Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Depuis 86 ans, nous parlons votre langue…

Les émissions de la RNB destinées à l’étranger : historique...

En 1936, Radio Sofia (ancien nom de la RNB) diffuse ses premières émissions en ondes courtes via l’émetteur ELZA ( LZA étant l’indicatif de la Bulgarie d’après le code international). Peu après, les programmes destinés au public étranger sont lancés. 

En 1936 les informations sur la Bulgarie ne peuvent être écoutées qu’en bulgare et dans la langue artificielle esperanto. Le 1 mai 1937 marque cependant l’avènement des programmes en français, allemand, anglais et italien. Au printemps 1938, une autre sorte d’émissions, les « Émissions spéciales destinées à certains pays européens » viennent se joindre aux programmes diffusés à l’étranger. Ce qui les caractérise est la publicité faite en amont par la radio dans les pays concernés. Cette publicité est réalisée par les légations, les représentants économiques, des stations radio et des journaux locaux pour attirer l’attention du public à l’étranger. 

Lesauteurs et les animateurs des premières émissions à l’étranger étaient nos compatriotes dont les plus illustres sont Petar Uvaliev, Georges Miltchev, Boris Guantchev, Mihaïl Hadjimichev, etc.

Après la prise du pouvoir par les communistes le 9 septembre 1944, les émissions en langues étrangères de Radio Sofia continuent leur diffusion en présentant des journaux d’information et des analyses des événements en Bulgarie et dans le monde. De 1945 à 1950 la radio bulgare diffuse des émissions d’informations de 10 minutes en roumain, serbo-croate, macédonien, grec et turc.

En juin 1945, des émissions en langue turque sont diffusées pour la première fois. Elles sont destinées à la communauté turque en Bulgarie et aux auditeurs de chez notre voisin, la Turquie. Le programme est dirigé par Chudomir Petrov, directeur-adjoint de la RNB en tête du département Information étrangère. Il est composé initialement de deux émissions quotidiennes de 10 minutes. Boris Pilosof qui anime aussi les émissions en français devient son rédacteur en chef. Les premiers animateurs du programme turcophone sont Ulfet Sadıkova, Rıza Mollov, Mustafa Bekirov et Sali Baklaciev parmi d’autres.

Les émissions en grec voient le jour pendant la première moitié de l’année 1948. C’est pendant cette période qu’un régime démocratique est instauré en Grèce à l’instigation des US et de l’Europe occidentale. La résistance du parti communiste grec a été écrasée ce qui fait qu’une partie des fonctionnaires communistes trouvent refuge en Bulgarie. Il est curieux de savoir que la rédaction grecque a été créée grâce à leur contribution.

Une évolution similaire des événements en Yougoslavie et Albanie donne naissance aux émissions en serbo-croate et albanais qui sont lancées par des immigrés politiques accueillis par le pouvoir communiste bulgare en 1948. 10, rue du Danube, Sofia est l’adresse des premiers journalistes et animateurs de langue serbo-croate. C’est là qu’ils préparaient et traduisaient le contenu enregistré et diffusé ensuite par la Radio nationale bulgare. 

D’après les données historiques recueillies par Bojidar Métodiev, créateur et conservateur du Musée de la RNB.

A suivre !

Edition : Krassimir Martinov

Version française : Maria Stoéva

Tous les articles

La Bulgarie aujourd’hui : 17 mai 2022

Au sommaire de notre programme : Les actualités du jour, suivies d’un point météo et La séquence „Musique“ - Ce soir dans la célèbre salle Musikverein à Vienne, la Philharmonie de Sofia présentera un concert. Feront partie du programme des..

Publié le 17/05/22 à 17:00

La Bulgarie aujourd’hui : 16 mai 2022

Au sommaire de notre programme :  - Les actualités du jour, suivies d’un point météo  - Prévisions apocalyptiques pour l’économie bulgare en cas de montée drastique des prix des carburants - La séquence "Musique" avec la chanson "Je bois du vin" du..

Publié le 16/05/22 à 17:00

La Bulgarie aujourd’hui : 13 mai 2022

Au sommaire de notre programme :  - Les actualités du jour, avec entre autres, l'interview du directeur de l'IFB, Pierre Colliot sur la "Nuit européenne des Musées", suivies d’un point météo  - Information, désinformation, propagande… Où se positionne..

Publié le 13/05/22 à 17:00