L’Académie bulgare des Sciences crée des robots „collaboratifs“

Photo: BGNES

Ce sont des robots qui veillent sur des gens qui ont des problèmes, aident les enfants à surmonter des difficultés, remplacent des ouvriers dans leurs tâches les plus dures. A l’institut de robotique auprès de l’Académie bulgare des Sciences /ABS/ nous pouvons jeter un œil dans l’avenir pour découvrir dans notre monde solitaire un ami fidèle et sincère. Et comme pour mieux s’assurer, l’homme y a introduit les qualités de sa propre âme afin de ne jamais les perdre.

Le robot « Robko 11 » assiste les personnes malades et âgées qui n’arrivent pas à organiser correctement leur vie.

Снимка
Ce robot est capable de brancher les systèmes audio et vidéo, répondre à des appels téléphoniques, apporter de l’eau ou du lait du frigo, et des médicaments, soit être entièrement disponible –
nous explique le professeur Roman Zakhariev. – A part cela, son algorithme lui permet de se rendre auprès de la personne, de la secouer légèrement si elle ne réagit pas, d’appeler les urgences ou bien ses proches. Le robot peut aussi communiquer étant donné que ses systèmes synthétisent le vocabulaire bulgare – il raconte des histoires, chante et obéit à des commandes vocales. Il est en rapport constant avec l’internet d’où il puise de l’information, y compris de la musique. Plus encore – entre lui et l’homme ne vont surgir aucuns problèmes et les deux ne vont jamais se disputer. Et non pas en dernier lieu, le robot est toujours réveillé et prêt à rendre service dans chaque situation et sans rapport avec la lumière ou bien avec l’obscurité il est toujours à son poste.

Deux robots sont devenus les meilleurs amis des enfants problématiques.

Снимка
СнимкаLes robots humanoïdes rappellent le corps humain sans y ressembler complètement et sont créés de manière à être toujours de bonne humeur –
c’est ainsi que nous présente Roby et Roberta Alexandre Krastev. – Grâce à eux nous assistons la thérapie et l’éducation d’enfants avec des besoins spécifiques qui imitent intuitivement les robots. En répétant les mouvements du robot, les enfants apprennent les parties du corps, ainsi qu’apprennent à reconnaître les différentes directions, les couleurs et la forme des objets. Le jeu avec celui-ci les aide à se socialiser car tous les enfants du groupe ne sont pas de la même humeur et de la même envie de communiquer. A part cela, le robot peut prononcer des mots, participer à des dialogues intéressants, raconter des récits, amuser les enfants, danser, jeter des ballons. Tout ceci aide l’enfant à communiquer, à saluer le robot par exemple, à lui tendre la main pour que soit raccourcie la distance entre eux deux.

L’Institut de robotique développe des technologies qui rendront la fiction réalité et attire pour leur élaboration les plus jeunes scientifiques.

Снимка
Cette imprimante 3D est conçue au Lycée national des technologies d’informatiques à Pravets. Elle est utilisée pour faire des prototypes de différents objets –
nous raconte le lycéen Ivélin Stoyanov. – Quand nous avons un prototype que nous voulons imprimer, nous créons son modèle et lançons l’impression. Nous avons la possibilité de l’imprimer sur différentes sortes deplastiques. A l’avenir, les imprimantes 3D pourront imprimer des maisons, voire des parties du corps humain. Actuellement, elles sont surtout utilisées par les étudiants en médecine.

Tôt ou tard, l’homme sera dispensé du travail non attractif et partira sur une voie spirituelle :

Снимка
Les robots dits « collaboratifs » coopèrent avec l’homme, travaillent dans le même espace que lui et sont utiles surtout dans l’industrie –
raconte le chargé de cours Kiril Bélov. – La tendance moderne est non seulement de confier au robot le travail le plus dur, mais aussi de lui apprendre à remplir toutes sortes de tâches car ceux-ci ont l’avantage de travailler constamment d’une manière hautement qualifiée, de ne jamais tomber malade et de ne jamais prendre de congés. Les hommes ne devraient toutefois pas craindre de perdre leur travail car ils commenceront à effectuer une activité plus intelligente et mieux qualifiée.

Version française : Nina Kounova

Photos : Diana Tsankova

Tous les articles
Снимки: БТА и БГНЕС

Le problème de l’inclusion des Roms en Bulgarie, toujours en suspens

Au cours des quelques derniers jours, au climat de contestation lié à la construction de routes, l’acquisition de nouveaux avions de chasse pour l’armée de l’air, entre autres, s’est également joint le problème des Roms. Une fois de plus,..

Publié le 16/01/19 à 13:37
Снимка: БГНЕС

„Des contes voyageurs“ incitent les gens à ouvrir leur cœur aux enfants des réfugiés

Quand j’étais petite fille, je ne savais rien sur la Palestine et j’étais convaincue que je suis née au Liban. Je me suis cependant aperçue que ma mère avait toujours sur elle une carte d’identité bleue sur laquelle il était écrit « réfugié..

Publié le 15/01/19 à 14:01

„Trois perspectives pour l’avenir de l’Europe unie “

„ L’Europe est à la croisée des chemins, et s’il y a du bon dans une situation pareille, c’est d’avoir la possibilité de choisir entre plusieurs directions possibles. Ce qui n’exclut pas le risque de se tromper et de prendre le mauvais..

Publié le 15/01/19 à 12:49