Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

La qualité de vie est une notion très relative en Bulgarie

Photo: Eurostat

Cela fait déjà des années que la Bulgarie, pourtant membre de l’UE, continue d’être une bien mauvaise élève en ce qui concerne un indicateur de taille – la qualité de la vie. Et si, il y avait eu un temps où elle laissait derrière elle la Roumanie, désormais elle est devenue la lanterne rouge de l’Europe unie. En effet, Eurostat indique que 54% de nos concitoyens ne sont pas contents de la qualité de leur vie au regard des 16,4% de la totalité des Européens – écart particulièrement significatif s’il en est.

Dans l’ensemble les statistiques sont unanimes - la Bulgarie est en retard même comparée aux anciens membres du bloc socialiste, pays qu’elle avait, par le passé, laissé derrière elle. Idem pour ce même indice de rattrapage édition 2019, qui évalue le degré de convergence entre l’Est et l’Ouest de l’Europe unie, là encore la Bulgarie est bonne dernière. Pour rappel - l’Estonie, la république Tchèque et la Slovénie sont en 13e, 14e et 15e position, alors que notre pays est à la 29e place du classement général. Toujours d’après l’indice de convergence la Bulgarie a réussi à „se hisser“ jusqu’à l’honorable 28e place en matière d’économie et de gouvernance.


Ils sont 70% de nos concitoyens à se déclarer insatisfaits de leur degré de prospérité économique. Les données d’Eurostat indiquent que les revenus moyens annuels d’un Bulgare sont de 3590 euros face aux 16 843 euros perçus à l’échelle européenne. Une bonne nouvelle à signaler – le pays est admis au MCEII ce qui, à en croire les analystes suppose un renforcement de la stabilité et assure une surveillance européenne plus rigoureuse.

Stabilité et stricte application de la loi – c’est ce que revendiquent les manifestants qui font la navette à Sofia depuis 28 jours entre le “Triangle du pouvoir” (la Présidence, le siège du Gouvernement et l’Assemblée nationale) et le Pont aux Aigles – endroit emblématique de la démocratie, établie depuis trente ans. A ces démonstrations se joignent des habitants de plusieurs autres villes du pays ainsi que de plus en plus de Bulgares de l’étranger, qui se sont expatriés justement à cause de l’absence d’avenir pour eux et pour leurs familles.

Revenons aux chiffres – la Bulgarie est encore dans le fond du classement pour l’écart social qui ne cesse de se creuser, la santé publique compromise, la corruption et la liberté de presse toute relative. Tout cela rebute les Bulgares, qui dans l’absence d’alternative politique boudent les urnes. 


Une récente enquête diligentée par l’agence d’études sociales et de marketing "Alpha Research" montre que plus de 60% des Bulgares se déclarent favorables aux manifestations, ce qui est une avancée considérable dans l’ouverture d’expression citoyenne. Et 37 % de ceux qui soutiennent les démonstrations se disent prêts à se rendre aux urnes pour des élections anticipées. Et encore, les sociologues indiquent que plus de 66% des Bulgares soutiennent "les protestations spontanées des citoyens ".

Quant aux prochaines législatives, les analystes politiques prévoient une redistribution des votes et le maintien sur scène de 6 ou 7 formations politiques sous la houlette du parti au pouvoir GERB. 

Comment fera la configuration politique en place pour régler les problèmes brûlants de la société bulgare, dont celui, majeur, de la qualité de la vie de nos concitoyens n'est qu’une question de temps. Affaire à suivre… 

Photos : BTA, Eurostat

Tous les articles

Kaléidoscope des Balkans

L’intégration de Skopje à l’UE n’est possible que dans le respect du bon-voisinage Le ministre macédonien des Affaires étrangères Bujar Osmani a rencontré à Athènes son homologue grec Nikos Dendias. Osmani a également été reçu par..

Publié le 15/01/21 à 12:27

L’année européenne du rail: une opportunité pour achever le réseau transeuropéen

L’année 2021 a été officiellement proclamée Année européenne du Rail. Les effets de ce mode de transport sur les objectifs européens pour une économie prospère, compétitive et climatiquement neutre d’ici à 2050 est une des raisons pour que..

Publié le 15/01/21 à 09:45

Tendance durable de décrue des cas de Covid-19 en Bulgarie…

Les mesures sanitaires appliquées dans le pays ont donné de très bons résultats, a déclaré ce matin lors du point presse régulier le ministre de la Santé, le professeur Kostadin Anguélov. Dans 15 régions du pays l’incidence..

Publié le 14/01/21 à 13:48