Les jeunes choristes ont enchanté le public de Choumen

Les choristes de Bodra Pessen chantent « Un ciel aussi bleu que les rêves »
Photo: archives personnelles



Le festival des choeurs d’enfants et d’adolescents du nom de Dobri Voïnikov, homme aux mille talents de l’époque de la Renaissance bulgare a pris fin tout récemment dans sa ville natale Choumen, au Nord-Est de Bulgarie. L’hôte du festival a été le choeur Bodra Pessen, créé par la professeure Vénéta Vitchéva qui l’a dirigé de longues années durant. Depuis 2011, Denitza Ouzounova prend le relais à la tête de cette brillante formation. La toute récente édition du festival a été un hommage au 85e anniversaire de la fondatrice de Bodra Pessen la professeure Vénéta Vitchéva et au 45e anniversaire des Fêtes des choeurs des Ecoles, comme on appelait à l’époque les formations vocales d’enfants et d’adolescents. Le public a applaudi des choristes de Roumanie, de Hongrie, d’Ukraine et de plusieurs villes bulgares. Parmi les invités d’honneur il y avait Jean-Pierre van Avermaet de la Fédération Européenne des Choeurs.

La première mondiale de la cantate „Un ciel aussi bleu que les rêves“ écrite spécialement pour le choeur Bodra Pessen par le compositeur slovène Ambrož Čopi a été le grand moment du festival. Le talentueux compositeur et chef d’orchestre et les choristes de la prestigieuse formation de Choumen sont liés par une belle coopération. Selon le musicien slovène, chaque venue en Bulgarie est source d’inspiration pour lui. 


« J’étais très heureux de revoir Denitza et les choristes de Bodra Pessen, l’année dernière au festival de Baltchik – dit Ambroz Copi. – Nous avions alors exprimé le souhait de poursuivre notre collaboration et de créer la cantate pour voix féminines et orchestre symphonique. Je voulais qu’elle soit chantée en bulgare et je me suis adressé à la poétesse Maria Kostadinova qui m’a envoyé un texte. Je lui ai demandé d’écrire quelques poèmes où il est question d’enfants, de mer, de ciel, d’amour, d’amitié … La cantate chante la beauté de la vie, les nobles sentiments, les sourires des enfants. Il est inspirant de traduire par la musique que j’ai écrite l’affection qui nous lie et qui est infiniment précieuse. J’en suis très ému. Ce projet est un grand enjeu pour moi et pour le chœur Bodra Pessen. Je suis heureux de l’ambiance dans laquelle s’est déroulé le festival, j’exprime toute ma reconnaissant à Denitza, aux choristes, à la Ville pour avoir rendue possible la première de la cantate qui a été interprétée en clôture du festival accompagnée par le philharmonique de Choumen, de choristes différents chœurs bulgares et avec la participation spéciale d’un des choeurs venus chanter à cette belle fête. »

« Ces fêtes de la musique chorale nous ont permis de réaliser notre objectif – dit Denitza Ouzounova. – Tous ces enfants, ils étaient plus de 250 jeunes choristes, ont chanté d’une seule voix, ont interprété la musique nouvelle, nous ont offert un beau cadeau. La première de la cantate „Un ciel aussi bleu que des rêves“, consacrée au 45e anniversaire des Fêtes des chœurs a été un immense succès. Nos invités spéciaux, les choristes hongrois de la ville de Kecskemet ont un grand mérite pour le succès de ce concert grandiose. Un grand merci pour l’aide de l’ambassade de Hongrie, de l’Institut culturel hongrois de Sofia et de la communauté bulgare de Kecskemet. Le chef de la chorale hongroise a été récompensé pour son travail avec une statuette au nom de la professeure Vitchéva. En marge du festival a eu lieu la réunion traditionnelle des collègues chefs de chœurs sur le thème de l’interprétation des musiques dans différentes langues. Le compositeur Lubomir Dénev et la poétesse Maria Donéva ont créé un cycle de chansons spécialement pour le chœur que je dirige. Nous les avons présentées en ouverture du festival. »

Version française Roumiana Markova


Tous les articles
Valkana Stoyanova

Valkana Stoyanova: „ J’aime les chansons qui exaltent l’amour, le courage et la bonté“

Valkana Stoyanova c’est la Voix de la Thrace, l’égérie du folklore de cette plaine, appelée le grenier de la Bulgarie, qui envoûte le public avec la beauté et la force irrésistible de son art. Le talent de ciseler les ornementations compliquées de la..

Publié le 14/08/17 à 12:04

Un Oratorio pour le grand Apôtre

C’est par un grand concert à Sofia que la Bulgarie célèbrera ce soir le 180e anniversaire de la naissance de celui que toutes les générations appelent l’Apôtre de la liberté. Une scène spéciale a été aménagée à ciel ouvert dans le parc de l’Académie..

Publié le 17/07/17 à 12:01

Errol Rackipov nous invite à partager ses Rêves à distance…

Il y a 30 ans, un jeune vibraphoniste bulgare rêve de Berkeley et de l’école de Gary Burton. Il y a quelques jours, il découvre le même vibraphone au studio de la Maison de la Radio ou il a enregistré sa cassette démo pour tenter sa chance à..

Publié le 15/07/17 à 08:00