Le secteur bancaire dans la tourmente…

Photo: BGNES

En pleine crise politique, la Bulgarie se trouve aussi confrontée à de fortes turbulences dans son système bancaire, qui se distingue par sa stabilité financière, même si les banques ne sont pas très grandes au vu des normes internationales. Thèse qui s’est trouvée confirmée pendant les longues années de crise financière qui couve toujours et qui a préservé la santé financière de nos institutions de crédits. Bien plus, les banques bulgares ont su éviter les écueils allant même jusqu’à accroître leurs performances sur le marché et leurs bénéfices aussi. En clair, il est rare de trouver une information qui dise du mal du secteur bancaire en Bulgarie. Et pourtant…

Depuis quelques jours, un scandale à tiroirs défraye la chronique et rend perplexe l’opinion bulgare qui en apprend plus sur la Banque corporative commerciale, sur son actionnaire majoritaire, sur des transactions et des clients plus ou moins désavoués, sur une implication ouverte dans des affaires louches et autres machinations politiques. Bien plus, la rumeur est allée jusqu’à pointer du doigt le patron de la banque qui aurait commandité l’assassinat d’un des hommes politiques bulgares les plus contestés, hier encore proche partenaire de la banque.

Quelle est la vérité ? Ce sera au Parquet, aux services d’investigation et à la Police ne nous le dire, mais quoi qu’il en soit les rafales d’accusations, d’allusions et d’insinuations qui s’affrontent dans l’air  donnent lieu à une atmosphère nauséabonde et sapent la confiance et la crédibilité dans le système bancaire en Bulgarie. Tel est du moins l’avis de la Banque centrale, de l’Association des banques et de la Chambre des industriels bulgares qui ont diffusé des communiqués de presse pour assurer/et rassurer/ l’opinion que la situation était sous contrôle, que rien d’inquiétant ne se produisait dans le secteur bancaire qui restait stable et en bonne santé, et que les tentatives de le déstabiliser sont préjudiciables et dangereuses.

Entre-temps, nous avons appris que c’est précisément l’autorité chargée de veiller au bon fonctionnement des banques en Bulgarie, le fameux Département de la Supervision bancaire auprès de la Banque nationale de Bulgarie qui avait subitement perdu son chef ! D’après certaines sources bien informées, le banquier en question serait devenu client de la justice, accusé de délit d’initié et privé, par conséquent, de l’accès aux données classifiées. Cette même personne serait également mise en cause pour ses relations opaques et douteuses avec cette même Banque corporative commerciale qui a provoqué les secousses dans le système bancaire en Bulgarie. L’information a été confirmée, et par la Banque centrale, et par le Parquet.

Pour résumer, nous pouvons dire qu’à la grave crise politique dans laquelle est plongée la Bulgarie depuis des mois vient se greffer un autre scandale qui secoue, cette fois-ci le secteur bancaire. Celui-là même qui pour les Bulgares incarnait jusqu’ici la sécurité, la tranquillité et qui leur donnait de plus une certaine confiance dans les institutions et secteurs économiques qui semblaient fonctionner normalement et dans la stabilité. Une chose est sûre, ce nouveau retournement de situation rendra encore plus difficile le langage des politiques, sans parler du climat des affaires et de la confiance des Bulgares.

Version française : Sonia Vasséva

print Imprimer
Tous les articles

L’agriculture bulgare possède un potentiel caché

Dix ans après son entrée dans l’Union européenne et l’application de la politique agricole commune, l’agriculture bulgare reste toujours en-dessous de ses capacités potentielles, estiment les experts. Les conditions pour le business agricole ont été..

Publié le 18/03/17 à 12:00

Le conseil monétaire : le maintenir jusqu’à l’adoption de l’euro ou bien l’abolir immédiatement?

Le Conseil monétaire a été introduit en Bulgarie il y a 20 ans exactement. Il s’agit d’un système monétaire avec un taux de change fixe de la monnaie nationale par rapport à une devise étrangère choisie. L’argent en circulation est couvert à..

Publié le 06/03/17 à 10:50

Encore un rapport de la CE rempli de critiques et de recommandations

La Commission européenne n’a jamais était particulièrement positive à l’égard de la Bulgarie et ce n’est pas un hasard si 10 ans après notre entrée dans l’Union européenne le pays esttoujours sous monitoring de Bruxelles pour la justice, la..

Publié le 24/02/17 à 13:41