Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

Les victimes d’accidents de la route sont une conséquence de l’inaction des autorités

Photo: BGNES

Nous constatons une aggravation de la tendance des chauffards récidivistes qui conduisent en état d’ébriété ou sous l’influence de stupéfiants, a signalé le Parquet à un forum d’experts de la sécurité routière à Sofia. L’Institut de sécurité routière propose que les efforts des institutions de combattre les causes des accidents graves soient réunis dans une feuille de route avec des mesures et des délais concrets. Sa mise en application prendra 2 ans et elle s’impose parce que de janvier 2019 à octobre 2022 2072 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route, déclare le président de l’Institut de sécurité routière Bogdan Miltchev.

« Nous nous engageons dès la première année à diminuer le nombre de victimes d’accidents de la route d’entre 50 et 100 personnes. La feuille de route comprend six piliers qui peuvent aider à le faire. Ce sont des modifications structurelles, organisationnelles, législatives et anti-corruption, ainsi que la mise en place de normes de gestion des risques, d’une nouvelle loi sur la circulation routière, etc. »

La substitut au procureur général Krassimira Filipova a appelé à un contrôle plus efficace et des mesures de prévention pour les conducteurs problématiques afin de réduire la nécessité d’intervention du système judiciaire, qui ne commence son travail qu’après que le crime a été commis.

« Des amendements sont possibles, aussi bien au Code pénal qu’à la Loi sur la circulation routière, qui donneront selon nous des résultats assez rapides. Nous estimons que la confiscation du véhicule au profit de l’État aurait un effet important, tout comme l’amende et la peine de prison prévues dans le Code pénal. Quelle que soit la sanction, qu’elle soit pour un délit ou un crime, l’important est qu’elle soit inévitable. »

Nous avons cependant toujours un problème sérieux quant aux tests de consommation d’alcool ou de stupéfiants, parce qu’actuellement les conducteurs ont le droit de refuser de donner du sang pour analyses et peuvent se contenter d’un alcootest.

« La loi actuelle permet au conducteur de choisir son test », explique sur la RNB l’avocat Konstantin Ouzounov, ancien chef du département de sanctions administratives de la Police routière de Pazardjik. « Il faut introduire l’analyse du sang obligatoire dans un accident avec des morts et des blessés. »

Le juge de la Cour constitutionnelle Atanas Semov qualifie de génocide dû à l’inaction des autorités et totalement incompatible avec la normalité européenne le grand nombre de morts dans des accidents de la route. Il pointe du doigt deux gros problèmes dans le comportement des conducteurs.

« L’un est le refus de craindre la loi. Nous sommes le pays européen avec le plus grand sentiment d’impunité. La vérité est que des sanctions sont prévues et qu’un contrôle existe, bien qu’insuffisant, mais ces sanctions ne sont pas appliquées. Rien qu’en 2022 n’ont pas été remis plus d’un demi-million de procès-verbaux d’infractions et la collecte de fonds sur les PV et les actes administratifs est d’environ 40%. Cela veut dire que chez nous on sanctionne une infraction constatée sur quatre. Le second problème est la mauvaise organisation de la circulation routière et les très nombreuses limitations insensées et même dangereuses dans tout le pays. Les travaux de réparation sont également absurdes : il faut 6 ans pour réparer deux tunnels de l’autoroute Hemus. »

Le président de l’Institut de sécurité routière Bogdan Miltchev est catégorique : les institutions de l’État ne parviennent pas à gagner la guerre sur les routes parce qu’elles la mènent entre elles et pas contre les chauffards.

« D’ici deux semaines nous allons organiser une initiative citoyenne, une collecte de signatures pour contraindre le gouvernement à examiner la feuille de route et commencer à l’appliquer. »

Version française : Christo Popov

Photos: BGNES

Tous les articles

Météo : Grisaille et chutes de neige en montagne…

Le temps restera gris avec du vent du Nord-Ouest, les chutes de neige ne devant concerner que les reliefs montagneux. Les températures minimales seront hivernales, comprises entre -3° et 2°C, -3 degrés à Sofia. Les valeurs maximales varieront..

Publié le 31/01/23 à 20:00

Des élèves de Kustendil ont remporté le Grand prix de “Panda Labs”

Des élèves de seconde dans un lycée à Kustendil ont suivi une formation sur le thème "L'avenir des villes et des villages" avant de remporter le Grand prix de “Panda Labs” de WWF-Bulgarie. "Panda Labs" est un programme ciblé sur les jeunes qui ont..

Publié le 31/01/23 à 13:27

Le sort des enfants migrants en Bulgarie

Fuyant guerres, violences et pauvreté, des mineurs non accompagnés dans les caravanes de migrants franchissent des frontières à la recherche d’une vie plus heureuse dans un pays lointain. S’ils ont de la chance, ils arrivent à s’intégrer et ont un..

Publié le 31/01/23 à 11:15