Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

Eté rime avec randonnées en montagne…

Photo: BTA

L’été est la saison pendant laquelle des centaines de randonneurs bulgares et étrangers, munis de bâtons, s’engagent sur les sentiers de montagne.

En raison du printemps extrêmement froid, la neige n’a pas encore fondu dans les massifs du Rila et du Pirin, ainsi que dans le Balkan central.

"Dans les autres montagnes, les parcours sont pour la plupart praticables, les chalets étant, eux aussi, prêts à accueillir les touristes de la saison estivale", nous apprend Ventsislav Vénev, président de l’Association bulgare de Tourisme. « Comme chaque printemps, nous nettoyons les sentiers et les routes de montagne en les préparant pour l'arrivée des randonneurs et en y renouvelant également la signalétique », ajoute-t-il. 

Je voudrais attirer l’attention de tous les touristes que la signalétique correspondant aux standards bulgares diffère des autres balisages internationaux. Il s’agit d’un carré de dimensions 10x10 avec deux bandes blanches et une bande en couleur au milieu. Les couleurs sont jaune, bleu, rouge et vert. C’est très important pour la sécurité des gens. Tous les autres marquages respectent les règlements internationaux.

Ventsislav Vénev

Le territoire bulgare est traversé par trois parcours piétons trans-européens – E3, E4 et E8. Le plus exploité est la route E3 qui relie le mont Kom au cap Eminé de la mer Noire. E4 part du Vitocha près de Sofia, traverse les plus beaux endroits du Rila et Pirin et traverse ensuite la montagne frontalière Slavyanka pour continuer sur le territoire de notre voisine sud, la Grèce. E8 est pratique pour les randonneurs moins expérimentés. Elle longe la crête du Rhodope pour continuer sur le territoire grec.

Ces itinéraires sont-ils accessibles aux touristes ?

E3 (Kom – Emine) et E4 sont très bien marqués. E8 représente un itinéraire extrêmement long et la signalétique manque à certains endroits…Pour ne pas se voir obligés de se servir d’itinéraires de contournement, il est recommandé aux touristes de prendre connaissance à l’avance des détails que présentent les routes de montagne, ainsi que de porter des balises GPS, conseille Ventsislav Vénev.


La plupart des parcours passent par des chalets et des refuges. Il existe toutefois des endroits dans lesquels ne sont pas prévus des couchages, ce qui impose la nécessité pour les touristes de porter des tentes ou bien de chercher d’autres variantes de pouvoir passer la nuit. Sur le parcours E3 par exemple, dans la région des villes Sliven et Kotel les touristes sont priés d'installer leurs tentes sur la Prairie d’Aglikina.

Actuellement, l’Association bulgare de Tourisme, de concert avec des partenaires d’autres organisations, travaille sur la création d’un site web avec des informations concernant l’état de la signalétique et les conditions qu’offrent les chalets. « Les gens ont la possibilité de communiquer directement avec nous dans la mesure où nous sommes en contact permanent avec nos 135 services de tout le pays qui sont chargés de l’entretien des infrastructures » - a encore indiqué sur Radio Bulgarie Vénev. 


Selon lui, il est actuellement très répandu de se servir de la dite "formule de tourisme par rayons". Les gens choisissent dans ce cas de loger dans une petite ville ou village en faisant dans le même temps des randonnées d’un jour jusqu’aux montagnes. Sont aussi très courus les itinéraires combinés. Les touristes montent par exemple sur des lignes de chemin de fer à voie étroite pour se rendre à la plus haute gare du Balkan qui se trouve au village du Rhodope Avramovo, d’où ils continuent à pied jusqu’au mont Veliitsa. Ils y passent la nuit, après quoi, le lendemain, se rendent dans la belle ville de Yakorouda.

Dans la plupart des cas, les montagnards arrivent en Bulgarie très bien préparés et équipés. Ils connaissent bien ce qui les attend en Bulgarie comme logement, randonnées, balisage, entre autres, mais nous communiquent toutefois en cas de besoin. Leur intérêt est surtout orienté vers le Rila et le Pirin et un peu moins vers la Stara Planina. Je dirais même que dans les parties les plus élevées des montagnes il est beaucoup plus probable de rencontrer des étrangers que des Bulgares, conclut Ventsislav Vénev.

Version française : Nina Kounova

Photos : BTA

Tous les articles

Les pistes de Borovets sont ouvertes au ski nocturne

Les amateurs de sports d'hiver peuvent dès aujourd'hui pratiquer le ski de nuit à la station d'hiver Borovets dans la montagne du Rila. Ils auront à leur disposition dix pistes éclairées avec divers niveaux de difficulté - vertes, rouges et noires, ainsi..

Publié le 12/01/24 à 08:00

"National Geographic" met en vedette les koukéri de Bansko

Des photos publiées sur la toile donnent un avant-goût des images tournées par "National Geographic" en Bulgarie. Cela fait deux semaines que l’équipe de la célèbre chaîne documentaire s’affaire à Bansko afin de tourner un reportage sur les..

Publié le 11/01/24 à 13:00

Plus de 50 caves prendront part à la "Trifoniade" de Zlatograd

Des vignerons de tout le pays présenteront leur nouveau millésime au Salon "Trifoniade" qui aura lieu le 17 février à Zlatograd, a annoncé le Site ethnographique de la ville. Plus de 50 caves de la région et d’ailleurs prendront part au concours de..

Publié le 10/01/24 à 18:00