Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Le business mécontent des compensations pour les prix exorbitants de l’électricité, les ménages – protégés par le moratoire

Photo: BGNES

Les prix de l’électricité sur le marché libre ont augmenté plusieurs fois ces derniers mois. Depuis le début de l’année le prix moyen en Bulgarie est de 131,95 еuros/MWh contre 95 euros en juillet dernier mais on a vu des prix dépassant les 300 euros. Pour le moment, ce renchérissement ne concerne pas directement les ménages car en décembre, sur décision du parlement les prix de l’électricité ont été gelés jusqu’à la fin du mois de mars. Ce moratoire a été proposé par l’opposition mais tous les députés à l’Assemblée nationale l’ont approuvé bien que plus tard un des parlementaires de l’opposition ait qualifié cette décision de « stupide ». C’est d’ailleurs ce que pensent la plupart des experts qui accusent les autorités de violer les lois du marché libre ce qui aura en fin de compte des effets catastrophiques pour les usagers. « Les aspects négatifs de ceci (la décision de geler les prix – n.d.l.r.) seront enregistrés dans les semaines et mois à venir », a averti le président de la Commission de régulation de l’énergie et des eaux Ivan Ivanov tout en qualifiant le gel d’ "insensé" et en annonçant qu’il s’est plaint devant l’UE de l’ingérence du gouvernement dans le fonctionnement de l’autorité indépendante de régulation. Le premier ministre Kiril Petkov lui-même a reconnu que le gel des prix de l’électricité pour les ménages n’est pas la meilleure des solutions et que cette décision pourrait être révisée avant le délai final « Je ne crois pas que les prix de l’électricité seront plus élevés après la suspension du moratoire. Il sera levé dès que nous serons prêts avec l’analyse complète et que nous serons sûrs d’avoir supprimé toutes les fuites possibles du système », a souligné dans le parlement le premier ministre Petkov.

Les ménages pourront profiter du sursis mais pour le business ce sont les prix sur le marché qui sont en vigueur qui ont enregistré une augmentation vertigineuse pour atteindre les 250-350 euros le MWh. « Actuellement la majorité des entreprises encaissent des pertes avec des commandes passées quand les prix étaient beaucoup plus bas mais qui devront être exécutées », a déclaré Ivaylo Naydenov, directeur exécutif de la Fédération bulgare des consommateurs industriels et énergétiques sur la chaîne de TV Bulgaria ON AIR.

En principe la Bulgarie produit suffisamment d’électricité et en exporte même. L’électricité produite dans le pays est en outre assez bon marché car elle est produite par une centrale nucléaire et des centrales thermiques au charbon local. Tout cela garantit non seulement l’indépendance énergétique du pays mais également des prix plus compétitifs sur le marché. En effet, l’électricité en Bulgarie est la deuxième moins chère en Europe après la Pologne.

Le monde des affaires toutefois éprouve des difficultés en raison des prix exorbitants et souvent inabordables pour beaucoup de PME et demande des compensations de l’État. Le ministère de l’Énergie propose des compensations à 75% du prix dépassant les 95 euros/MWh ce qui représente le prix de marché en juillet dernier. En plus de cela il prévoit un plafond des compensations qui ne peuvent dépasser les 30% du prix de marché. Les aides prévues sont de l’ordre de 767 millions d’euros. « Il s’agit de ressources considérables qui permettront d’éviter le choc des prix de l’énergie. Nous savons très bien que beaucoup d’entreprises éprouvent des difficultés pour couvrir leurs frais énergétiques, ainsi que les compagnies de distribution qui sont à la peine ce qui pourrait impacter les prix pour les ménages »,  a dit le premier ministre Kiril Petkov.

Les organisations patronales proposent un compromis avec des compensations seulement pour des prix au-dessus de 95еuros/MWh mais sans plafond. Le business considère que l’aide n’est pas suffisante et l’a souligné lors d’une rencontre avec le président du pays Roumen Radev en insistant également pour la convocation urgente du Conseil à la sécurité nationale. Le plafond proposé par le gouvernement pour compenser le business pour les prix exorbitants de l’énergie électrique à hauteur de 30% du prix de marché réel rend cette mesure inefficace. C’est ce qu’ont déclaré lors de la rencontre avec le président des représentants des organisations patronales. Le président de la Commission parlementaire au budget et aux finances Lubomir Karimanski admet que ce plafond pourrait être relevé jusqu’à 35% et une rencontre d’experts aura bientôt lieu à ce sujet.

"Le plafond de 30% permettra à certaines entreprises de survivre encore quelques jours mais ne les sauvera pas”, a conclu le président du Conseil d’administration de l’Association industrielle bulgare Dobri Mitrev. Les organisations du business ont même rédigé et envoyé une lettre au premier ministre lui demandant une rencontre d’urgence.

Pour le moment la bonne solution pour le business n’a pas encore été trouvée. "Ceci signifie la mise à l’arrêt des entreprises, l’arrêt des revenus, la perte de compétitivité. Cela dégrade en plus de cela toute la situation économique par rapport à ce que nous avons observé ces 10 dernières années", a déclaré l’économiste Krassen Stanchev de l’Institut d’économie de marché. Il semble pour le moment qu’il n’y a que les compagnies énergétiques – les centrales électriques, la Holding énergétique bulgare et la Compagnie nationale d’électricité, qui soient satisfaites de l’envolée des prix de l’électricité en engrangeant des bénéfices jamais vus. C’est précisément ces bénéfices extraordinaires qui pourraient financer des mesures efficaces de compensation du business. Sinon, on devra s’attendre à la fermeture de beaucoup d’entreprises, à une hausse du chômage et à une accélération de l’inflation, souligne le business bulgare.

Tous les articles

L’interconnexion avec la Grèce devient un projet stratégique…

L’interconnexion gazière avec la Grèce fera désormais partie du réseau stratégique d’importance globale pour la sécurité nationale – c’est ce sur quoi a insisté le ministère de l’Energie devant la Conseil des ministres. « L’interconnexion revêt une..

Publié le 20/05/22 à 17:37

Le chauffage et l'eau chaude pourraient augmenter "de plusieurs dizaines pour cent" à partir de juillet

Le ministre de l’Énergie Alexandre Nikolov a admis la possibilité que les prix du chauffage et de l'eau chaude grimpent "de plusieurs dizaines pour cent" à partir de juillet. Il a annoncé à une réunion de la commission parlementaire à l’Énergie que la..

Publié le 19/05/22 à 19:25

Les livraisons de gaz depuis l'Azerbaïdjan démarrent le 1er juillet

Les livraisons de gaz naturel depuis l'Azerbaïdjan d'un volume total d'un milliard de mètres cubes par an commencent le 1er juillet, a annoncé le ministre de l’Énergie Alexandre Nikolov à une réunion de la commission parlementaire à l’Énergie. Nikolov..

Publié le 19/05/22 à 18:34