Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

Kaléidoscope des Balkans

Le séisme a rapproché les diplomaties turque, grecque et arménienne


Le ministre grec des AE Nikos Dendias a visité les régions fortement touchées par le séisme du 6 février en Turquie, accompagné de son homologue turc Mevlüt Çavuşoğlu. La visite est un nouvel épisode de la dite « diplomatie du séisme » entre la Grèce et la Turquie – deux voisins "difficiles".

Il en a été de même en 1999, rappelle Associated Press. "Les efforts grecs ne vont pas s’arrêter là. La Grèce fera tout son possible pour soutenir la Turquie sur une base bilatérale ou même en tant que membre de l’UE", a souligné Dendias. Çavuşoğlu a spécialement remercié les secouristes grecs pour leurs "efforts inhumains : ce sont les relations de bon-voisinage dont on a fait preuve au cours de ses journées difficiles", a-t-il ajouté. 

Le ministre des AE de l’Arménie, Ararat Mirzoyan, a également visité la Turquie, alors qu’Erevan a pour la première fois depuis très longtemps ouvert ses frontières dans le but d’envoyer des aides humanitaires à la Turquie, annonce Haberturk.

Nikos Christodoulides est le nouveau président de Chypre


Le règlement de la question chypriote toujours d’actualité sur cette île divisée existe depuis déjà un demi-siècle. C’est elle qui sera d’une grande priorité pour le président nouvellement élu de la République de Chypre Nikos Christodoulides. "Il est inadmissible que Chypre demeure le dernier Etat divisé au sein de l’Union européenne", a-t-il déclaré en Nicosie lors de son entrée en fonction après la tenue de la Présidentielle, a annoncé l’agence cypriote KHA. L’ancien ministre des AE s’est présenté aux élections comme candidat indépendant soutenu par un large spectre de forces politiques. Son opposant Andreas Mavroyiannis soutenu par le parti de la gauche AKEL a bénéficié d’un peu plus de 48,1% du scrutin. 

La passation des pouvoir aura lieu le 1 mars prochain. Avant cela, Nikos Christodoulides rencontrera, le 23 février, le leader des Turcs chypriotes Ersin Tatar à la résidence du représentant spécial de l’ONU pour Chypre,Colin William Stewart, celle-ci se situant à l’ancien aéroport international de Nicosie.

La Croatie n'élèvera pas de murs et barrières le long de sa frontière avec la Bosnie-Herzégovine


Le premier ministre de la Croatie Andrej Plenković et la présidente du Conseil des ministres de la Bosnie-Herzégovine, Borjana Kristo, se sont rencontrés à Zagreb et ont déclaré ne pas avoir l’intention de lever des barrières le long de la frontière entre les deux Etats, a annoncé la TV nationale croate HRT. "Nous voulons rehausser le niveau du contrôle de la migration clandestine. La position de la Croatie est très claire et sure", a souligné Plenkovic. Borjana Kristo a remercié le premier ministre croate et son gouvernement de tout ce qu’ils font au profit de l’intégration euro-atlantique de la Bosnie-Herzégovine". Les deux leaders ont déclaré qu’en juin prochain sera organisée à Zagreb une réunion conjointe des gouvernements des deux pays.

Un des partis albanais a quitté le gouvernement de Skopje


Le parti albanais "Alternative" a quitté la coalition gouvernementale de la RMN et est passé en opposition, a annoncé son président Afrim Gashi intervenant devant la Conseil central du parti à Tetovo. « Alternative » a conservé son orientation pro-européenne et soutiendra les processus d’intégration européenne de son pays. "Alternative" est devenu partenaire de coalition du principal parti macédonien CDCM au moment où Zoran Zaev était premier ministre et est aussi resté dans le gouvernement de Dimitar Kovatchevski. Le premier ministre a libéré de leurs fonctions trois des ministres du parti albanais, annonce l’agence de presse BTA.

Dans le même temps Gashia regretté que le parti macédonien susmentionné ne remplisse pas ses promesses et fasse des démarches irréfléchies et risquées mettant en cause l’intégration européenne de son pays.

La Roumanie sera la 3e économie de l’UE dont la croissance en 2023 sera l’une des plus importantes


Le PIB de la Roumanie augmentera de 2,5% en 2023 en comparaison d’une croissance à hauteur de 4,5% en 2022, selon les prévisions de la CE. L’indice est moins élevé de 0,3% par rapport à celui prévu dans la Loi de finances – 2,8%.

Malgré cela, l’étude de la CE place l’économie du pays à la 3e position des économies européennes enregistrant une forte hausse après l’Irlande et Malte. La réalisation du Plan de relance et de stabilité contribuera à l’attrait d’importants investissements et constituera un moteur de croissance, affirme le rapport européen. La consommation privée, malgré l’inflation assez élevée, devrait également témoigner d’une hausse de la rémunération minimale, des pensions de retraite et des salaires dans le secteur public.

Edition : Ivo Ivanov

Version française : Nina Kounova

Photos : EPA/BGNES, vlada.gov.hr

Tous les articles

Kaléidoscope des Balkans

Les Grecs pourront voter aussi par voie postale Le gouvernement grec a pris une décision autorisant les Grecs dans le pays et à l’étranger à pouvoir désormais voter par voie postale. L’annonce a été faite par le premier ministre..

Publié le 01/12/23 à 14:13

Le président ukrainien a demandé plus de missiles et munitions...

Volodymyr Zélensky s'est entretenu au téléphone avec le premier ministre bulgare, Nikolay Denkov. Tous deux ont étudié les besoins militaires de l'Ukraine, surtout concernant son armée de l'air et son artillerie. Le président ukrainien a remercié la..

Publié le 01/12/23 à 10:29

Roumen Radev participera à la COP28 à Dubaï...

Les 1er et 2 décembre, le président Roumen Radev sera à Dubaï pour participer à la COP28. Il fera une intervention le 2 décembre dans le cadre du Sommet sur le climat. Il assistera aussi à la présentation officielle de la Déclaration sur le triplement des..

Publié le 01/12/23 à 08:00