Les marchés de l'été animent les rues de Plovdiv et sa région

Photo: naprednazad.com

Avec le début du mois d’août et des vacances, les traditionnels marchés dans le pays deviennent encore plus pittoresques et animés. Les jours de marché sont les plus nombreux dans la région de Plovdiv. Ici ils débutent mardi avec le marché à Septemvri et se terminent le dimanche avec les marchés de Rakovski, Krichim et Hissaria. Mercredi, les habitants de la région de Plovdiv sont invités au marché à Strelcha, jeudi ils sont les bienvenus à Assenovgrad et Kalofer. Mais le jour de marché par excellence est le vendredi où des marchés se tiennent à Bania et Koprivchtitsa. La tradition des marchés ephémères est oubliée dans les grandes villes, mais elle est toujours vivante dans les petites localités. Là, en l'espace d' un jour, une rue tout à fait anodine se transforme en marché bariolé où on peut trouver de tout – des petits cochons et des ordinateurs vétustes, des costumes traditionnels du massif des Rhodopes, des manteaux de 100 ans en bon état. En ce moment, ce sont les fruits et légumes, les fleurs et les ustensiles ménagers qui dominent mais malgré cela chacun pourra trouver ce qui l’intéresse et négocier les prix.


Tous les articles

Une panne informatique au Registre du commerce met à mal le business bulgare

L’accès au registre de commerce et au registre des personnes morales non commerçantes est déjà ouvert mais uniquement pour obtenir des informations sur le statut actuel. „ La nature des processus technologiques prévoit le retour à la normale..

Publié le 16/08/18 à 12:26
Photo : EPA/BGNES

Kaléidoscope des Balkans

Des milliers de Roumains sont descendus dans la rue pour manifester contre le gouvernement Plus de 6 mille de Roumains ont participé aux nouvelles manifestations sur la place centrale de Bucarest pour demander la démission du gouvernement..

Publié le 14/08/18 à 11:16

Le professeur Tsvétomir Loukanov – le chirurgien des cœurs d’enfants à Heidelberg

Dès l’antiquité, les gens étaient conscients de la fragilité du cœur, Homère ayant pour sa part décrit plus de cent types de blessures mortelles obtenues dans les combats. Ce n’est que vers la moitié du siècle précédent cependant que les chirurgiens..

Publié le 13/08/18 à 13:20