Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

L’élevage de buffles dans les Rhodopes, ou la tradition rétablie

L’élevage de buffles en Bulgarie connaît ces dernières années un véritable essor. L’Association bulgare de développement de l’élevage de buffles se félicite de ce regain d’intérêt des éleveurs et les chiffres encourageants - une moyenne annuelle entre 4 et 8 pour cent - en sont la preuve. La présidente de l’Association, la Prof. Tzonka Péeva, indique que des aires pour ce type d’élevage sont aménagées dans la région de Plovdiv, Khaskovo et dans le Nord-ouest de la Bulgarie. A cette fiche géographique nous pouvons apporter  une petite précision – l’été, à la belle saison, les bêtes se portent comme un charme au cœur des Rhodopes.

Youzkan Sélimov du village Velikdentché de la région de Kardjali, est un des deux éleveurs de buffles dans la belle montagne d’Orphée. Il s’est longuement documenté sur le sujet et a été heureux de voir, que les laitages bio, en particulier les laitages de buffle bio étaient très recherchés sur le marché d’Europe de l’ouest. Revenu au village pour les vacances, il décide de lancer son projet d’élever des buffles, redonner une chance à la région et faire revivre ce type d’élevage traditionnel pour les Rhodopes autrefois. Dans son entreprise, il est considérablement aidé par les subventions européennes allouées au développement de ce secteur.


L’idée est excellente, mais le chemin jusqu’à sa réalisation n’est pas des plus aisés. Youzkan sillonne tout le pays et ses efforts sont finalement récompensés : il acquiert 15 bufflonnes et 10 jeunes mâles dans un village de l‘Est de la Bulgarie. Aujourd’hui, 6 ans plus tard, le troupeau d’Youzkan Selimov compte une quarantaine de bêtes qui paissent tranquilles dans les prés alentour et, qui, par les grosses chaleurs vont se rafraîchir dans les cinq étangs des environs. 

„A les voir aussi grands et costauds, il est difficile d’imaginer à quel point ils sont attachés à leur maître, ils sont faciles à domestiquer et on n’a pas besoin de beaucoup d’hommes pour les sortir pâturer“ – poursuit Youzkan Selimov – sa femme et ses deux filles prennent soin du troupeau, la traite est mécanisée ; elles fabriquent les laitages à la maison, sur place, et on les vend aux gens du village.

Le grand rêve de cet éleveur des Rhodopes serait d’avoir un troupeau d’une centaine de buffles et mettre en place une fromagerie pour fabriquer de manière artisanale des produits bio de lait de buffle. Pour le réaliser, il travaille aux Pays-Bas et ne revient au village que pour Noël et l’été, pour les vacances.


„Travailler à l’étranger c’est  dur, très dur même, loin de l’idée que se font les gens. Tout le monde pense que là-bas l’argent vient facilement. Ce n’est pas vrai, mais quand on a rêve et qu’on veut le réaliser à tout prix, on est capable de soulever des montagnes ” – dit en conclusion Youzkan Selimov et de citer un proverbe turc : „Celui qui aime la crème fraîche mène ses buffles avec soi.”

Photos : archives personnelles

Tous les articles

La “nouvelle normalité” et l'état psychique des enfants – à quoi doit-on s’attendre?

Est-il normal d’être en contact avec les enseignants en ligne ou à travers un écran plexiglas, suivre dans les couloirs de l’école un trajet bien défini à l’aide de flèches et porter un masque qui rend la respiration difficile et qui cache les..

Publié le 18/09/20 à 11:00

La nouvelle année scolaire – l’enseignement en présentiel, le distanciel reste possible

La nouvelle année scolaire – l’enseignement en présentiel, le distanciel reste possible Selon la tradition, les écoliers reviennent en classe le 15 septembre . Ce sera pour la première fois que les scolaires depuis le début de la pandémie du Covid-19 et..

Publié le 15/09/20 à 13:29

Attention : Harcèlement à l’école, comment agir ?

Les élèves bulgares attendent impatiemment la rentrée scolaire – le 15 septembre, premier jour de classe en présentiel depuis le début de la pandémie du Covid-19 en raison de laquelle un état d’urgence avait été décrété en mars dernier...

Publié le 14/09/20 à 13:42