Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

Andréa Savova : entre Paris et Sofia

Photo: archives personelles

Vivre en Europe tout en basculant entre deux univers différents, c’est la "double vie" d’une jeune bulgare née à Sofia qui habite à Paris. Âgée de 12 ans à peine, cette élève de l’école bilingue “Victor Hugo” a déménagé en France avec sa mère et sa sœur de six ans où elle a continué sa scolarité au collège "Bartholdi" à Paris. Elle s’est vite adaptée à son nouvel environnement bien qu’elle soit arrivée en pleine année scolaire. 

Quelques mois après son arrivée en France, elle a représenté son nouvel établissement au concours BIG CHALLENGE 2008 pour les élèves des collèges français qui apprennent l’anglais où elle a terminé première parmi les 141 000 enfants de son âge et quatrième de tous les 330 000 participants de toute la France. La jeune fille est une source de fierté pour son collège qui n’avait jamais obtenu un si haut classement au concours.

  

Lors de ses études en France, Andréa n’a pas oublié le bulgare. Elle prend même des cours particuliers de langue bulgare quand elle retourne en Bulgarie pour les vacances. Après avoir eu son bac, Andi est entrée à l’université à Paris pour faire ses études d’odontologie. Etudiante en dernière année, elle est stagiaire au centre hospitalier universitaire tout en travaillant dans un cabinet dentaire.   


Elle rentre en Bulgarie au moins une fois par an :

“A chaque fois, je me dis que je devrais retourner plus souvent, ” dit Andréa en souriant. “C’est ici mon pays natal. J’ai toujours le mal du pays quand je m’en vais après un bref séjour. Je suis plus calme ici, plus libre. Les gens sont plus amicaux. C’est une autre mentalité, une autre culture. Quand je rentre ici, j’ai l’impression de retourner dans mon enfance. Là-bas, mon pays me manque. ”

Elle a choisi sa profession quand elle était encore petite, fascinée par le travail de sa grand-mère qui est dentiste. Elle dit en plaisantant que bébé, en faisant ses premiers pas, elle s’est dirigée vers les outils de sa grand-mère, ce qui l’a prédestinée au métier dentaire. 

  
Vivre et travailler à Paris est une vraie course contre la montre où le quotidien vous aspire en vous laissant à bout de souffle à la fin de la journée. Alors, chaque fois qu’elle rentre en Bulgarie, Andréa profite de la vie à Sofia, de la sérénité de la nature dans la montagne ou au bord de la mer.

“Je suis habitée à Paris. C’est vrai que c’est là que j’ai passé la plus grande partie de ma vie mais mon cœur est ici. Parfois, je me sens comme un arbre déraciné ou une fleur cueillie entre Paris et Sofia. ”

Elle retourne donc dans son pays natal pour retrouver ses êtres bien-aimés.


A un de ses retours à Sofia, elle a fait la connaissance d’un Néerlandais qui a décidé de venir vivre en Bulgarie. Etonnée, elle l’a interrogé sur ce qui a motivé son choix. Sa réponse était laconique :“Quality of life“ ce qui a confirmé la conviction de la jeune femme que l’on vit plus librement et plus tranquillement en Bulgarie. “Oui, l’ordre et les règles sont une bonne chose mais il ne faut pas en abuser, “ affirme-t-elle.

A la question de savoir si elle voudrait vivre en Bulgarie, Andréa n’exclut pas cette possibilité : “Je suis sûre de retourner un jour, je ne sais pas si ça sera pour longtemps ou pour reprendre haleine, mais j’aime la Bulgarie”.

Version française : Maria Stoéva

Photos : archives personelles, Darina Grigorova

Tous les articles

L'alpiniste Boyan Petrov aurait eu 50 ans…

Le grand alpiniste bulgare Boyan Petrov aurait eu 50 ans ce 7 février. Il est le premier alpiniste au monde, dépendant de l’insuline, à avoir escaladé 10 sommets de 8 mille mètres. Il y montait toujours sans oxygène et sans l’aide des sherpas. Au..

Publié le 07/02/23 à 08:00

Vénézia Karamanova, cheffe des Chœurs des enfants de la RNB, a été décorée de l’ordre national du Japon

A l’occasion d’une cérémonie spéciale à l’ambassade du Japon en Bulgarie, Narahira Hiroshi, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, a décoré de l’Ordre du Soleil levant, étoile d’or et d’argent, la cheffe principale des Chœurs des enfants..

Publié le 03/02/23 à 17:17

La carrière du journaliste Roumen Stoïtchkov débute à Radio Bulgarie

30 ans au service des auditeurs. C’est le plus bref résumé de la vie professionnelle du journaliste Roumen Stoïtchkov. Depuis 1988, lorsqu’il franchit pour la première fois le seuil de la Maison de la Radio, il n’a pas trahi une seule fois la Radio..

Publié le 25/01/23 à 10:30