Selon Liliana Pavlova, l’intérêt pour la Bulgarie en tant que présidente du Conseil européen est grand

Photo: parleu2018bg.bg

Les 3 premiers mois de la présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne sont un succès de l’avis de la ministre en charge de la présidence Liliana Pavlova. Elle a fait devant la Commission parlementaire aux Affaires européennes un bilan de cette période. 100 événements sur 324 prévus par l’agenda de la présidence bulgare se sont tenus au cours des trois premiers mois de l’année et près de 10 000 délégués y ont participé. Les experts bulgares à Bruxelles travaillent sur le programme législatif, 700 réunions se sont déjà tenues, a conclu Liliana Pavlova. Nous avons enregistré des progrès dans les débats sur la politique de cohésion dans le nouveau budget de l’UE, il en va de même en ce qui concerne les réformes du système européen d’asile, tout comme dans d’autres domaines importants.

Au niveau de la grande priorité bulgare au cours de sa présidence européenne – la perspective européenne pour les Balkans occidentaux, les préparatifs pour le sommet en mai à Sofia battent leur plein. Une déclaration de Sofia concernant des projets concrets devrait être adoptée par ce sommet.

Au cours de la présidence bulgare des textes importants concernant des dossiers comme par exemple le règlement sur le climat, les directives de l’efficacité énergétique des immeubles, les déchets, le règlement sur le blocage géographique lors du shopping en ligne, etc. ont déjà été adoptés. « A l’heure actuelle, c’est-à-dire au milieu de la présidence de 6 mois je dois dire que l’intérêt pour le pays en tant que président tournant est grand », a souligné Pavlova. Elle a aussi annoncé que selon le monitoring il y a eu les deux premiers mois de la présidence 18 000 articles dans les media sur la présidence et que seulement 5.6% ont eu un caractère négatif. Quelque 1000 media internationaux seront attendus dans le centre de presse du sommet de Sofia les 16 et 17 mai prochain.
Tous les articles

Parvan Siméonov, politologue : „La politique bulgare manque de vision durable“

Nous devons être très naïfs pour croire que les manifestations de protestation pourraient à elles seules provoquer des changements sans l’ingérence de facteurs étrangers qui souvent s’avèrent déterminants pour le destin des pays de notre région...

Publié le 18/09/18 à 14:05

Les collisions estivales au sein de la coalition au pouvoir se sont avérées une tempête dans un verre d’eau

Au premier jour de cette semaine de rentrée, le Conseil de coalition de GERB et des « Patriotes unis » ont tenu leur deuxième réunion, provoquée par les demandes de démissions des ministres de l’Intérieur, des Transports et du Développement..

Publié le 11/09/18 à 13:25
Unité de vues affichée à l'issue de disscussions tendues...GERB et les

Ambiance électrique au sein de la coalition au pouvoir au début de la rentrée politique en Bulgarie

La rentrée parlementaire en Bulgarie, ce 4  septembre, a été précédée d’une réunion tendue, hier soir, du conseil de la coalition au pouvoir qui a donné lieu à pas mal de prévisions pessimistes sur l’avenir du gouvernement bulgare. Heureusement,..

Publié le 04/09/18 à 13:07