Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Magda Pouchkarova, la magicienne de la Strandja

Photo: Petar Papakotchev

Quand tu es triste, pense à une chanson que tu aimes – c’est ce conseil maternel qui devient le destin de la célèbre chanteuse. Née il y a 100 ans, en avril 1920 à Malko Tarnovo Magda passe son enfance entourée de sa famille et de ses proches qui sont des réfugiés de la Thrace d’Edirne. C’est en chantant en sourdine qu’elle raconte les épreuves des Bulgares exilés qui se sont vus obligés de quitter leur pays d’origine – Petko Voïvode, Indje Voïvode, Guéorgui Kondolov, les danseurs sur la braise…Je sortais sur la scène. On y voyait notre Strandja – héroïque, pathétique, notre montagne natale – disait souvent Magda Pouchkarova.

En 1944 un jury de renom décide de sa participation « en life » dans les émissions de la Radio nationale. C’est elle-même qui insiste devant la direction de la radio de rechercher également d’autres chanteurs de la Strandja. C’est elle qui lance l’idée d’auditionner les chanteurs de sa région. Ainsi, en 1960 est organisé un rassemblement national intitulé « la Strandja chante » au village Gramatikovo de la région de Bourgas. Magda Pouchkarova est la première à être invitée par Filip Koutev en personne à rejoindre son Ensemble de chants et de danses populaires – Sofia depuis sa fondation en 1951. La célèbre chanteuse enregistre en même temps plus de 100 chansons typiques pour la région de la Strandja, conservées à ce jour dans le fonds musical de la RNB.


Notre grande chanteuse émérite doit également sa popularité aux concerts qu’elle a donnés avec les groupes : « Notre chanson », « Veillée », « Chanson bulgare » avec lesquels elle fait le tour de la Bulgarie pour réjouir son public. Magda Pouchkarova publie 7 disques et se produit dans 25 pays. Elle est également auteure d’un livre de mémoires qui parle de sa vie et de son œuvre. En 2005 elle se voit décerner le prix « Nestinarka » (Danseuse sur la braise) du Festival folklorique international de Bourgas en tant que couronnement de sa carrière. En 2006 le folkloriste Dr Mikhaïl Boukourechtliev publie à titre posthume le recueil « La magicienne de la Strandja » où sont réunies 86 des chansons du répertoire de la célèbre chanteuse. 

Magda Pouchkarova a aidé de nombreux autres chanteurs autodidactes à se former dans le domaine de la chanson professionnelle. L’un d’eux est Manol Mikhailov qui se rappelle avec reconnaissance de ses conseils et leçons :


Je me sentais en quelque sorte le fils de Magda. C’est mon grand-père Manol qui m’a dit de partir pour Sofia, de l’appeler et de lui dire que je voulais chanter comme elle. C’est bien ce que j’ai fait. Sans me connaître, Magda Pouchkarova m’a dit d’aller la voir le lendemain et de me mettre tout de suite à préparer des chansons pour la radio. Elle voulait que je la suive dans son travail et est ainsi devenue ma professeure principale de chant et de musique. Nous chantions toujours quand nous étions ensemble. J’ai commencé à l’appeler « ma mère vocale », ainsi que « l’histoire vocale de la Strandja ». Elle me disait souvent avoir impatiemment attendu à connaître un bon chanteur de la Strandja pour lui offrir des mélodies qui s’adaptent à la voix masculine. C’est ainsi qu’elle m’a offert environ 30 chansons. Magda me disait souvent « Quand je ne serai plus dans ce monde, n’oublie pas de parler de moi et de mon amour pour la musique ». Elle me donnait des leçons de chant mais aussi des conseils pour mon comportement sur la scène. Sans elle, je ne serais certainement pas devenu célèbre chanteur. Madga m’inspirait beaucoup, je suis amoureux de ses chansons. Elle restera à jamais la grande chanteuse bulgare de la Strandja.

Photos : Petar Papakotchev et Ani Petrova

Tous les articles

„Totchka BG“ chante l’amour et la révolte

 „Tochka BG“ – Point BG – est un projet acoustique dont le nom est tiré d‘une chanson de son répertoire. Les membres du groupe.se sont donné pour mission de remettre au goût du jour les musiques urbaines, un genre qui a connu son âge d’or il y a près d’un..

Publié le 09/09/20 à 11:12

Sonia Yonchéva, le retour…

En dépit de la pandémie du coronavirus, les bonnes nouvelles sur les brillantes prestations de nos interprètes à travers le monde continuent toujours d’entretenir notre fierté nationale. Telle Sonia Yontchéva qui le 25 août réunira..

Publié le 24/08/20 à 10:10

Pravets fête Mozart…

„Du 21 au 23 août, la magnifique musique de Mozart s’invite à Pravets / 40 km de Sofia/ la 16 e édition des « Journées de Mozart ». Et la directrice artistique de l’évènement, Borislava Tanéva est fière de nous annoncer 5 premières d’oеuvres de..

Publié le 21/08/20 à 09:31