L’or et le bronze retracent l’histoire millénaire des Balkans

Une exposition événement accueillie au Musée National d’Archéologie de Sofia est ouverte au public jusqu’à la fin de janvier 2018. Exposition exclusive, elle est intitulée  "L’Or et le Bronze. Métaux, techniques et contacts dans les Balkans Orientaux à l’âge du bronze". Elle met en lumière le projet mené par l’Institut National d’Archéologie de l’Académie bulgare des Sciences et son Musée en collaboration avec l’Institut d’archéologie européenne et orientale de l’Académie autrichienne des Sciences (OREA), portant sur le chemin de l’or dans les Balkans à l’âge du bronze. Toujours dans le cadre de cette coopération au début de cette année le Musée d’Histoire de l’Art de Vienne a accueilli l’exposition consacrée au "Le premier or travaillé dans les Balkans. Ada tépé, la plus ancienne mine d’or en Europe“. L’exposition de Sofia compte un nombre plus grand d’objets – plus de 600, gracieusement mis à la disposition des organisateurs par 29 musées archéologiques et historiques de Bulgarie.

СнимкаChristo Popov, maître de conférences, directeur adjoint de l’Institut National d’Archéologie et commissaire de l’exposition:

„Notre idée était de partager avec le public les résultats d’un projet sur lequel nous travaillons depuis des années en collaboration avec des collègues autrichiens et des institutions bulgares et internationales, consacré à l’étude d’Ada tépé – la mine d’or, datant de l’âge de bronze qui se trouve dans la région de l’actuelle ville de Kroumovgrad. Nous avons voulu non seulement mettre en lumière les beaux objets  joliment présentés, nous avons surtout voulu mettre l’accent sur l‘histoire. A cette fin nous avons fait des films, nous avons mis au point des reconstructions digitales pour mieux visualiser en grand format et le mieux possible les informations que nous voulions présenter au public.“

Christo Popov détaille les époques dont sont issus les objets et les sphères sociales qu’ils illustrent:

Снимка

„L’âge du bronze sur les terres bulgares couvre la période allant de la deuxième moitié du 4e millénaire av. J.-C. jusqu’à la deuxième moitié du 2e millénaire av. J.-C. soit 2300 à 2400 ans. Il se divise en trois phases - bronze ancien, bronze moyen et bronze final et se caractérise par l’apparition de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux. Cette période de l’histoire de l’humanité marque l’apparition des alliages de métaux, nos ancêtres font les premiers pas en métallurgie, ils font fondre deux éléments pour en obtenir un nouveau produit. Le bronze arsénié est un alliage de cuivre et d’arsenic. Et aussi ils amalgament l’étain et le cuivre pour obtenir le cuproalliage - une matière de prédilection pour eux puisque c’est à partir de cet alliage qu’ils fabriquent outils de travail, instruments et  armes. Cette accumulation de ressources et de richesses suppose le contrôle des minerais et crée de la sorte la stratification sociale, l’émergence des élites qui disposent de ces ressources et qui en contrôlent la répartition. Le développement de techniques et de métiers nouveaux - mineur, métallurgiste, fondeur deviennent des occupations clés dans la mesure où ils assurent les matériaux et les objets usuels, indispensables au bon fonctionnement de la société.  “

Снимка

Epées, haches, figurines en os, armures, bijoux en or, applications et autres ornements pour les harnais des chevaux de même que divers objets usuels peuvent être vus dans les deux salles du Musée qui abrite l’exposition. Comment peut-on s’expliquer qu’il y a des millénaires, nos aïeux aient pu fabriquer des objets aussi beaux mais aussi avec cet époustouflant savoir-faire? 

Снимка

Christo Popov poursuit : „ Un goût impeccable, un sens de l’esthétique enviable et une maîtrise technologique très poussée. Et sans oublier que ceci est l’aboutissement d’un long travail patient et sans relâche, d’un processus qui recouvre des millénaires, nous parlons d’une période de l’ordre de 2300 ans d’accumulation de savoir, de maîtrise, d’avancées technologiques dans toutes les sphères. Ces avancées se traduisent dans les objets que nous voyons ici. Un processus au cours duquel les métaux rares - l’or et l’argent deviennent progressivement symbole de statut social privilégiant les personnes capables de les découvrir, de les travailler, de les façonner et finalement de les posséder. C’est également sur ce point que nous voulons mettre l’accent – tous ces objets, certains transmis d’une génération à l’autre supposent un savoir-faire de leur auteur mais aussi la possession d’outils lui ayant permis de les façonner et lui ayant conféré un statut à part d’artisan expert au sein de la communauté.“

Снимка

Les moments forts de l’exposition selon Christo Popov:

« Ils sont plus d’un les objets exposés qui font le bonheur du public et des experts. J’évoquerai les lingots ou bandes de cuir de buffle, particulièrement rares. Or dans cette partie de l’Europe c’est en Bulgarie qu’on en découvre le plus grand nombre. Je citerai aussi les moules de pierre pour le moulage de divers bronzes mis au jour au lieu-dit Pobit Kamak (la pierre debout) de même que l’exceptionnel trésor d’or de Valtchitran, précieusement conservé dans les fonds de notre Musée et qui est la plus prestigieuse trouvaille du genre en Europe avec le plus grand nombre d’objets datant de l’âge du bronze. » 

L'exposition "Or et bronze. Métaux, technologies et contacts dans les Balkans orientaux à l'Age de bronze" fait partie du programme culturel des présidences Bulgare et Autrichienne du Conseil européen en 2018.

Version française Roumiana Markova 

Photos: BGNES
Tous les articles

Des chercheurs inscrivent sur les cartes les sites et personnalités historiques en Bulgarie

La carte « Sur les traces des temps héroïques » qui contient 100 sites historiques sur le territoire du pays a été présentée dans le Musée régional d’histoire de la ville de Roussé. Cette carte fait partie d’un projet « Sur les traces des temps..

Publié le 21/04/18 à 11:35

L’exposition "Les maladies et leur traitement à travers les siècles" présente la brève histoire de la médecine sur nos terres

Les anciens guérisseurs sur nos terres essayaient d’adoucir la douleur du scalpel par des prières adressées à Dieu et avait surtout cru en la force des plantes. Même leurs héritiers de nos jours sont souvent amenés à puiser de leur expérience..

Publié le 19/04/18 à 10:34

93 ans de l’attentat en la Cathédrale Sainte-Nédélia, l’acte terroriste le plus sanglant de l’histoire de Bulgarie

Le 16 avril 1925 a été perpétré le plus sanglant acte terroriste de notre histoire – l’attentat en la cathédrale Sainte-Nédélia à Sofia. Il a été organisé par l’aile ultragauche du Parti communiste bulgare (PCB) qui, après 1923 avait été..

Publié le 16/04/18 à 13:05