Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Mysticisme et belle nature dans la région de Breznik…

Photo: Vénéta Nikolova

La région de la ville de Breznik est fière de ses nombreuses églises de différentes époques. De nos jours quelques-unes de ces antiquités sombrent dans l’oubli et ce n’est que leurs ruines ébréchées qui rappellent leur épanouissement d’antan. D’autres ont résisté aux changements climatiques et aux vicissitudes historiques et font aujourd’hui partie des itinéraires touristiques les plus recherchés. 

Plus de 30 églises et monastères parsèment les environs de la ville. Des légendes d’essor et d’effondrement de ceux-ci planent de bouche en bouche. Il est curieux de savoir qu’une grande partie de ces sanctuaires chrétiens sont construits au cours du jour ottoman cinq fois séculaires.

Nous avons en effet de nombreux temples des périodes du joug ottoman. Au cours des 15e-17e siècles des églises sont toujours construites en Bulgarie, l’activité du bâtiment étant vraiment très intense – raconte Miléna Karamfilova du Musée régional d’histoire de la ville de Pernik. D’autre part, la construction d’églises peut être également conçue comme une sorte d’opposition au pouvoir et à la foi étrangers. Il convient de souligner que dans les agglomérations plus éloignées et isolées, les gens avaient plus facilement réussi à contourner l’interdiction de construire des temples chrétiens imposée par les autorités turques et avaient ainsi continué à bâtir leurs églises et monastères.

Tsarnogorski monastère

L’église moyenâgeuse «  Sainte-Petka-des-Selliers » est célèbre comme la perle de la ville de Breznik. A l’époque du joug ottoman celle-ci a été incendiée mais en 1811 l’église renaît dans tout son éclat. Ses fresques qui sont conservées à nos jours datent des 18 – 19e siècles. Dans la cour de l’église est présentée une exposition d’artefacts de différentes époques, découverts aux environs de la ville. 

Parmi les plus populaires destinations du tourisme religieux se trouve également le Tsarnogorski monastère à côté du village Guigintsi, fondé au 11e siècle. Il a été incendié et ensuite restauré.

Tsarnogorski monastère

Aux 17-18e siècles la région de Breznik était devenue un centre où se réunissaient des peintres et des bâtisseurs. Dans chaque village de la région il y avait d’anciennes églises qui y existent depuis le joug ottoman. Les belles peintures murales du temple du village Banichté datent de l’époque du Deuxième Etat bulgare et avaient fait partie dans l’antiquité d’un autre monastère très riche. Pareillement aux autres temples chrétiens, ce monastère a été également incendié mais au 19e siècle il ressuscite comme le phénix de ses cendres dans le but d’entretenir la foi vivante. 

Les amateurs des antiquités sont ravis des consécrations antiques et des croix moyenâgeuses liées à la présence des Bogomiles, des Cathares et des Templiers sur ces terres. Et que dire du temple-puits près du village Garlo ? On suppose qu’il date de la fin du 12e siècle avant Jésus-Christ. Il y en a qui pensent cependant qu’il s’agit d’un calendrier solaire, d’autres prétendent qu’il avait servi d’observatoire astronomique. 

Temple-puits près du village Garlo

L’histoire et la nature vont « main dans la main » dans la région de Breznik. Il n’est pas possible de visiter l’église « Sainte Petka » et de ne pas se rendre à la source « Jéliaznavoda » (Eau de fer) de laquelle surgit de l’eau minérale qui a le goût et la couleur de la rouille mais dont les qualités curatives sont bien prouvées. Vous ne pourriez pas 0non plus ne pas visiter le village Banichté pour voir les pyramides de terre. N’en parlons pas de la belle nature de la région de Breznik qui attire les photographes et les peintres à tout moment de l’année. 


Photos : Vénéta Nikolova

Tous les articles

Le tourisme aujourd’hui ou comment on subsiste à l’heure de la pandémie

Flexibilité, innovations et sécurité sont des exigences nécessaires pour sauver l’industrie touristique en pleine pandémie – c’est ce qu’estiment à l’unanimité les participants au premier salon virtuel du tourisme en Bulgarie. Depuis la semaine..

Publié le 23/11/20 à 15:41

Les réservations de dernière minute vont-elles sauver la saison d’hiver ?

Les touropérateurs baissent les tarifs des réservations, mais comptent avant tout sur les réservations de dernière minute aussi bien des touristes de Bulgarie et de l’étranger. C’est ce qu’il ressort à l’issue de la rencontre de la ministre du Tourisme..

Publié le 22/11/20 à 16:16

7 fois moins de réservations pour les stations de sports d'hiver...

Les restrictions liées à l'épidémie du coronavirus empêchent les touristes de réserver à l'avance leurs vacances d'hiver. 600 000 Bulgares majeurs, soit 11.5% ont quand même l'intention de profiter d'un service touristique cet hiver. En 2019, ils..

Publié le 19/11/20 à 14:31