Le sommet entre la Grèce, la Roumanie et la Serbie à Varna – premier chaînon d’une plus large activité régionale de la Bulgarie

Photo: BTA

Le point culminant de l’activité régionale que déploie la Bulgarie s’est traduit par la tenue du sommet quadripartite organisé la semaine dernière à Varna avec la participation de la Bulgarie, la Grèce, la Roumanie et la Serbie, à laquelle, à l’invitation de Sofia, a aussi pris part le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. La nouvelle semaine débute cependant par une participation bulgare dans une rencontre régionale à Bucarest devant marquer le commencement de la présidence roumaine de la Stratégie du Danube de l’UE. Les deux événements ont principalement été axés sur des projets régionaux communs. Le sommet de Varna s’était surtout focalisé sur la diversification des livraisons de gaz dans les Balkans par le biais du hub gazier à proximité de Varna, ainsi que via le terminal grec pour du gaz naturel liquéfié à côté d’Alexandroupolis, le développement du réseau tourier et des infrastructures ferrées entre les Etats de la Péninsule, ainsi que sur l’idée relative à l’échange de quais de ports. Fait partie du menu de la rencontre qui se tient aujourd’hui et demain à Bucarest l’actualisation du Plan d’action de la Stratégie du Danube qui avait été initié par la Présidence bulgare de cette dernière qui a pris fin en octobre dernier. Se sont joints à la stratégie les Etats-membres de l’UE – Allemagne, Autriche, Slovaquie, République Tchèque, Hongrie, Slovénie, Croatie, Roumanie et Bulgarie, ainsi que 5 pays en dehors de l’UE – Serbie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Moldavie et Ukraine. La Bulgarie a invité le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au sommet de Varna avec l’idée de faire en sorte qu’Israël puisse contribuer à la diversification des livraisons gazières dans la région des Balkans via le gazoduc Est-Méditerranéen (« Est-Med »). Le même jour que s’est tenu le sommet de Varna, avec la présomption de chercher un concours en dehors de l’UE, le gouvernement bulgare a présentée en Corée du Sud les possibilités d’investissements étrangers dans la mise en place des projets de construction des autoroutes « Hémus » et « Trakia » qui font partie du réseau de transport européen. Lors des entretiens a aussi été question de la mise en place de l’autoroute « Roussé-Véliko Tarnovo » qui fait partie du Corridor de transport paneuropéen № 9. Quelques jours seulement avant que ne se tiennent les rencontres bilatérales en Corée du Sud, Sofia a été visitée par le ministre azéri des Affaires étrangères Elmar Mammadyarov. Dans le contexte de la coopération stratégique entre les deux pays, Mammadyarov a examiné avec son homologue Ekatérina Zakhariéva des sujets relatifs aux livraisons de gaz et aux infrastructures. D’après Zakhariéva, il existe un énorme potentiel non exploré dans le domaine de la coopération entre les deux pays  dans les secteurs des transports et de l’énergie. On peut également s’attendre à un développement plus intense du dialogue ce concernant au début de l’année prochaine quand le premier ministre Boyko Borissov effectuera une visite de travail à Bakou. Entre temps, la ministre bulgare des Affaires étrangères Ekatérina Zakhariéva est partie en visite aux USA où aujourd’hui et demain elle s’entretiendra avec ses interlocuteurs américains sur des sujets aussi bien bilatéraux que régionaux et globaux. Zakhariéva y rencontrera non seulement le secrétaire d’Etat Michael Pompeo mais également le directeur de l’Institut démocratique national en charge des questions relatives à l’Europe centrale et orientale.

Un observateur bulgare de renom a qualifié le sommet de Varna de premier pas vers la légitimation de la Bulgarie, de la Grèce et de la Roumanie comme faisant partie d’une sorte de Benelux balkanique.La pratique montre par ailleurs que le format quadripartite représente un élément fondamental d’une politique régionale d’envergure.

Version française : Nina Kounova

Tous les articles
La ministre des Affaires étrangères Ekatérina Zakhariéva (au milieu), la ministre de la Justice Tsetska Tsatchéva et le ministre de l'Intérieur Marin Mladénov à la conférence de presse au Conseil des ministres, au sujet du rapport de la Commission européenne sur le Mécanisme de coopération et de vérification

Le nouveau rapport de la CE sur la Bulgarie: quoi de neuf et y-a-t-il lieu de pavoiser?

La Bulgarie est membre de l’UE dès le début de 2007 mais fait l’objet du Mécanisme de coopération et de vérification de la part de la CE pour ce qui est de l’état de son système judiciaire et de l’ordre intérieur. Ce mécanisme est en place également par..

Publié le 14/11/18 à 13:18

La radicalisation de nouveau à l’ordre du jour en Bulgarie, mais dans un nouveau contexte

Ces jours-ci s’est tenue à Sofia une table ronde sur le thème : « L’islam balkanique – barrière ou passerelle pour la radicalisation ? » Les discussions sur la radicalisation en Bulgare deviennent un sujet de plus en plus sensible en raison..

Publié le 06/11/18 à 13:14

Le nouveau vote de défiance contre le gouvernement occulté par les nouvelles secousses dans la coalition au pouvoir en Bulgarie…

C’est pour la troisième fois que le Parti socialiste a essayé de renverser le gouvernement de Boyko Borissov en déposant il y a une semaine une motion de censure à l’Assemblée nationale. Et une fois de plus, ses efforts n’ont pas payé...

Publié le 25/10/18 à 13:52