La Croix rouge bulgare forme des bénévoles pour la Présidence bulgare du Conseil européen

Photo: BGNES

A partir du 1er janvier prochain les regards de toute l’Europe seront fixés sur la Bulgarie. Nous aurons alors l’unique possibilité de promouvoir la Bulgarie avec sa riche histoire, sa culture, ses traditions et son plus grand capital que sont les gens. « Je remercie le président de la Croix rouge bulgare (CRB) Christo Grigorov pour son engagement concernant ce moment historique pour la Bulgarie qu’est la présidence du Conseil européen de l’Union européenne car il est important pour chacun de nous que celle-ci soit vraiment réussie », a déclaré la ministre en charge de la présidence, Liliana Pavlova lors de la signature avec la CRB d’un accord de formation de bénévoles qui pourront prêter un premier secours en cas de besoin.

La formation est déjà en cours. Dr Nadejda Todorovska, directrice générale adjointe de la CRB et chef du département « Politique sociale et de santé » nous parle du nombre des volontaires qui seront formés et des aptitudes qu’ils devront acquérir suite à cette formation :

Conformément à l’accord que la CRB a signé, nous allons former cent volontaires qui sont choisis en fonction de critères bien définis. Ils auront la possibilité d’acquérir de bonnes connaissances et aptitudes concernant la prestation d’un premier secours, ce qui pourrait s’imposer dans différentes situations et suite à d’éventuels accidents. Il y a partout autour de nous des défis auxquels nous devons réagir. Nous allons apprendre aux volontaires de prêter un premier secours en cas d’hémorragies, de blessures, de fractures et autres et ceci, avant l’arrivée sur place de l’équipe médicale des urgences.

Pour ce qui est des programmes d’après lesquels est organisée la formation et les éventuelles exigences spéciales de la part de l’UE, Dr Todorovska a précisé :

La CRB est certifiée par le centre européen de références pour la prestation d’un premier secours à Paris. Les programmes en fonction desquels nous organisons des formations en Bulgarie se rapportent aux conducteurs de véhicules, aux employés qui sont souvent obligés de prêter assistance au lieu de travail, aux mères et aux babysitters, aux enseignants dans les écoles primaires. Ces programmes sont officiellement certifiés et de ce fait les certificats que nous délivrons sont valables pour toute l’Europe. Dans le cas concret ce n’est pas exigé par l’UE. La CRB augmente constamment ses capacités aussi bien pour ce qui est des programmes de formation que pour les préparatifs des formateurs. Nous essayons de faire en sorte que les cadres que nous formons obtiennent aussi des aptitudes pratiques. Aujourd’hui on peut trouver de l’information sur tout et partout mais elle peut être bien ou mal présentée. Quoi qu’il en soit, quand un accident a lieu, il faut savoir comment réagir et appliquer de la meilleure façon ce qu’on a appris dans la pratique. C’est notamment l’objectif de nos formations. Hormis les connaissances théoriques, les personnes que nous formons doivent pouvoir réagir correctement dans la pratique. C’est la raison pour laquelle nous accordons une grande attention aux exercices pratiques – par le biais de mannequins et d’autres moyens, les volontaires arrivent à apprendre à faire des pansements et à prêter un premier secours avant l’arrivée du médecin. Dans le cadre d’une dizaine d’heures, nous ferons tout notre possible pour faire apprendre aux volontaires les principales démarches à faire en cas de besoin. Ils pourront ainsi les appliquer même en dehors de la période de la présidence.

Chaque année la CRB forme plus de 80 000 personnes. L’organisation travaille en coopération avec la police routière, les pompiers et d’autres institutions afin qu’une réaction rapide soit possible en cas d’accidents, tremblements de terre, inondations, entre autres. Il est important d’acquérir de bonnes connaissances et de savoir réagir rapidement pour que plus de vies humaines puissent ainsi être sauvées.

Version française : Nina Kounova