A Staro Jélézaré, Donald Trump tient la dragée haute à une vache et Emmanuel Macron parle saucisson…

Il s’en passe des choses au village Staro Jélézaré, situé à une quarantaine de kilomètres de Plovdiv… Il fut un temps où ce patelin était connu pour ses élevages de vaches et de blancs moutons, qui constituaient son principal gagne-pain. Oui, mais ça c’était avant…

Ventsislav Piriankov avec son épouse Katarjina

Depuis quelques années, Staro Jélézaré s’est transformé en une immense galerie d’art vivant à ciel ouvert, où chaque mur attire les touristes par ses portraits saisissants de vérité. L’idée appartient au peintre Ventsislav Piriankov qui vit en Pologne avec son épouse Katarjina, mais qui chaque été, revient au pays avec de nouvelles idées en tête et de nouveaux sujets parfaitement dans l’air du temps. Et comme il enseigne le dessin à l’Université de Poznan, il débarque avec les beaux jours en compagnie de ses étudiants qui métamorphosent avec talent les murs et façades des maisons blanchies à la chaux. Car les portraits qui surgissent de la main des artistes font partie d’un concept et livrent une interprétation d’évènements et de personnages, très proche de la réalité. C’est souvent aussi un clin d’œil et une forme de dérision, comme par exemple le clocher de l’église du village qui, grâce à la technique du trompe-l’œil, ressemble au fameux Big Ben londonien…

Снимка

СнимкаEt c’est ainsi que les choses impossibles et les cohabitations improbables s’inscrivent parfaitement dans le décor de Staro Jélézaré, sans la moindre fausse note, nous assure Katarjina Piriankov. - Et tout le monde sourit à la vue du vieux manouche Ivan qui pose en compagnie de Barack Obama, ou encore de mamie Stefka qui est en grande conversation avec Brigitte Bardot !!!

СнимкаGrâce à cet art décalé, le village est totalement transformé et il sort de l’oubli. De nombreux jeunes décident de s’y installer et de promouvoir la création artistique, sans pour autant verser dans le kitch. Il y a quelques jours, nous avons organisé un « Défilé des slogans », où l’on pouvait lire « Vive le futurisme rural ! » ou encore « L’art rural mondial est ici ! ». On pouvait même lire sur une pancarte « En ville l’homme exploite l’homme, au village c’est tout l’inverse… » Je suis heureuse de revenir dans ce village qui est très authentique où les gens se parlent sans aucune hypocrisie, en évitant le politiquement correct. Pour moi, les habitants de Staro Jélézaré font partie des héros de notre temps, même s’ils ne reconnaissent pas toujours les célébrités qui prennent vie sur les murs de leur maisons. Quant aux touristes, ils sont curieux de rencontrer en direct live certains des riverains qui côtoient les « grands de ce monde »

Comme nous l’avons déjà souligné,Staro Jélézaré vit au présent et tient compte de l’actualité nationale et mondiale. Il ne faut donc pas s’étonner de voir Donald Trump en grande conversation avec une vache ou à bord du tracteur du père Ivan. Le père Ivan, tient à préciser Katarjina Piriankov, est un vieux monsieur de 85 ans qui vit avec son épouse, Déla, mais dont les enfants vivent et travaillent aux Etats-Unis. D’où la présence de Donald Trump… Sur un autre mur, nous pouvons voir le berger du village, Lazare, avec son troupeau qui se fait expliquer le BREXIT par Theresa May. La France n’est pas non plus oubliée et l’on voit le nouveau et fringant président Emmanuel Macron échanger avec une figure emblématique du village, Ivanka, qui lui révèle les secrets de la fabrication du saucisson de terroir…

Снимка

Les habitants de Staro Jélézaré voient grand et large, et personne ne s’indigne de la présence d’Indira Gandhi ou de Fidel Castro sur les murs de l’église du village qui, a été visité par ces deux figures historiques il y a une quarantaine d’années…

Снимка

Staro Jélézaré doit beaucoup à la famille Piriankov, reconnaît avec fierté le maire Ilia Tonov. – Au début, cet art original faisait surtout des sceptiques, mais petit à petit, l’attitude a changé et ils sont aujourd’hui de plus en plus les riverains qui mettent à disposition les murs de leurs maisons pour évoquer le passé, le présent, mais aussi l’avenir. Et les rues ne désemplissent pas de touristes bulgares et étrangers, curieux de visiter ce village pas comme les autres qui livre son interprétation insolite et parfois insolente de l’histoire…

Récit : Sonia Vasséva

Crédit Photos:  famille Piriankov
Tous les articles

Le Nebraska en attente de l’éclipse de la Lune

La pleine éclipse du soleil, attendue pour le 21 août fait la une des grands tabloïdes américains qui l’appellent „la Grande éclipse américaine“. Quoi qu’il en soit, le 21 août fera date dans l’histoire de l’astronomie. Parce qu’elle sera la première..

Publié le 16/08/17 à 11:15
Photo: BGNES

Kaléidoscope des Balkans

La Turquie prévoit une normalisation des relations avec l’Allemagne après les législatives Le président turc Recep Tayiip Erdogan a laissé entendre que les relations entre Berlin et Ankara se normaliseront après les législatives en Allemagne. Lors..

Publié le 15/08/17 à 12:07

Parents numériques et cyberscouts accompagnent les enfants sur Internet

En général on parle des enfants nés après 2000 comme de la génération numérique, parce que pour eux le monde est inconcevable sans ordinateur smartphone, tablette et autres écrans tactiles. Ils sont littéralement inondés par l’information qui arrive..

Publié le 15/08/17 à 11:40