Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

La Bulgarie célèbre la Journée de la bravoure et de l’Armée bulgare

Pour faire preuve de courage, il n’est pas obligatoire d’être un leader mondial ni un super héros…

Photo: nvu.bg

Le jour de la Saint Georges est l’une des fêtes les plus honorées en Bulgarie. Outre les 200 000 Bulgares qui célèbrent cette fête car se prénommant Guéorgui (Georges), le Saint est également considéré comme le protecteur de l’Armée bulgare. Réunis autour de la table festive, nous nous rendons pourtant rarement compte que le 6 mai est également la Journée de la bravoure et la fête de l’Armée bulgare. Cette bravoure et ce courage dont on ne pense pas tout spécialement au quotidien et dont on ne fait référence qu’aux héros de l’histoire ou des films. Cette qualité fait pourtant partie de nous tous et n’équivaut pas toujours à un courage sans borne qui ne pourrait se manifester que lors de combats militaires.

Très souvent, de nos jours, la bravoure et le courage sont liés à la possibilité de défendre ses opinions, même quand beaucoup de gens ne les partagent pas.

Être courageux signifie souvent de savoir que tu seras vaincu avant même que tu n’aies commencé à te battre, mais te décider d’aller de l’avant et de poursuivre ton combat jusqu’au bout, déclare la politologue Lidya Daskalova en citant sa pensée préférée du livre « Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur » (To Kill a Mockingbird) – C’est une excellente définition du mot bravoure. Quand tu te bats pour ta propre cause, tu es obligé d’aller jusqu’au bout. Quand tu arrives à remporter une « petite » victoire » ou quand tu fais du bien à quelqu’un, tu attires tes sympathisants qui peuvent également s’y reconnaître.


Il n’est pas obligatoire d'être un super héros  ou bien un célèbre leader mondial pour faire preuve de courage. Le courage et la bravoure peuvent se manifester quotidiennement en « petite quantité », « pas à pas » si nous avons suffisamment de volonté pour ce faire. - ajoute la jeune femme qui sans même se rendre compte oriente notre conversation vers l’un des sujets d’actualité des quelques dernières semaines, l’octroi pas la Bulgarie d’une aide militaire à l’Ukraine.

Nous devons de comprendre que parfois la politique devrait être menée sur la base de « principes » et non pas en faisant de constants compromis. Cette pression exercée par les socialistes (l’unique partenaire de la coalition au pouvoir qui se déclare contre l’octroi d’une aide militaire à l’Ukraine – NDA) me semble assez inappropriée à un moment auquel le pays n’a aucun besoin de législatives anticipées – est catégorique Lidya.

L’incertitude avec laquelle notre pays procède au règlement de nombreux problèmes stratégiques aussi bien aujourd’hui que dans le passé l’avaient placé face à de positions désavantageuses dans le cadre de pourparlers avec les pays de l’UE, mais également avec des partenaires stratégiques en dehors de l’Union.


Nous nous trouvons incessamment face au dilemme de prendre des positions fermes ou bien de faire des compromis et de finir par céder, - rappelle la jeune politologue. – Je voudrais bien croire que cette politique de compromis prendra bientôt fin car la Bulgarie dispose du potentiel requis pour se ranger parmi les États dirigeants de l’UE sans pour autant devoir céder à ce qu’elle avait déjà acquis. Il est important de faire preuve de fermeté et de défendre nos positions – est catégorique Lidya Daskalova, membre du Club étudiant du politologue.

Version française : Nina Kounova

Photos : nvu.bg, archives personnelles

Tous les articles

Météo : Octobre arrive avec de la pluie…

Un temps très agréable en début de journée avant l’arrivée d’une perturbation pluvio-orageuse dès les premières heures de l’après-midi. Les températures minimales varieront entre 12° et 17°C, 12 degrés à Sofia. Les valeurs maximales..

Publié le 30/09/22 à 20:00

Près de 2/3 des parents d'enfants handicapés trouvent du respect dans la société

Quelque 80% des parents d'enfants valides de moins de 6 ans estiment que la souffrance des personnes handicapées est due, entre autres, à l'attitude de la société à leur égard. Thèse qu'approuvent les parents des enfants handicapés, eux-mêmes,..

Publié le 30/09/22 à 13:01

Ivan Kantchev : "Nous autres Bulgares, nous avons perdu le sentiment que certains choix dépendent de notre vote"

Jeune et cultivé, il est l’auteur de quatre livres. Il a décidé de rester en Bulgarie, son pays natal pour vulgariser l’histoire d’une nouvelle manière qui attire les adolescents. Ivan Kantchev est cofondateur de l’association “Histoire bulgare” qui..

Publié le 30/09/22 à 11:10