Le tombeau thrace de Kazanlak

Photo: BGNES
La ville de Kazanlak est connue comme la ville des roses. En effet, ici on cultive depuis plus de 300 ans des roses oléifères aromatiques qui ont fait la gloire mondiale des maîtres locaux des essences de rose. La ville est située dans la magnifique Vallée des roses au pied de la Stara planina, non loin du centre géographique de la Bulgarie. La ville de Kazanlak est une destination appréciée par de nombreux touristes bulgares et étrangers. La région de la ville est également connue comme la Vallée des rois thraces étant riche de sites archéologiques uniques.

© Photo: bg.wikipedia.org

Les chercheurs bulgares ont découvert ici de nombreux objets historiques témoignant du glorieux passé de ces terres. Le tombeau thrace de Kazanlak est un des monuments les plus remarquables et il figure sur la liste des 100 sites touristiques nationaux. On estime qu’il s’agit du tombeau de Roygos, le fils du souverain thrace Seuthès III. Le monument date de la fin du IV et du début du Ve siècle avant J.C., l’époque à laquelle Seuthès III a régné sur le royaume odrysse. De nos jours les vestiges de l’ancienne capitale gisent sous les eaux du barrage de Koprinka, non loin de la ville de Kazanlak. L’historien Ivan Ivanov, qui est un des meilleurs guides connaissant tous les détails du tombeau de Kazanlak, nous parle des fortes impressions laissées par ce tombeau sur les représentants de l’UNESCO qui ont visité pour la première fois le site en 1966. Depuis 1979, le tombeau fait partie du patrimoine mondial de la liste de l'UNESCO.

© Photo: bg.wikipedia.org


« Le tombeau thrace de Kazanlak a été découvert par hasard en 1944 par des soldats qui creusaient des tranchées pour la DCA sur la colline Tulbeto, dit Ivan Ivanov. Malheureusement, le tombeau a été pillé dans l’antiquité. On y a découvert des restes d’un squelette humain, un squelette de cheval, une amphore, de la céramique. Mais ce n’est pas l’essentiel. Ce sont les fresques murales qui sont les plus précieuses dans le tombeau. Elles sont extrêmement bien conservées. Le tombeau est constitué de trois parties – une entrée, un corridor et la chambre funéraire. L’entrée est en blocs de pierre énormes et elle est bien conservée. Au bas du mur il y a des éléments figuraux représentant des fleurs, sur le haut on discerne des combattants. Sur un des côtés on voit des guerriers thraces, de l’autre on aperçoit leurs ennemis. La différence est au niveau de leurs vêtements et de leurs armes. Le corridor et la chambre funéraire sont encore mieux conservés. La chambre funéraire est ce qu’il y a de plus précieux dans le tombeau avec la fresque sur sa coupole qui représente un déjeuner d’adieux du seigneur thrace avec son épouse.

© Photo: imagesfrombulgaria.com

En raison de son caractère unique et afin de conserver les fresques pour les générations, la température dans le tombeau est artificielle tout comme l’humidité. C’est précisément pour cette raison que le tombeau est ouvert aux visiteurs seulement sur permis du ministère de la Culture. En 1984, à proximité du tumulus original on a construit une copie exacte du tombeau qui elle est ouverte toute l’année aux touristes », explique M. Ivanov.

© Photo: imagesfrombulgaria.com

L’historien rappelle que dans la région de Kazanlak l’archéologue Guéorgui Kitov a trouvé un masque de souverain thrace en or massif 23 carats. Ce n’est qu’un des nombreux objets historiques de l’époque des Thraces découverts dans cette région. 

Version française : Vladimir Sabev
Tous les articles

Le monastère d’Etropolé – un siècle de lumières

L’histoire séculaire du monastère d’Etropolé « La Sainte Trinité », appelé aussi « Varovitets » conserve les pages lumineuses de notre culture et écriture, remplies par de talentueux artistes. Il y a cent ans ici a été créée et s’est..

Publié le 29/10/17 à 08:15

Kaliakra, une oasis qui sublime l’imaginaire de la nature

Le cap Kaliakra est un des plus beaux sites du littoral bulgare de la MerNoire, qui s’avance de deux km dans la mer. Les falaises du promontoire tombent à pic de soixante mètres de haut. Creusées par la nature, elles forment de nombreuses grottes..

Publié le 10/09/17 à 08:00

Les 7 lacs de Rila : un lieu énigmatique et magnétique à la fois

Un des sites naturels les plus extraordinaires en Bulgarie ce sont les 7 lacs de Rila, situés sur une hauteur de 2095 à 2535 mètres. Ils se sont formés au cours du processus d’érosion pendant la période glacière, durant le système quaternaire. Le..

Publié le 03/04/17 à 14:37