A la découverte du patrimoine millénaire de la Bulgarie du Nord-Ouest…

Le ministère de la Culture a accordé un financement important aux équipes d’archéologues qui travaillent sur des sites dans la Bulgarie du Nord-Ouest. Il s’agit notamment de vestiges datant de la Rome antique, voire des époques antérieures.  Comment expliquer cette attention accrue à l’égard de cette région qui est une des plus dépeuplées de Bulgarie ? Eléments de réponse avec Fionéra Filipova, directrice du Musée régional d’Histoire de Vidin :

СнимкаC’est intérêt est surtout dû à l’excellent travail des équipes d’archéologues qui creusent depuis des années dans cette région de la Bulgarie, appliquant scrupuleusement les programmes qui bénéficient d’un soutien financier de la part du ministère de la Culture. Nous travaillons aussi en étroite collaboration avec l’Institut et le Musée national d’archéologie.

Quels sont les sites les plus intéressants qu’explorent les archéologues ?

СнимкаDepuis 2014 et après des années d’interruption, nous avons réussi à reprendre les fouilles archéologiques sur le site Colonia Ulpia Ratiaria, qui a une époque a été sauvagement pillé. Nos archéologues travaillent actuellement dans la partie centrale du site, là où se trouvait la résidence du gouverneur de Colonia Ulpia Ratiaria. Il y a aussi un autre grand chantier, près du village Baley, avec sa nécropole de l’Age du bronze, qui s’est révélée riche en trésors. Les fouilles devraient prendre fin d’ici la fin de l’année…

Le site "Anichté" attire aussi l’attention des archéologues. Il date de l’époque de l’Empire romain et représentait une espèce de check-point entre les frontières bulgare et serbe. Les archéologues ont découvert des pièces de monnaie du 3-4e siècles et un grand nombre d’objets du quotidien des anciens romains, des lampes, de la céramique, des installations rudimentaires de chauffage…

Снимка

La région explorée compte de nombreuses grottes et cavernes, telle la grotte Rédaka qui a reçu un financement pour permettre d’explorer ses galeries et ses trésors qui relatent la vie des chasseurs il y a 40 000 ans. Certains objets ressemblent à des êtres humains à tête d’hyène. Dans les profondeurs de la grotte Magourata, très visitée des touristes, se poursuivront les relevés photogrammétriques des dessins préhistoriques uniques en leur genre qui, par la suite, pourront donner lieu à une réalité virtuelle. 

Снимка

Autre site intéressant de la région, ils’agit de "Gradichté", près du col "Vratzata", département de Vratza, où a été mise au jour une église chrétienne qui daterait du 6e siècle, à l’époque du règne de l’empereur Justinien.

De nouvelles fouilles archéologiques sont prévues sur le tracé de la future autoroute, sur la portion Vidin-Montana-Vratza. A quoi doit-on s’attendre ?

En effet, nous espérons découvrir les vestiges de sites nouveaux, datant de l’époque romaine ou de l’Age de Bronze. Mais nous n’avons pas encore la topographie exacte des terrains et l’emplacement des fouilles."

Снимка

Les monuments de notre patrimoine, découverts sur le territoire de la Bulgarie du Nord-Ouest alimentent les collections des musées qui, de leur côté, attirent un nombre de plus en plus grand de touristes, dit en conclusion Fionéra Filipova. Telle la forteresse Baba Vida et le centre épigraphique ouvert l’année dernière avec l’aide des autorités locales. On peut y trouver des dizaines de monuments architecturaux, des sarcophages et d’autres plaques et objets de pierre, portant des inscriptions.

Récit : Sonia Vasséva

Photos: BTA et Radio Vidin


Tous les articles

Saint Jean de Rila – le saint protecteur de la Bulgarie

Le 19 octobre la Bulgarie orthodoxe se recueille devant la mémoire de son protecteur céleste Saint Jean de Rila. Il a donné son nom au monastère que tous les Bulgares portent dans leur cœur, patrimoine historique et culturel de l’UNESCO,..

Publié le 19/10/18 à 13:19

Les Bulgares sont à l’avant-garde de l’aviation de combat

Le saviez-vous ? Un des premiers vols de combat au monde a été effectué par des pilotes bulgares. L’exploit est entré au panthéon de nos valeureux militaires et créé l’événement en Europe, parce que jusqu’en 1912, l’Italie a été le seul pays à..

Publié le 16/10/18 à 14:46

La bienheureuse et pieuse Sainte Parascève /Petka/ est une des saintes les plus aimées et vénérées non seulement en Bulgarie, mais dans toute l’orthodoxie.

La bienheureuse Parascève, appelée encore Petka de Bulgarie est née au XIe s. à Epivates sur les rives de la mer de Marmara. Elle mène une vie pieuse et à sa mort ses reliques deviennent symbole du combat pour la sauvegarde de la culture..

Publié le 14/10/18 à 07:50