Les marchés de l'été animent les rues de Plovdiv et sa région

Photo: naprednazad.com

Avec le début du mois d’août et des vacances, les traditionnels marchés dans le pays deviennent encore plus pittoresques et animés. Les jours de marché sont les plus nombreux dans la région de Plovdiv. Ici ils débutent mardi avec le marché à Septemvri et se terminent le dimanche avec les marchés de Rakovski, Krichim et Hissaria. Mercredi, les habitants de la région de Plovdiv sont invités au marché à Strelcha, jeudi ils sont les bienvenus à Assenovgrad et Kalofer. Mais le jour de marché par excellence est le vendredi où des marchés se tiennent à Bania et Koprivchtitsa. La tradition des marchés ephémères est oubliée dans les grandes villes, mais elle est toujours vivante dans les petites localités. Là, en l'espace d' un jour, une rue tout à fait anodine se transforme en marché bariolé où on peut trouver de tout – des petits cochons et des ordinateurs vétustes, des costumes traditionnels du massif des Rhodopes, des manteaux de 100 ans en bon état. En ce moment, ce sont les fruits et légumes, les fleurs et les ustensiles ménagers qui dominent mais malgré cela chacun pourra trouver ce qui l’intéresse et négocier les prix.


Tous les articles

20% des étudiants ayant fait des stages dans le cadre de projets européens ont reçu des offres d’emploi

Plus de 45 mille étudiants ont fait des stages, financés par un projet européen du ministère de l’Education et de la science. Environ 20% de ces étudiants ont reçu des offres d’embauche bien que 90% d’eux aient déclaré qu’ils souhaiteraient rester et..

Publié le 16/12/18 à 10:10

La femme bulgare travaille deux fois plus longtemps qu’il y a 20 ans

L’âge de retraite de la femme bulgare ces dernières décennies a augmenté de 10 ans. Si on y ajoute les dix années de plus pour avoir un enfant, il ressort que la Bulgare passe 20 ans de plus dans sa vie au travail en s’abstenant de tomber..

Publié le 15/12/18 à 09:35

Les enfants passés par les écoles de redressement ne sont pas forcément des criminels

La police a affaire à beaucoup d’enfants qui ne sont pas des criminels, a souligné Blagorodna Makéva, directrice adjointe de Direction générale au ministère de l’Intérieur, dans le cadre de l’événement de clôture d’un projet de prévention..

Publié le 14/12/18 à 13:05