Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

D’énormes carpes frétillent dans les bassins piscicoles à Stolétovo

Selon les croyances populaires, il faut mettre une écaille dans son portefeuille pour ne pas être à court d’argent

En pleine période du Grand jeûne de Noël, la Saint Nicolas est une des fêtes chrétiennes les plus honorées dans les familles bulgares. En plus d’être le saint protecteur des marins, Saint Nicolas est aussi le patron des banquiers et de tous ceux qui travaillent dans la finance. Plus de 200 000 Bulgares ont ce jour leur fête - les Nicolas, mais aussi Nicole, Nina, Nikolina, Nicoletta, Nenko, Kolio, entre autres. C’est aussi la fête de la ville maritime de Bourgas. Les us et coutumes bulgares veulent que l’on mange de la carpe farcie aux noix le 6 décembre, la fête votive de saint Nicolas.

·  Ephéméride : Saint Nicolas

Pour mieux comprendre la pratique de l’élevage et la pêche à la carpe, nous nous rendons chez Maria et Guéorgui Dimov à Stolétovo, un village situé au pied de la Stara Planina.

Le couple a fait de sa passion pour la pêche un métier. Ils ont leurs propres bassins piscicoles où ils élèvent plusieurs espèces de poissons mais surtout des carpes. Des pêcheurs à la ligne viennent chez eux en toute saison pratiquer la pêche sportive. Cependant, à l’approche de la Saint Nicolas, pas de temps à perdre, on sort les poissons de l’eau avec des filets car Stolétovo est fréquenté par des clients de toute la région de Karlovo.

"A la Sainte Nicolas, le plus facile c’est d’aller acheter une carpe, on en vend partout. Pourtant c’est beaucoup plus agréable de la pêcher soi-même. En outre, la carpe qu’on a capturée soi-même est sans doute plus délicieuse", indique Guérgui Dimov.

"Au début, la plupart des gens venaient pêcher un poisson, l’acheter et l’apporter à la maison. Les dernières années, au contraire, on vient pour le sport. On lance sa ligne, on capture la carpe et on la relâche dans l’eau après l’avoir prise en photo et embrassée. C’est une tendance pour les pêcheurs à la ligne. Il paraît que nous faisons de plus en plus attention au bien-être des poissons. Nous avons aussi des exemplaires trophées mais ils ne sont pas à vendre parce que cela prend beaucoup d’années pour une carpe de devenir une carpe trophée. Cela ne vaut pas la peine qu’on la mange. Notre plus grande carpe pesait 20 kg mais l’eau l’a emportée lors des grandes inondations à Karlovo. A présent, notre plus grand poisson pèse 16 kg, nous espérons cependant le voir dépasser la taille du précédent. Nous leur donnons à manger des céréales : du blé, du maïs. Nous connaissons presque toutes les carpes trophées. On les capture pour faire une photo et on les relâche dans l’eau", explique à Radio Bulgarie Guéorgui Dimov.

Comme de coutume, la demande de carpes est grande à la veille de la Saint Nicolas. C’est un poisson qui prend un aspect de naïveté et de bêtise dans l’imaginaire populaire. Néanmoins, selon Guéorgui Dimov, c’est loin d’être vrai. "On a besoin d’un appât particulier pour capturer une carpe et les pêcheurs doivent être bien préparés. Elle n’est pas bête, la carpe".

"Au début de novembre, les carpes font une espèce de nid. Elles se rassemblent en groupes et couchent au fond. Alors, la pêche à la ligne est plus difficile. Nous évacuons un peu d’eau et les pêchons au filet".

Maria Dimova, l’épouse de Guéorgui est très habile quand il s’agit de préparer la carpe de la Saint Nicolas. Chaque année elle rassemble sa famille pour un festin. Elle nous fait part de ses secrets culinaires :

"Je choisis un poisson pas trop grand, jusqu’à 2 - 3 kg. C’est la meilleure taille. Il n’exsude pas tant de graisse, alors que la grosse carpe est plus lourde et plus grasse. C’est recommandé de la laisser une journée dans le réfrigérateur après avoir ajouté du sel. Je n’ai jamais suivi une recette, je préfère l’improvisation. L’épice la plus adaptée au poisson est le romarin. Je mets aussi du poivre. Je farcis la carpe avec beaucoup de fruits à coqs, à part les noix, je mets des noisettes et des amendes. Nous gardons toujours les plus grandes écailles. Nous les portons dans notre portefeuille avec l’espoir de ne jamais rester sans argent en poche et être en bonne santé pendant toute l’année. "

Lire encore :

·  La Saint Nicolas dans la tradition

·  Le jour de la Saint Nicolas, décembre est le moins froid

·  Saint Nicolas, protecteur des pêcheurs et des âmes en détresse

Version française : Maria Stoéva

Photos: archives personnelles

Tous les articles

Météo : Douceur malgré une chape de nuages bien épaisse…

Le ciel reste nuageux même si les températures sont plutôt clémentes pour un mois de février. Les minimales seront comprises entre -1° et 4°C, 1 degré à Sofia. Les valeurs maximales s’échelonneront de 9° à 14°C. A Sofia, le mercure indiquera 10..

Publié le 20/02/24 à 20:00

Les jeunes médecins sont de plus en plus enclins à rester en Bulgarie

239 étudiants bulgares et 357 étudiants étrangers de 31 pays, diplômés de l'Académie de Médecine de Sofia, ont prêté le serment d'Hippocrate à une cérémonie au Palais national de la Culture, annonce BTA. Le recteur de l'académie le professeur Boytcho..

Publié le 20/02/24 à 16:47

Varba : une météorite ne fait pas le printemps...

Varba est un village bulgare, proche de la ville de Belogradtchik, situé au nord-ouest du pays. Et pourtant, le village a connu un triste sort si bien qu'actuellement il ne compte que 10 habitants, tous âgés de plus de 70 ans. Toujours..

Publié le 20/02/24 à 15:00