A Istanbul, Boyko Borissov a exposé les priorités de la Bulgarie en matière d’énergie

Photo: BTA

Le premier ministre Boyko Borissov vient d’achever sa deuxième visite officielle en Turquie en un mois. Cette fois-ci, ce fut pour participer au 22e Congrès mondial du pétrole qui se déroule à Istanbul. La politique énergétique a été une priorité de tous les gouvernements Borissov et étant donné les ressources naturelles limitées de la Bulgarie, il est nécessaire d’être actif sur le plan de la coopération à l’échelle internationale et régionale. Lors du forum, Biorissov a rencontré les partenaires actuels et potentiels dans les projets de développement énergétique et il les a consultés au sujet des priorités fixées par son gouvernement. 

Lors de son discours, il a exposé tout d’abord le projet de gazoduc européen Balkan, en tant qu’infrastructure essentielle à l’objectif de diversification énergétique en Europe. Ce hub va redistribuer le gaz liquide à partir l’Azerbaïdjan, Russie, Bulgarie et Roumanie et relier ces pays grâce à la construction d’interconnecteurs. Il a rappelé qu’en ce moment les recherches de gisements de gaz et de pétrole en mer Noire continuent et les plus grandes compagnies internationales y sont présentes.

La présentation du hub Balkan a été faite à un moment où la Turquie est en voie de devenir leader régional dans le stockage de gaz liquéfié. Bientôt, entrera en fonction la station dans le sud du lac Tuz qui augmentera de 4 fois la capacité de stockage de gaz du pays. De plus, la compagnie russe Gazprom a démarré en mai dernier les travaux pour la construction de Turkish Stream qui traversera la mer Noire et conduira à la partie européenne de la Turquie et à la Grèce. D’ailleurs, Borissov a fait comprendre qu’il ne conçoit pas le projet d’acheminement de gaz par la Bulgarie comme alternative à celui à travers la Turquie, mais comme complémentaire. Cela a été confirmé par le premier ministre bulgare à l’issu de sa rencontre avec le premier ministre turc Binali Yıldırım où il a été question de l’importance de la construction d’une interconnexion gazière entre la Bulgarie et la Turquie, dont on parle depuis longtemps. Borissov a aussi déclaré son soutien à l’élargissement du corridor South Stream, dans lequel la Turquie joue un rôle principal. Avec le gazoduc Nord Stream qui relie la Russie à l’Allemagne à travers la mer Baltique et le hub Méditerranée au départ d’Afrique, South Stream sera la quatrième voie essentielle de distribution pour l’Union européenne. Ce dernier doit aussi relier la mer Noire et la Méditerranée orientale.

Boyko Borissov a développé le volet diversification également dans ses discussions avec les présidents turc Recep Erogan, azerbaïdjanais Ilham Iliev, serbe Alexandre Vucic et le premier ministre albanais Edi Rama. Dans cette configuration, la Bulgarie joue un rôle essentiel car 80% de toutes les stations de compression dans les Balkans se trouvent sur son territoire. Lors de sa rencontre avec le ministre de l’Energie russe Alexandre Novak, Borissov a affirmé la volonté de coopération de la Bulgarie aux projets d’élargissement des infrastructures de transport de gaz, en conformité avec les normes de l’UE.  D’ailleurs, il a aussi déclaré l’intention de son gouvernement de reprendre le projet de deuxième centrale nucléaire à Béléné, à condition de trouver un investisseur stratégique.

Pour résumer, lors de ce Congrès mondial du pétrole Borissov n’a rien dit de nouveau sur le fond, mais réitéré la position de la Bulgarie depuis le gouvernement Borissov 2, afin de montrer que la nouvelle majorité n’a pas changé de politique énergétique. Si les déclarations d’intentions sont les mêmes, la réalisation dépend toujours du contexte géopolitique et de la stabilité dans la région.

Version française : Miladina Monova 


print Imprimer
Tous les articles
Valéry Siméonov a déclaré que les problèmes liés à la législation du travail trouveront leur solution au sein du Conseil de coopération tripartite

Меnacée, la prime d’ancienneté réussit à échapper au coup de rabot du gouvernement

Ces derniers jours, les Bulgares se sont fait du souci, en apprenant que le gouvernement pourrait supprimer de leur fiche de paye les primes d’ancienneté mensuelles, appelées plus couramment «  supplément années de service ». Une vraie polémique..

Publié le 21/07/17 à 12:49
Intervention de Boyko Borissov devant les leaders du

En plein été, la diplomatie bulgare se donne à fond !

Contrairement aux attentes d’une vie qui tourne au ralenti, les épisodes caniculaires de l’été coïncident cette année en Bulgarie avec un regain d’activité diplomatique. Ainsi le premier ministre Boyko Borissov est aujourd’hui à   Salonique..

Publié le 13/07/17 à 12:19
Ekatérina Zaharieva et Nikola Dimitrov, lors de leur rencontre le 20 juin 2017

Le traité de bon-voisinage avec la Macédoine sur la bonne voie malgré les anxiétés

Lors de leur rencontre officielle le mois dernier, Boyko Borissov et Zoran Zaev ont fixé la date du 2 août pour signer le Traité de coopération et de bon-voisinage. Depuis, les négociations sur les différents points continuent. Samedi et..

Publié le 10/07/17 à 13:15