Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

Le nouveau métropolite de Sliven accueilli devant le Saint-Synode par des clameurs "Indigne!", une première historique pour l'Église orthodoxe bulgare

Le nouveau métropolite de Sliven Arsène
Photo: BGNES

Dans notre tradition cléricale multiséculaire les fidèles accueillent le nouvel ecclésiastique par des clameurs "Digne !", exprimant ainsi leur respect et leur espoir que le nouveau prêtre conduira avec sagesse ses paroissiens vers le salut spirituel. Mais ce n’est pas ainsi qu’a été reçu par la multitude de croyants rassemblés devant le Saint-Synode à Sofia le nouveau métropolite de Sliven Arsène après son élection par l’Église orthodoxe bulgare (EOB) dans une atmosphère de mécontentement parmi les fidèles de l’éparchie (diocèse) de Sliven et de critiques de la part de prêtres et de théologiens. A la veille et le jour même de l’élection au Saint-Synode de l’EOB à Sofia des croyants de Plovdiv, Pleven, Stara Zagora, Yambol et Sofia priaient devant l’édifice que les métropolites (évêques) fassent preuve de bon sens et respectent le canon ecclésiastique.


Selon le théologien et historien Gueorgui Todorov, rédacteur en chef du "Journal clérical", trois des métropolites qui ont voté à cette élection – Nikolay de Plovdiv, Jacob de Dorostol et Cyprien de Stara Zagora ont violé plusieurs règles apostoliques (11, 12 et 32) en participant à un service liturgique avec des Ukrainiens schismatiques et persécuteurs de chrétiens orthodoxes, ce qui est aussi en violation flagrante avec le canon de l’EOB, et ne devraient donc pas prendre part à l’élection d’un métropolite. En outre le métropolite Arsène lui-même a participé à un service liturgique avec un prêtre déchu par l’Église orthodoxe russe. "Toute cette procédure est profondément irrégulière", souligne Gueorgui Todorov sur Radio Bulgarie :


C’est un événement sans précédent dans l’histoire de l’Église bulgare. Jamais auparavant un évêque n’avait été reçu par des clameurs « Indigne ! » C’est un signal très fort que notre patience est à bout, parce que la ligne rouge du canon a été franchie. C’est une violation du caractère autocéphale de l’Église bulgare, c’est-à-dire de son indépendance des forces laïques. 


Ces services liturgiques avec le prêtre russe déchu et les schismatiques ukrainiens placent l’Église bulgare en position subordonnée au patriarche de Constantinople, qui a la prétention hérétique d’être ordonné évêque universel. C’est une hérésie blasphématoire, car l’Évêque universel est le Christ.


D’ailleurs le Saint-Synode de l’EOB, par sa lettre du 12 juin 2017, définit le "Patriarcat de Kiev" schismatique (qui se nomme lui-même Église orthodoxe d'Ukraine) comme "structure usurpatrice non canonique, sans relation avec la Chrétienté orthodoxe canonique mondiale qui, avec les extrémistes, porte atteinte au patrimoine sacré de tout le peuple ukrainien". Les atteintes contre des prêtres et des paroissiens orthodoxes en Ukraine ont été signalées au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et au Haut commissariat des droits de l’homme des Nations Unies qui a créé une commission ad hoc sur ce problème. Les représentants de l’EOU usurpatrice sont donc considérés par le monde orthodoxe comme persécuteurs du Christ et tout service religieux avec eux est inadmissible. C’est pourquoi prêtres et paroissiens sont catégoriques que ce qui arrive bafoue l’honneur de l’Église orthodoxe bulgare et se sont réunis devant le Saint-Synode pour appeler les métropolites à préserver la pureté de l’EOB.


Je suis ici pour attirer l’attention sur le théâtre que nous jouent nos métropolites et défendre la vérité canonique, dit Stoyan Atanassov du village Kourtovo Konaré. Cela concerne notre église, notre droit canonique à l’existence comme église autocéphale. Nous sommes ici pour dire NON à ce qui se passe. Nous voyons, nous savons, nous lisons. Nous ne sommes pas d’accord avec ce qui se fait. Repentez-vous et restaurez l’ordre canonique de l’Église orthodoxe bulgare !


Anguélina Markova est venue en bus de Pernik avec la bénédiction de son prêtre pour exprimer la position des paroissiens de cette éparchie :

Cette situation alarmante dans l’église bulgare qui nous inquiète tous, paroissiens et prêtres, est liée à la violation de nombreuses règles canoniques. Je viens avec l’espoir que notre présence peut changer les choses. Nous ne pouvons pas rester passifs, parce que nous nous rendrions complices. En tant que chrétiens nous ne pouvons pas nous permettre de soutenir le mal, nous ne pouvons pas trahir tous ce que nous ont légué les saints pères de l’église. Nous devons unir nos efforts, nous tous qui croyons en Dieu du plus profond de notre cœur.



L’élection du métropolite de Sliven précède celle du nouveau Patriarche de l’Église orthodoxe bulgare qui aura lieu le 30 juin.


Photos: Darina Grigorova, BGNES, BTA

Version française : Christo Popov




Последвайте ни и в Google News Showcase, за да научите най-важното от деня!

Tous les articles

Météo : Chaleur suffocante…

L’été astronomique arrive avec des températures caniculaires. Les matinales seront comprises entre 17° et 22°C, 17 degrés à Sofia. Les valeurs maximales varieront entre 33° et 38°C. A Sofia le mercure affichera 33 degrés. Temps ensoleillé sur la..

Modifié le 20/06/24 à 20:08

La majorité des jeunes Bulgares envisagent un avenir professionnel en Bulgarie

Une nette majorité des jeunes Bulgares,  89%, envisagent de poursuivre leur parcours en Bulgarie dans les cinq ans à venir d’après une nouvelle étude de l’institut d’étude marketing JTN et la plateforme Bulgaria Wants You . On observe d’ailleurs..

Publié le 20/06/24 à 13:00

L’exposition "Innocence sans frontières" révèle le monde des enfants réfugiés

Une exposition photographique intitulée "Innocence sans frontières" consacrée aux enfants réfugiés sera inaugurée ce 20 juin, Journée mondiale des réfugiés, au Terminal 2 de l’Aéroport de Sofia. Cet événement se tient à l’initiative de l’UNICEF,..

Publié le 20/06/24 à 08:15