Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Depuis 85 ans nous parlons votre langue

Véntséslav Nikolov : "Le service espagnol de Radio Bulgarie est la plus belle période de ma vie"

Les 85 ans de Radio Bulgarie sont une occasion de rencontrer des représentants des rédactions linguistiques qui ont tracé le chemin des programmes pour étrangers de la Radio nationale bulgare. Il est certain que beaucoup d’entre eux ont eu à faire face aux défis pour la réalisation d’une idée qu’ils ont apprise en faisant leur job et quand les réactions des auditeurs etaient le baromètre de leur travail, comme aujourd’hui aussi,

“Il fallait apprendre beaucoup de choses dans cette magnifique profession. Vraiment beaucoup. Et quand j’ai eu une expérience suffisante en tant que traducteur et qnimqteur, sont venus les reportages, les interviews et les commentaires ”, c’est ainsi que commence le récit sur son travail à Radio Bulgarie Ventséslav Nikolov. De longues années rédacteur principal, traducteur et présentateur des programmes en langue espagnole du programme multilangues de la RNB. Connaisseur chevronné des secrets de la langue espagnole et de l’histoire des deux peuples, en 1985 Ventséslav a écrit le livre “100 Espagnols sur le passé bulgare”, dans lequel il présente de nombreux commentaires et références sur l’histoire du peuple bulgare, écrites par des auteurs espagnols à travers les siècles. Il est l’auteur (et le traducteur en espagnol) du texte du livre-album bilingue “Des Bulgares et des Epagnols”, tout comme de nombreux articles sur les relations bulgaro-espagnoles, de deux dictionnaires, il est traducteur de renommée de livres et en 1998 il se voit décerner la haute distinction espagnole “Pour des mérites civils”. C’est le roi Juan Carlos I qui décerne ce prix au Bulgare pour sa contribution au renforcement des relations entre les peuples espagnol et bulgare. Il obtient egalement le prix de l’Union des traducteurs bulgares pour ses oeuvres et contribution intégrales.

Ventséslav Nikolov parle de ses premiers pas dans la traduction professionnelle de la manière suivante:

“Je vais vous raconter une histoire d’il y a 60 ans. En 1964 j’étais étudiant troisième année en Philologie espagnole à l’Université de Sofia. J’étais un des premiers 20 étudiants bulgares pionniers des études universitaires hispaniques en Bulgarie. En ce lointain jour nous avions une première heure d’espagnol pratique. Lorsque la professeure est entrée, l’inoubliable Emilia Tsenkova, elle était accompagnée de deux hommes. Ils se sont assis aux derniers bancs en écoutant attentivement les réponses que nous donnions. Quelques jours plus tard, elle m’a invité avec la collègue Elba Filipova (ayant fait également partie de la Rédaction espagnoles au fil des années) et nous a dit que les deux hommes étaient Nissim Benbassat, rédacteur en chef des émissions en langue espagnole et son adjoint, Nikola Ivanov. Elle nous a dit qu’Elba et moi-même nous sommes invités à collaborer en tant que traducteurs et animateurs. C’était un grand honneur pour nous d’être des étudiants de troisième année et déjà des traducteurs de la Radio nationale. C’est ainsi que nous avons immédiatement commencé.”

Quelles étaient les relations entre les membres de la Rédaction espagnole et les auditeurs?

L’équipe de la Rédaction « langue espagnole » de Radio Bulgarie à la RNB en 2003 - assis de gauche à droite : Ludmila Petrakiéva, Ventsislav Nikolov, Katia Dimanova ; debout : Evélina Savova, Maria Patchkova, Mikhaïl Mkhaïlov, Anna Guérguiéva et Raïna Petkova

“Beaucoup d’auditeurs savaient nos noms et pour eux nous étions comme des membres de la famille – se souvient Ventséslav.

En tant que professeur en langue espagnole à l’Université de Sofia, Ventséslav Nikolov reste fidèle à la Rédaction espagnole comme collaborateur. Certains de ses étudiants rejoignent également le programme en langue espagnole et deviennent d’excellents spécialistes. Le travail à la Rédaction exige beaucoup d’efforts et de grandes connaissances mais cela ne fait que renforcer l’équipe.

Ventséslav reconnaît que le travail était infiniment fascinant pour lui et que grâce à ce travail il est tombé amoureux de la Radio, du micro, du contact avec les gens sincères qui souhaitaient en savoir toujours plus sur la Bulgarie.

“Pour terminer je dirai que j’ai attrapé le virus de l’amour de la radio pour toujours, car après avoir passé 12 ans en tant que journaliste et enseignant de langue bulgare à Cuba et au Mexique, je suis revenu à Radio Bulgarie. Et je suis resté devant l’ordinateur et le micro même après avoir pris ma retraite au début du nouveau millénaire. Ce demi-siècle à Radio Bulgarie restera dans ma conscience et mon cœur comme la plus belle période de ma longue vie. J’espère que les jeunes qui travaillent ici pensent comme moi et qu’ils prendront le relais que nous leur avons transmis.”

Version française: Vladimir Sabev

Photo : Musée d’histoire de la radio en Bulgarie « Professeur Dr Vesselin Dimitrov »

Tous les articles

Covid-19 : Jour 404

2517 nouveaux cas de Covid-19 sur les dernières 24 heures... 2 517 sont les nouveaux cas de coronavirus dans le pays sur les 24 dernières heures, soit 16.5% des 15 297 tests effectués. Le plus grand nombre de..

Publié le 15/04/21 à 19:30

Covid-19 : Jour 403

L'immunité collective devrait être acquise d'ici juin " D'ici le mois de juin, la Bulgarie recevra suffisamment de quantités de vaccin anti-Covid à ARN pour que nous puissions développer une immunité collective". C'est ce qu'a déclaré sur..

Publié le 14/04/21 à 19:43

Covid-19 : Jour 402

Les Bulgares divisés à propos des passeports vaccinaux Les Bulgares restent divisés par rapport à l’idée des « passeports vaccinaux » qu’envisage l’Union européenne dans le but de rétablir la circulation libre des personnes et le tourisme...

Publié le 13/04/21 à 19:31