Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

Un regard spirituel sur la Résurrection du Christ

4
Photo: BGNES

Une fois de plus, nous célébrons Pâques. Depuis plus de 2 millénaires, l'annonce de la Résurrection du Christ donne aux chrétiens l’espoir d’une vie après la mort. Malheureusement, trois ans de suite, dans cette période de joie, la foi est soumise à de lourdes épreuves : la maladie, la mort, la guerre fratricide qui oppose des peuples chrétiens. Dans ce contexte, le clivage latent de notre société s’est cristallisé dans la haine et l’acharnement. La condamnation et le traçage de lignes de division fait substituer la rancune à la pensée élevée vers Dieu. Néanmoins, c’est l’amour du prochain qui est Sa suprême manifestation. C’est par la Charité que s’exprime le pouvoir de la Résurrection qui nous laisse intégrer la divinité, grâce à la sainte Eucharistie.

“Les préparatifs de cette période sainte commencent par le Dimanche du Pardon, le jour où nous accordons le pardon,” explique le père Vassili Saryan, supérieur de l’église de la Transfiguration divine.


“Ceci pourtant ne revient pas à dire qu’une fois le pardon accordé, nous ne pardonnons plus. Nous devons incessamment demander le pardon et pardonner chaque jour, chaque instant. D’autant plus que c’est l’exhortation de la prière "Notre père". “Pardonnez pour être pardonnés” nous dit le Seigneur à plusieurs reprises dans l’Évangile. Il est impensable de Lui demander quoi que ce soit quand la haine, la violence et le manque d’amour du prochain règnent dans le monde. Dieu est Amour. Nous autres, Ses enfants et Sa création, devons porter cet Amour. Cela arrive de tomber en colère, d’être offensé, dire des mots vexants, mais l’on doit immédiatement pardonner en son cœur et ne pas chercher à se venger, il faut pardonner et oublier. Sinon, cela conduira à une tourmente intérieure, cela vous consume. En revanche, quand on a pardonné, on se sent délivré, soulagé.


Certes, chacun possède un libre arbitre, des principes, chacun a son point de vue sur ce qui est juste. Néanmoins, la Résurrection, la joie des joies, devrait souder les chrétiens :

“Oui, évidemment, et pourtant le monde n’est manifestement pas uni. Il y a des clivages même au sein de la chrétienté : Pâques n’est pas célébrée au même moment par tous en dépit des consignes données par Dieu car il n’a pas voulu que son Église soit divisée, déchirée… C’est le Malin qui agit dans ce sens. Nous connaissons tous la profession satanique “divide et impera” qui domine le monde entier, dans tous les domaines et vise à priver les gens de la paix intérieure que chacun devrait garder en son âme, son esprit, son cœur. La division est atroce même par rapport aux choses spirituelles. Que dire du domaine économique, géopolitique, militaire : c’est le mal qui s’efforce à détruire l’humanité.”

Selon l’adage populaire, les yeux seraient le miroir de l’âme. La beauté créée par Dieu nous entoure, l’humanité toutefois ne la remarque pas, pis encore, elle la ravage. “Tout pourrait être autrement, si seulement les gens suivaient les préceptes de l’Évangile fondés sur la pénitence et le pardon. Si nous nous tournons vers Dieu avant toute chose, notre vie sera merveilleuse en son intégralité,” conclut le père Vassili. 


“Les yeux de la spiritualité sont les yeux de l’amour. Ils s’ouvrent quand nous vivons selon les préceptes de Dieu. Malheureusement, il n’y a qu’une minorité de personnes dévouées et pieuses qui offrent leur esprit, leurs moyens à Dieu avant de s’occuper du quotidien et des pulsions humaines et cela apparaît dans leurs mots et dans leurs gestes, leur fréquentation des églises. Plus ils se rendent compte qu’il faut aspirer à la Gloire divine et céleste, plus leurs yeux et leur esprit s’ouvrent au monde à la lumière de la vérité. Si pourtant nos yeux  spirituels sont éblouis, nous ne voyons que par nos yeux charnels qui nous égarent. On est borné par ses sens charnels. Si nos yeux spirituels sont purs, grand ouverts, le monde, l’univers prendra un tout autre aspect et nous verrons ce qui est imperceptible à nos yeux.

Version française : Maria Stoéva

Photos : BGNES, Darina Grigorova

Galerie

Tous les articles

Le premier dimanche suivant Pâques est dédié à Saint Thomas

Le premier dimanche suivant Pâques nous rendons hommage à un des 12 disciples de Jésus – l’apôtre Thomas, connu comme Thomas le Sceptique. C’est lui qui ne croit pas à la résurrection de Jésus et souhaite vérifier qu’après sa résurrection il est bien..

Publié le 23/04/23 à 08:10

Il y a 147 ans éclatait l'Insurrection d'avril...

"Gloire à tous les héros de l'épopée d'avril 1876 qui ont montré au monde entier que la Bulgarie mérite la liberté". C'est ce qu'a posté sur Facebook le président Roumen Radev à l'occasion de l'éclatement de l'Insurrection d'avril 1876. "Il y a..

Publié le 20/04/23 à 13:32

Le Lundi de Pâques marque le début de la Semaine radieuse...

Le lundi de Pâques est le premier jour de la Semaine radieuse qui commence au lendemain de la Résurrection du Christ et se termine par le dimanche de Saint Thomas. La semaine est appelée Radieuse, car la résurrection divine apporte la lumière au..

Modifié le 17/04/23 à 10:40