Vlada Tomova compose et chante pour les enfants de Bulgarie

Photo: archives



Vlada Tomova vit à New York avec son époux Chris Rael, musicien américain connu et elle est mère d’un petit Alexandre. Elle chante des musiques bulgares et balkaniques traditionnelles, des mélodies séfarades et ses propres compositions. Ces derniers temps elle revient de plus en plus souvent au pays accompagnée de son fils, persuadée qu’il s’appropriera tout naturellement et spontanément ses racines bulgares. Parmi les petits Bulgares de New York qui fréquentent l’école bulgare “ Young Bulgarian Voices - New York ” est devenue très populaire la chanson intitulée „Chanson des lettres“, qu’elle avait composé pour leur faciliter l’apprentissage de leur langue maternelle. Par la suite cette chanson a été diffusée en Bulgarie. Sa dernière composition „Moi et mon cœur sommes un tout“ et la vidéo tournée à cette occasion en Bulgarie ont été présentées le 3 mars – la fête nationale de notre pays.

Cette chanson est née spontanément sur un des vols que je fais régulièrement entre Sofia, New York et Seattle – dit Vlada Tomova. - Les paroles ont jailli tout naturellement de mon cœur, parce que j’avais le sentiment qu’en partant je laissais derrière moi une partie de mon cœur, de ma terre natale. Sur un autre vol mais cette fois à destination de Sofia, pour un concert à la RNB, m’est venue la mélodie, c’était un sentiment merveilleux, unique. Après le concert nos sommes entrés en studio avec les musiciens exceptionnels de mon groupe bulgare. Nous avons eu la chance de travailler avec une équipe de la Bulgarian International Television (BIT) et d’avoir tourné la vidéo à l’un des endroits de Sofia que j’adore.


Vlada Tomova a évoqué avec enthousiasme le concours „ Ce que je fais“ qu’elle organise pour la première fois cette année et qui épaulera des projets, portant sur la création des enfants et sur des programmes éducatifs. Au concours seront les bienvenus les écoles, les foyers de lecture, les jardins d’enfants, les centres qui travaillent avec les enfants. Ils doivent envoyer des dossiers avec des photos et des vidéos illustrant leurs activités. Les meilleurs projets seront mis en ligne sur les réseaux sociaux et communiqués aux médias, le vainqueur bénéficiera d’un soutien financier, les moyens provenant de la vente de la chanson „ Moi et mon cœur sommes un tout”.

En tant que Bulgare vivant à l’étranger, j’ai la volonté d’aider le pays où je suis née, où j’ai grandi et où j‘ai fait mes études. Après avoir présenté la  „Chanson des lettres “ dans plusieurs jardins d’enfants j’ai été le plus fortement marquée par le travail des éducateurs de la petite enfance. Malgré les faibles ressources financières ils arrivent à des excellents résultats dans leur mission de formation. Et les enfants bulgares sont exceptionnels. Je crois que l’idée de ce concours est une bonne cause parce qu’il mettra en lumière le travail des pédagogues et des enfants eux-mêmes. Je suis persuadée que nous éveillerons l’attention des communautés bulgares de l’étranger qui oeuvrent de tout coeur pour sauvegarder l’identité nationale grâce aux écoles du dimanche. L’intégralité de la somme des ventes de la chanson sur une année ira à l’école ou au foyer de lecture classé en première place pour l’aider dans ses programmes de formation. Les candidats qui ont déjà déposé leur dossier sont nombreux mais Vlada Tomova s’attend à voir leur nombre augmenter encore plus avant la fin  du mois, délai d’expiration des candidatures.


Version française Roumiana Markova 


Tous les articles
Vladimir Velitchkov (2e de droite à gauche) avec l'ensemble Jarava.

Une formation d’étudiants bulgares fait son entrée dans Еthnocloud

Qui ne connaît le folklore bulgare et la magie qu’il exerce sur des générations entières ? C’est un des fleurons de la Bulgarie, une valeur sûre, comme diraient nos anciens. A preuve, les motifs, refrains ou chants traditionnels entiers que l’on..

Publié le 15/09/17 à 16:05

33e édition des „Fêtes des arts Apollonia"

C’est par une œuvre spécialement composée par le jeune Pétar Kerkélov et intitulée « Fenêtres et oranges » que c’est ouverte la 33 e édition des Fêtes de la culture Apollonia à Sozopol sur le littoral sud de la mer Noire...

Publié le 05/09/17 à 14:16
Valkana Stoyanova

Valkana Stoyanova: „ J’aime les chansons qui exaltent l’amour, le courage et la bonté“

Valkana Stoyanova c’est la Voix de la Thrace, l’égérie du folklore de cette plaine, appelée le grenier de la Bulgarie, qui envoûte le public avec la beauté et la force irrésistible de son art. Le talent de ciseler les ornementations compliquées de la..

Publié le 14/08/17 à 12:04