sur le mécontentement civil à travers le prisme de la démographie, nous constaterons en effet que de jeunes Bulgares défilent tous les jours dans les rues de la capitale dont une bonne partie sont toutefois rentrés dans leur pays d’origine en raison de la pandémie du Covid-19. C’est pourquoi certains analystes pensent que les actuels contestataires ne pourraient être qualifiés de groupe représentatif de Bulgares, d’autant plus qu’ils n’arrivent pas à formuler clairement leurs revendications, ni sont compétents d’émettre des avis adéquats sur les priorités de la gouvernance du pays. Selon Anguel Anguélov – organisateur de la manifestation qui a eu lieu le 16 juillet à Barcelone, cette thèse serait tout à fait erronée.

Nous souffrons tous de l’injustice qui règne en Bulgarie. Mais à la différence des protestations de février 2013 dont le motif avait plutôt été matériel, lié aux factures élevées d’électricité, la mobilisation d’aujourd’hui est provoquée par l’atteinte qui est portée à la suprématie de la loi. Ce qui me fait espérer que tôt ou tard ces revendications seront entendues et respectées.

Les Bulgares qui habitent en Grande Bretagne se réuniront aujourd’hui (24 juillet) pour la deuxième fois autour les fontaines de Piccadilly Gardens à Manchester. Ces derniers clament qu’une vie normale soit assurée aux Bulgares qui sont restés dans leur pays. Nous voulons qu’une vie digne soit assurée à nos grands-parents et qu’ils perçoivent des retraites adéquates. Nous revendiquons des rémunérations arrimées aux prix des marchandises et des services. Nous réclamons que des changements cardinaux soient effectués au sein des systèmes de la santé, de l’éducation et des services sociaux. Nous aspirons à une Bulgarie européenne….Tels sont les appels de ceux-ci postés sur Facebook.

Les Bulgares résidant dans la capitale européenne Bruxelles se réunissent également pour exprimer leur mécontentement de la situation en Bulgarie. Ceux-ci déclarent ne pas vouloir rester indifférents par rapport à tout ce qui se passe dans leur pays. L’une des organisatrices des protestations à Bruxelles – Yoanna Vassiléva est catégorique pour dire que ses compatriotes ne renonceront pas à leurs revendications – changements qui permettent à la démocratie de déployer son plein potentiel avec le concours de politiques responsables qui oeuvrent pour que la Bulgarie se transforme en un véritable Etat de droit. Aux dires de Yoanna, cet objectif pourrait être réalisé par la tenue de législatives anticipées et non pas par des remaniements ministériels. Aujourd’hui (24 juillet) aura lieu à Bruxelles une nouvelle mobilisation dans un quartier à proximité des institutions européennes.

Nos manifestations du cœur de l’Europe portent un message très important adressé non seulement aux autorités bulgares qui sont au pouvoir mais également à tous les leaders et institutions européennes – a-t-elle déclaré sur « Horizon » de la RNB et d’ajouter :

Nous les appelons tous à exiger des autorités bulgares d’assumer toute la responsabilité leur revenant en raison du non-respect de la suprématie de la loi qui est l’une des principales valeurs de l’UE. Il en est de même pour le pouvoir judiciaire dépendant et inefficace, ainsi que pour les pratiques de corruption lors de l’absorption des fonds européens

Photos : EPA/BGNES

Tous les articles

Un logiciel bulgare analyse le jeu des footballeurs en temps réel

Des informaticiens bulgares ont mis au point un logiciel qui aidera à améliorer le jeu des footballeurs. Il sera testé sur les deux meilleures équipes du ballon rond – les clubs de foot Slavia et Beroé. Le dispositif est intégré aux gilets des..

Publié le 19/09/20 à 04:30

La “nouvelle normalité” et l'état psychique des enfants – à quoi doit-on s’attendre?

Est-il normal d’être en contact avec les enseignants en ligne ou à travers un écran plexiglas, suivre dans les couloirs de l’école un trajet bien défini à l’aide de flèches et porter un masque qui rend la respiration difficile et qui cache les..

Publié le 18/09/20 à 11:00

L’élevage de buffles dans les Rhodopes, ou la tradition rétablie

L’élevage de buffles en Bulgarie connaît ces dernières années un véritable essor. L’Association bulgare de développement de l’élevage de buffles se félicite de ce regain d’intérêt des éleveurs et les chiffres encourageants - une moyenne annuelle..

Publié le 16/09/20 à 11:22