Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Ephéméride: Saint Théodore...

Photo: EPA/BGNES

Selon la tradition bulgare, le samedi de la première semaine du Grand Carême pascal est appelé le samedi de Théodore puisque en ce jour, l’église orthodoxe bulgare rend hommage au martyre Théodore Tyron qui nous renvoie au début du IVe siècle.

D’après les croyances populaires, toute la semaine précédant la Saint Théodore est dédiée aux fantômes et autres démons qui tentent de se glisser dans la vie des humains en leur donnant de mauvaises idées. Et pour faire face à ces esprits envahisseurs, tout le monde, surtout les femmes, s’en tiennent strictement à certains interdits – les jeunes filles sont très sages et ne tardent pas à rentrer le soir, on ne sème ni ne laboure les champs, pour conjurer le tonnerre et la grêle…Il est aussi interdit de confectionner des habits masculins, de faire la lessive et de sécher le linge au grand air…Le carême est strictement observé, d’où l’appellation de cette semaine – la Semaine de la Faim.

L’histoire de Saint Théodore Tyron ou le Conscrit /car c’est ce que signifie en grec ce terme, est captivante, extraordinaire. C’était un soldat, certes, mais il était aussi un fervent chrétien qui défendait corps et âme sa religion et ses croyances. Ce qui lui valut les tortures et les souffrances immondes auxquelles il fut soumis, mais aussi sa mort tragique sur le bûcher. Voilà pourquoi il est considéré dans l’église orthodoxe comme un mégalo martyre, s’étant sacrifié sur l’autel de la foi chrétienne.

En Bulgarie, cette journée est aussi liée à la pratique de nombreux us et coutumes, liés au cheval, ami et compagnon fidèle de l’homme. Pendant des centaines d’années, le cheval a été considéré comme un moyen de transport, mais aussi une force de travail. Ainsi la Saint Théodore est-elle aussi connue comme la Pâque chevaline. 

La Saint Théodore est aussi la fête de tous ceux qui ont pour prénom Todor, Théodore, Bojidar et Youliana…