Une approche sensorielle permet de révéler les rapports invisibles des habitants de la ville

Photo: aceamediator.com

Une exposition inhabituelle montre comment peut être facilitée la communication entre les gens qui partagent un même milieu ambiant grâce notamment à l’influence qui est exercée sur leurs sens. Et tout cela dans le seul et unique but de faire en sorte que soient surmontées les barrières entre les gens et que ceux-ci se sentent proches et aient la possibilité de prendre ensemble connaissance de la ville qu’ils saturent tous les jours par leurs émotions et expériences.

La ville ne constitue pas uniquement un ensemble d’immeubles, de rues et de trottoirs mais joue aussi le rôle d’un dépôt des expériences vécues par ses habitants. C’est aussi la raison pour laquelle toutes les recherches qui sont effectuées à son égard passent par les sens des gens et leur regard attentif orienté vers la façon de communiquer, ainsi que vers les rapports que ses habitants créent constamment. C’est cette méthode notamment que choisissent les scientifiques du département « Ethnologie » auprès de l’Université de Plovdiv dans le but d’étudier les zones de sensibilité dans la communication entre les gens handicapés et les institutions. Lors d’une conférence internationale organisée dans la ville de Plovdiv, ceux-ci ont présenté leur projet « Ethnographie sensorielle de la ville ».

L’Ethnographie sensorielle représente une méthode scientifique supposant de travailler sur le terrain pour pouvoir notamment observer les gens, leurs rapports et modèles culturels –souligne la chargée de cours MéglénaZlatkova. –Pour ce projet nous avons décidé que notre terrain sera la ville-même en sa qualité de gite commun pour nous tous et nous y avons donc mis l’accent sur sa sensibilité qui aide à découvrir les rapports invisibles existant entre ses habitants. Puisque nous tous, nous avons nos sentiments et nous sentons, voyons, entendons, essayons et touchons la ville.

Pour travailler sur le terrain, les scientifiques choisissent deux institutions sociales au sein desquelles ils ont la possibilité de voir comment des gens avec différents handicaps sensoriels se retrouvent dans des situations d’incompréhension et d’impossibilité d’exercer leurs droits civils. Si par exemple une personne malvoyante doit remplir un quelconque formulaire, elle se voit obligée de se tourner vers une autre personne choisie tout à fait au hasard et lui confier ses papiers d’identité, les employés respectifs n’étant cependant pas été autorisés à ce faire. Il est cependant tout à fait possible de modifier cette manière d’agir dans les bureaux grâce à des mesures élémentaires – il suffit d’y fournir des bandes en relief et des instructions sonores.Et ce n’est qu’un des exemples donnés dans le cadre de la discussion « Les institutions « dialoguent » avec les personnes handicapées ».

Снимка

Nous avons mis entre guillemets le mot « dialoguer » car ayant notamment observé les difficultés sensorielles qu’éprouvaient les personnes handicapées qui se rendaient dans les différentes institutions –raconte MéglénaZlatkova. –Nous avons également été témoins des difficultés que les agents des institutions sociales éprouvaient eux aussi, en raison de leur incapacité d’être suffisamment sensoriels car n’étant aucunement été formés dans ce sens.

C’est en cela que consiste le message de l’exposition sensorielle interactive inaugurée dans le cadre de la conférence – uniquement si nous nous mettons à la place de l’autre, nous arriverons à comprendre ce qu’il éprouve et pourrons ainsi partager un même monde.

Снимка

Nous avons fourni par exemple, dans le cadre de l’exposition, tout un ensemble d’odeurs qui sont parmi les plus fréquentes dans les institutions que visitent les personnes handicapées, pour permettre aux uns et aux autres de se rendre compte des difficultés rencontrées. L’une des tâches qui devraient y être remplies prévoyait de remplir des formulaires les yeux bandés. En suivant les instructions sonores, les visiteurs de l’exposition devraient pouvoir réussir cette épreuve à l’aide d’un logicielfacilitant l’activité des malvoyants. Les équipements que nous exposons à Plovdiv seront mis à disposition de différentes institutions sociales.

Version française : Nina Kounova

Photos: archives personnelles et aceamediator.com
Tous les articles

Journée mondiale des enfants prématurés

Chaque année, en Bulgarie naissent entre 6000 et 6500 enfants prématurés, soit un bébé sur dix est né avant terme. Telles sont des données fournies par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) car il n’existe malheureusement pas de registre..

Publié le 16/11/18 à 13:30

Kaléidoscope des Balkans

La CE a approuvé le financement public de la connexion gazière entre la Bulgarie et la Grèce La Commission européenne a hautement apprécié les intentions de construire une interconnexion gazière entre la Bulgarie et la Grèce. Les tuyaux de 182km..

Publié le 13/11/18 à 10:19
Plamén Tsvétanov

Une nouvelle appli mobile déniche et propose en quelques secondes les offres et les services les plus attrayants

Le nombre des internautes mobiles devient de plus en plus grand mais ceci ne devait pas nous tracasser car on ne doit pas oublier que nous aussi, nous pouvons utiliser à notre gré ces nouvelles formes de communication. On annonce presque chaque..

Publié le 12/11/18 à 11:50