Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

La pandémie et d'autres problèmes persistants dressent l'UE devant un choix important

Photo: © REUTERS/Juan Medina

La pandémie de Covid-19 est un sujet brûlant à l'agenda mondial, mais la réaction tardive des institutions européennes dans ses premiers cas a montré leur faiblesse dans la protection des citoyens européens. Dans ce contexte, un certain nombre d'autres problèmes sont apparus, exacerbés au fil des ans.

„La crise en Europe est liée au remplacement lent et silencieux des valeurs et des idées qui sous-tendent les fondations de l'Europe. “Celle qui a été construite pendant des siècles en tant qu’exemple de la démocratie pour le monde entier – a déclaré le vice-premier ministre et ministre de la Défense Krassimir Karakachanov lors de débats organisés par le Groupe des conservateurs et réformistes européens, – Certains milieux, avec leurs idées fixes pour changer quelque chose au nom du changement, ont conduit à l'affaiblissement du système immunitaire des États-nations.“


La pandémie nous a montré que même quand il s’agit de la vie et de la santé de millions de personnes la domination des intérêts corporatifs et économiques reste possible et que les riches deviennent encore plus riches aux dépens des autres – a encore indiqué le vice-premier ministre et leader du parti nationaliste VMRO..

Il est temps pour l’UE de choisir si elle continuera à imposer des valeurs et des politiques atypiques pour les peuples européens ou se tournera de nouveau vers ses racines, est persuadé le député européen Anguel Djambazki du VMRO:


„L’UE devrait être une union d’Etats-nations. Il n’y a aucun doute que notre bataille sera pour conserver la souveraineté des Etats dans leurs capitales. C’est justement cela qui est au fond de l’idée de l’UE telle que nous l’avons vue, acceptée et laquelle nous avons voulu rejoindre. L’avenir de l’Europe pour nous signifie davantage de sécurité, la défense des frontières extérieures, le renvoi de petits groups bruyants s’ayant définis comme des minorités dans leurs pays pour essayer de nous dire quel devrait être notre chemin et de quelle manière devraient évoluer nos pays.“

Le psychiatre Lubomir Kanov attire l'attention sur un autre problème non moins important dans l'UE - la tentative d'imposer certains stéréotypes qui conduisent la société à la dépersonnalisation.


„Le contrôle de l’homme passe par le contrôle de sa langue et de sa raison. Actuellement le modèle d’Orwell, sous le masque de liberté, essaie de profiter de la peur et de la honte avec lesquels il souhaite imposer les idées d’une fausse liberté dans les esprits des jeunes.“

Selon lui, cela conduit à l’érosion intellectuelle des jeunes et à la perte de la notion d’identité nationale.

Le point de vue conservateur est la voix de la raison par rapport à un autre problème aigu de l’UE – les migrations du Proche Orient, Asie et Afrique. Leurs règles, mode de vie et comportement ne s’inscrivent nullement dans les normes européennes établies. Ainsi, imperceptiblement, les vagues de migrations sont devenues une menace majeure pour les fondations sur lesquelles l'UE est basée - l'identité, les traditions et les coutumes de chaque État membre. À cet égard, la député du VMRO et des "Patriotes unis" Maria Tsvetkova met l'accent sur la sécurité:


„Ce sont justement les femmes qui font l’objet de menaces, de violences de la part des migrants clandestins en Europe. Les migrants sont une menace pour la famille traditionnelle européenne également. En arrivant ici ils ne veulent pas s’intégrer et respecter les règles européennes. C’est ici que nous arrivons à l’hypocrisie de tous ces cercles libéraux qui défendent la Convention d’Istanbul sous prétexte de défendre les femmes de la violence. Dans le même temps cependant, ils sont parmi les premiers à défendre les droits et le statut des clandestins.“

Version française: Vladimir Sabev

Photos : BGNES - archives

Tous les articles

Deux cas de mutation du Covid-19 en Bulgarie du Nord…

“Dans le Nord de la Bulgarie nous avons identifié chez deux femmes atteintes du variant britannique du coronavirus une mutation de la protéine Spike qui est la clé qui permet au SARS-CoV-2 de pénétrer dans nos cellules  ». C’est ce qu’a indiqué..

Modifié le 16/04/21 à 13:27

Kaléidoscope des Balkans

La Convention de Montreux ne s’appliquera pas au canal « Istanbul ” La Convention de Montreux ne sera pas appliquée pour le futur canal« Istanbul », a déclaré le président turc RecepTayyipErdogan. Le canal « Istanbul » n’a rien à voir..

Publié le 16/04/21 à 13:10

La population de Sofia diminue..

Fin 2020, la Bulgarie compte 6.9 millions d'habitants, soit une baisse de 2.1 millions /23%/ par rapport à 1990. Dans cette période Sofia était la seule ville dont les habitants ne cessaient d'augmenter, passant de 1.12 million en 1990 à 1.33 million en..

Publié le 14/04/21 à 12:59