En plein été, la diplomatie bulgare se donne à fond !

Intervention de Boyko Borissov devant les leaders du "Processus de Berlin" à Trieste
Photo: Centre de presse du Conseil des ministres

Contrairement aux attentes d’une vie qui tourne au ralenti, les épisodes caniculaires de l’été coïncident cette année en Bulgarie avec un regain d’activité diplomatique. Ainsi le premier ministre Boyko Borissov est aujourd’hui à  Salonique pour une rencontre tripartite avec son homologue grec Alexis Tsipras et le président de Serbie, Alexandre Vucic. Rencontre qui devra faire avancer les concertations sur les actions communes dans la sphère de la connectivité énergétique et des transports, la pression migratoire et les défis que doivent relever les Balkans occidentaux, entre autres. Et c’est pas fini, car Boyko Borissov est arrivé à Salonique après avoir participé à Trieste en Italie au Sommet « UE-Balkans occidentaux », où il a réaffirmé l’engagement ferme du gouvernement bulgare d’aider les Etats des Balkans occidentaux à rejoindre l’Union européenne, tout en qualifiant la mise en place des infrastructures de liaison d’extrêmement importante pour la perspective européenne de la région. Et à ce titre, la Bulgarie se réjouit de l’annonce faite par la Commission européenne de financer le corridor paneuropéen N°8, de la mer Noire à la mer Adriatique, qui permettra, entre autres, de relier Sofia et Skopje, par autoroute et par rail. 

Et pendant qu’à Trieste l’Union européenne rencontrait les Balkans occidentaux, à Sofia le vice-premier ministre en charge des fonds européens Tomislav Donchev et la ministre des Affaires étrangères Ekatérina Zakhariéva étudiaient, en présence de l’émissaire spéciale des USA sur les questions énergétiques internationales, Mary Warlick, l’avenir de la coopération entre les deux pays dans le contexte de l’indispensable sécurité énergétique de l’Europe du Sud-est. Bien entendu, l’accent a été placé sur la connexion du réseau gazier bulgare à ceux de la Turquie, Roumanie et Serbie.

N’oublions pas non plus de mentionner la série d’entretiens de Boyko Borissov à Istanbul, où s’est déroulé le Congrès mondial du pétrole. Recep Erdogan, Alexandre Vucic, Edi Rama ont rencontré successivement notre premier ministre qui a eu aussi un entretien avec le premier ministre turc, Binali Yildirim sur des questions de la coopération régionale dans le secteur de l’énergie. Les partenaires de la Bulgarie dans la région ont reçu l’assurance que dès que la connexion gazière avec Roumanie sera prête, la Bulgarie commencera à construire celles avec la Turquie, la Grèce et la Serbie. 

Justement en parlant de la Serbie, cette semaine la ministre de l’Energie, Téménoujka Pétkova, a rencontré à Belgrade son homologue serbe, Alexandre Antic. Quant au président Roumen Radev, il a eu des entretiens au Monténégro, dont le président Filip Vujanovic et le premier ministre Dousko Marcovic ont invité la Bulgarie à se joindre au projet d’édification d’un réseau de lignes à haute tension pouvant transporter du courant électrique entre le Monténégro et l’Italie, via la mer Adriatique. 

Pour résumer, nous pouvons dire que les échanges diplomatiques accélérés de la Bulgarie sur le thème de la politique régionale sont tout à fait logiques et attendus. Dès le mois de juin, lors du sommet de l’Union européenne, Boyko Borissov a confirmé le désir de la Bulgarie de s’engager dans le « Processus de Berlin », pour accélérer intégration européenne des pays des Balkans, une des priorités de la prochaine présidence bulgare de l’Union européenne à compter du 1er janvier 2017.

Version française : Sonia Vasséva 


Tous les articles

Un pays gouverné sans problèmes: à gauche des manœuvres tactiques, à droite une nouvelle tentative d’unité

A la fin de la semaine dernière le PS a lancé un ultimatum en menaçant notamment de ne plus prendre part aux sessions plénières du parlement, sauf pour voter la démission de son président Dimitar Glavtchev, l’examen et le vote de la Loi de finances..

Publié le 20/11/17 à 13:20

Le rapport de la CE sur la Bulgarie a provoqué des réactions diamétralement opposées au sein des forces politiques

Le dernier, dix-septième rapport de suivi de la CE sur le progrès de la Bulgarie dans le domaine de la justice et de l’ordre intérieur diffusé hier a provoqué des réactions diamétralement opposées au sein des forces politiques. Pour le parti..

Publié le 16/11/17 à 14:29

« Descente » du gouvernement bulgare à Rome

L’attention des observateurs politiques à Sofia a été attirée ces quelques derniers jours par l’activation inhabituelle des relations bulgaro-italiennes. Les 9 et 10 novembre, la vice-première ministre en charge de la réforme judiciaire et..

Publié le 15/11/17 à 14:36