Podcast en français

Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Les prix de l’électricité atteignent des niveaux record, les bénéfices de la CNE aussi

Photo: BGNES

Les prix de l’électricité flambent en Bulgarie, tout comme dans bien d’autres pays européens. Mais les prix ne sont pas les seuls à grimper, les bénéfices des compagnies énergétiques font de même. Dans le cas de la Bulgarie il s’agit du principal joueur sur le marché de l’électricité : la Compagnie nationale d’électricité (CNE), qui appartient à l’Etat. D’après ce qu’indiquent ses derniers comptes de résultats, ses bénéfices sur les neuf premiers mois de l’année se chiffrent à 142 millions d’euros, un bond record par rapport à 2020, lorsqu’ils n’étaient que de 307 000 euros. Le bond des prix de l’électricité sur le marché libre est tout aussi impressionnant, puisqu’ils ont dépassé les 260 euros le MWh sur les bourses de l’énergie, là aussi un nouveau record. « Avec la montée du prix de l’électricité chez nous, la Bulgarie est à nouveau un des pays européens aux prix les plus élevés et qui ont le plus augmenté », écrit le site Money.bg. Dans le même temps la Bulgarie continue d’exporter de l’électricité à un peu plus de 100 euros le MWh.


Pour l’heure les ménages ne ressentent pas directement l’augmentation des prix, parce qu’ils se fournissent aux prix du marché réglementé par l’Etat, mais cela devrait changer à partir du 1er janvier. De l’avis de divers experts ces prix grimperont de 20 à 50%. Etant donné les revenus modestes de la population du pays le plus pauvre de l’UE, où le salaire moyen est de 789 euros, beaucoup de gens vont se retrouver en situation de précarité énergétique et devront être aidés par l’Etat pour arriver à payer leurs factures. On planche dès à présent sur ce problème, avec différentes idées et propositions, mais en l’absence d’un gouvernement régulier et d’un parlement fonctionnant, les solutions sont difficiles et imprécises. Dans l’intervalle, l’effet de l’électricité plus chère se fait déjà sentir avec l’inflation annuelle qui a atteint 6% en octobre.

Contrairement aux particuliers, les entreprises reçoivent déjà de la part de l’Etat une aide de 56 euros par MWh consommé, mais trouvent cela insuffisant et en réclament 97. « Nous estimons que le mécanisme compensatoire devrait continuer tant que les prix extrêmes perdurent, et qu’il soit dans le même temps calibré de sorte à refléter correctement leur montant », écrit dans une lettre au premier ministre l’Association des organisations patronales bulgares.

De son côté le ministre intérimaire de l’Energie Andrey Jivkov a déclaré que la somme totale prévue pour des aides à l’énergie pour les entreprises est de 225 millions d’euros pour octobre et novembre. A la question s’il y aurait aussi de telles aides en décembre, le ministre a indiqué qu’il devrait alors y avoir un parlement qui en décidera. « Le parlement pourrait adopter d’autres mesures comme des allègements fiscaux et des réductions de droits d’accise aussi bien pour l’électricité que pour le gaz naturel », a-t-il fait valoir.


Personne n’est en mesure de prévoir jusqu’où monteront les prix de l’électricité et combien de temps leur augmentation va se poursuivre. Certains analystes affirment que les prix se normaliseront après l’hiver, sans toutefois préciser s’ils entendent par là une réduction ou juste une stabilisation à un niveau déjà élevé. Dans tous les cas de plus en plus de ménages et d’entreprises en Bulgarie ont du mal à s’en sortir, et si on ajoute les prix du gaz et du chauffage, la situation semble encore plus accablante.

Le malheur des uns fait cependant le bonheur des autres et ce, quelles que soient les circonstances. En l’occurrence on peut dire que seules les compagnies d’électricité bulgares sortent gagnantes de cette hausse brutale des prix.

Et l’avenir est loin d’être rose pour les consommateurs avec la fermeture inéluctable des centrales à charbon et leur électricité à bas prix et l’incertitude quant à l’accroissement du nucléaire (nouvelle centrale atomique ou élargissement de celle de Kozlodouy) dont on attend une production d’électricité à des prix compétitifs.

Version française : Christo Popov

Photos : BGNES, EnergyLive

Tous les articles

La flambée des prix consume les économies des Bulgares

Nous sommes dans une période de transformation globale des économies du monde entier où de nouvelles entreprises naissent et certaines des anciennes sont forcées de changer. Dans cette conjoncture, les experts bulgares conseillent de continuer de..

Publié le 19/01/22 à 09:31

Inflation 2021: 7.8%

  Le taux d'inflation en Bulgarie en 2021 a atteint le chiffre de 7.8%, un record depuis 2008, annonce l'Institut national de la Statistique. A cause de la pandémie, l'inflation attendue en 2022 est de 6%, avec une consommation en berne et une..

Publié le 18/01/22 à 13:05

Vaccination, sinon pas d'investisseurs !

"Les investisseurs évitaient la Bulgarie à cause de la corruption et de la pénurie de main d’œuvre qualifiée... Maintenant, nous avons un flux d'investisseurs qui, à peine arrivés, rebroussent chemin". C'est ce qu'a déclaré sur la chaîne bTV Daniel..

Publié le 15/01/22 à 13:32
Подкасти от БНР