Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Hommage à Boris Christov

107 de la naissance de la grande basse bulgare…

Photo: archives

C’est certainement un des plus grands chanteurs d’opéra de l’histoire mondiale dont les rôles sont restés mémorables pour des générations entières. Boris de « Boris Godounov » de Moussorgski, Philippe II de « Don Carlos » de Verdi, « Méphistophèle » de Arrigo Boito, autant de sommets de l’art lyrique qui n’ont jamais été atteints depuis sa disparition. 


Boris Christov est né le 18 mai 1914 à Plovdiv, dans la Principauté de Bulgarie et disparaît de ce monde le 28 juin 1993 à Rome. Encore enfant, il fait partie des chœurs de la cathédrale « Alexandre Nevski », avant d’entrer à la chorale « Gousla » dont il devient le soliste. Même s’il est passionné de musique, il va jusqu’au bout de ses études de droit à l’Université de Sofia.

Sa vie et sa carrière sont marquées par sa rencontre avec le tsar Boris III, tombé sous le charme du jeune juriste érudit à qui il conseille de poursuivre ses études à Rome. En 1942, Boris Christov reçoit une bourse du gouvernement et part pour Milan…

Après 1944 et le changement du régime politique, la bourse est suspendue, même si elle suffit à peine au jeune homme à joindre les deux bouts. Ce qui ne l’empêche pas de persévérer et de continuer à se perfectionner, ce dont témoignent les lettres échangées avec sa famille et sa bien-aimée Penka Kassabova /sœur du poète Guéo Milev/. 

Il commence par plusieurs récitals en Autriche et monte pour la première fois sur la scène d’un théâtre lyrique en 1946. Son premier grand succès est en 1950 lorsqu’il se produit à l’Opéra « La Fenice » de Venise. Sa gloire montante internationale semble ne pas intéresser les autorités socialistes de la Bulgarie, qui vont même jusqu’à lui refuser un visa d’entrée dans le pays, alors qu’il voulait assister à l’enterrement de son père. 


Heureusement, la situation change et un an plus tard, la basse mondialement connue rentre en Bulgarie après 20 ans d’absence. Il fait des enregistrements de musique sacrée en la cathédrale « Alexandre Nevski », sous la baguette de Guéorgui Robev. Ses chants orthodoxes bulgares et russes connaissent plusieurs rééditions. 

Malgré les épreuves du temps, Boris Christov gardera jusqu’à son dernier souffle son amour de la Bulgarie. Dans les années 60 du siècle dernier, il fait don de sa maison à Sofia qui est transformée en « Centre de musique « Boris Christov » où se déroule le concours international de jeunes chanteurs d’opéra. En 2014, le concours entre dans le calendrier artistique et culturel de l’UNESCO. 


A l’occasion du 18 mai, jour de son 107e anniversaire, à Sofia, Plovdiv et dans d’autres villes sont organisés des concerts en hommage à la grande basse bulgare.  Au Centre « Boris Christov » sera officiellement inauguré le 17e Festival des Arts qui porte son nom…Et à la Galerie d’art municipale des jeunes chanteurs d’opéra célébreront la grande basse bulgare dans un programme intitulé « Les Voix d’or bulgares louent Boris Christov ». 

Récit : Sonia Vasséva

Tous les articles

Jean-Baptiste Leclère et son coup de cœur pour la Bulgarie…

Depuis 2013, Jean-Baptiste Leclère occupe le poste de 1er percussion solo au sein de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, après avoir été reçu comme 2nd percussion solo en 2007. Il étudie la percussion avec Daniel Sauvage puis Michel Gastaud..

Publié le 27/07/21 à 13:25

La Bulgarie accueille pour la première fois ЕXIT

Le festival musical Е XIT en Serbie est un des évènements musicaux les plus grands et les plus fréquentés en Europe. Après une pause d’une année en raison de la pandémie du coronavirus, le festival est revenu en Serbie en juillet avec 20..

Publié le 25/07/21 à 13:50

Le virtuose Vasko Vassilev partage avec le monde la beauté de Sofia en 5 clips vidéo

Une bonne partie de mes amis qui se rendent en Bulgarie déclarent avoir adoré Sofia. C’est pour cette raison que j’ai voulu faire quelque chose pour montrer au monde la beauté de notre capitale – C’est ainsi que le violoniste de renom..

Publié le 18/07/21 à 10:05